Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

République centrafricaine : le CICR condamne fermement les violences au cours desquelles un de ses collaborateurs a été tué

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est choqué et attristé par le décès d'un de ses collaborateurs, Alexis Alexandre Marboua, lors des

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est choqué et attristé par le décès d'un de ses collaborateurs, Alexis Alexandre Marboua, lors des violences qui ont eu lieu le 12 octobre 2016 à Kaga Bandoro, en République centrafricaine. Les circonstances exactes de sa mort n'ont pas encore pu être établies. Le CICR condamne fermement ces violences et appelle toutes les parties au conflit en République centrafricaine à respecter et protéger ceux qui ne participent pas ou plus aux hostilités. Les combattants doivent aussi laisser les organisations humanitaires faire leur travail et faciliter les activités de secours. « Nous sommes consternés par la nouvelle du décès d'Alexis », déclare Jean-François Sangsue, chef de la délégation du CICR à Bangui. « Nous demandons à tous les porteurs d'armes de faire le nécessaire pour épargner la population civile, dont font partie les personnes qui travaillent pour le Mouvement international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge, notamment le CICR, ainsi que pour les autres organisations humanitaires. » Le CICR est vivement préoccupé par le regain de violence en République centrafricaine, notamment à l'encontre des travailleurs humanitaires, ce qui compromet la fourniture d'une assistance aux civils centrafricains pourtant durement touchés par le conflit armé. Le CICR adresse ses condoléances les plus sincères à la famille d'Alexis ainsi qu'à ses collègues et amis.
Distribué par APO pour International Committee of the Red Cross (ICRC).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Design de site Web