Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Méningite, rougeole, choléra : MSF mobilisée sur tous les fronts au Niger

Depuis le début de l'année 2016, Médecins sans Frontières (MSF) appuie le ministère de la Santé nigérien pour enrayer et prévenir les épidémies qui

Depuis le début de l'année 2016, Médecins sans Frontières (MSF) appuie le ministère de la Santé nigérien pour enrayer et prévenir les épidémies qui touchent le pays.

En 2016, le Niger a dû faire face à des flambées épidémiques de méningite et de rougeole, principalement dans l'ouest du pays. Entre janvier et mai 2016, une épidémie de méningite de souche C a fait 94 morts sur 1 409 cas recensés. Alors que les cas de méningite sont sur le déclin depuis mi-mars, une épidémie de rougeole a touché 1921 personnes et fait 5 morts sur la même période. Les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) appuient le ministère de la Santé pour surveiller les zones où les cas apparaissent, mais aussi vacciner et prendre en charge gratuitement les malades lors des flambées épidémiques.

Campagnes de vaccination contre la rougeole, la méningite, le choléra

MSF et les autorités sanitaires organisent des campagnes de vaccination contre la rougeole dans la région de Tillabéry, à l'ouest du pays et dans certaines localités de la région de Diffa à l'est du Niger. «Pour le moment, la priorité pour éviter que les foyers épidémiques ne se multiplient est de vacciner dans les zones où les populations mobiles côtoient les populations autochtones», explique Augustin Ngoyi, coordinateur des activités d'urgence pour MSF. Dans la localité de Mangaizé, qui abrite des réfugiés maliens, plus de 15 000 personnes ont ainsi été vaccinées. Une autre campagne vise à protéger 35 000 personnes à Abala. MSF appuie également le ministère de la Santé pour vacciner certaines zones de la région de Diffa où des cas de rougeole sont apparus et où vivent plus de 240 000 personnes déplacées par les violences liées au groupe Province de l'État islamique en Afrique de l'Ouest, plus connu sous le nom de Boko Haram.

Des campagnes de vaccination ont aussi été menées par le ministère de la Santé et MSF pour endiguer l'épidémie de méningite qui a débutée au mois de janvier 2016. Environ 254 000 personnes ont été vaccinées contre cette maladie. Les activités de vaccination ont pris fin au mois d'avril et l'épidémie de méningite est actuellement sur le déclin.

Une campagne de vaccination préventive contre le choléra a également été organisée dans la région de Diffa, entre le 23 et le 25 mars. En collaboration avec le ministère de la Santé, 391 personnes ont été mobilisées pour vacciner environ 105 000 personnes. «Nous avons mené cette campagne avec le ministère de la Santé parce qu'il y a une épidémie de choléra au Nigeria voisin. Diffa, qui accueille de nombreux réfugiés nigérians, pourrait constituer une porte d'entrée à la maladie dans le pays. L'approche préventive de vaccination est la meilleure solution car les problèmes d'insécurité dans la région rendrait l'accès difficile en cas d'épidémie de masse», explique le Dr. Jeff Mutombo, coordinateur médical.

Renforcement de la surveillance épidémiologique et prise en charge des cas

Dans les 8 régions que compte le pays, MSF a formé 80 laborantins et dans 32 structures médicales et effectué des donations en matériel pour renforcer les capacités de surveillance de la méningite des laboratoires. Les équipes médicales des centres de santé (148 chefs de centre et 51 personnels de santé) sont également formées à la prise en charge des patients et l'approvisionnement en matériel est assuré par MSF si nécessaire.MSF est également venue en appui à 73 centres de santé pour aider les autorités sanitaires à prendre en charge les cas de rougeole. Bien que bénigne si prise en charge à temps, la rougeole peut être une maladie mortelle chez les enfants, notamment lorsqu'ils sont malnutris. D'autres activités de prise en charge et de vaccination contre la rougeole sont prévues dans les semaines à venir.

En tant qu'organisation d'urgence, MSF intervient en cas d'urgence sanitaire ou humanitaire. En 2015, les équipes de MSF ont appuyé le ministère de la Santé nigérien afin de répondre à l'épidémie de méningite dans les régions de Niamey, Zinder, Tahoua, Tillabéry et Dosso. L'épidémie de 2015 a fait 573 morts sur 8 500 cas recensés.


Distribué par APO (African Press Organization) pour Médecins sans frontières (MSF).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Design web adaptatif