Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Les statistiques des recettes publiques en Afrique : lancement officiel de la 1ère édition

Le Département des Affaires Economiques de la Commission de l'Union africaine (CUA) en partenariat avec le centre de Développement, l'Organisation de

Le Département des Affaires Economiques de la Commission de l'Union africaine (CUA) en partenariat avec le centre de Développement, l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), et le Forum Africain sur l'Administration Fiscale (ATAF) ont officiellement lancé, la 1ère Edition du rapport sur les statistiques des recettes publiques en Afrique le dimanche 3 avril 2016 à l'occasion de la 9ème Réunion conjointe annuelle de la Conférence des Ministres de l'Economie et des finances tenue du 31 Mars au 05 Avril 2016 à la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique.

Dr Kouassi, le Directeur de ce Département, dans ses remarques d'ouverture a indiqué que cet évènement symbolise l'alliance stratégique qui existe entre la CUA, l'OCDE et ATAF pour la production de ce document statistique qui est de nature à améliorer la gouvernance des Recettes Fiscales en Afrique.

M. Henri-Bernard Solignac-Lecomte, chef d'unité –Afrique, OECD Development Center, dans sa présentation, a souligné que le présent document représente les données détaillées et comparables, au niveau international, sur les recettes fiscales et non fiscales pour huit pays africains qui se sont portés volontaires pour faire partie de la première édition du rapport. Il a invité chaque pays à apporter sa contribution pour en faire un outil au service de la Gouvernance en Afrique.

Dr. Nara Monkam, Directrice de la Recherche du Forum Africain sur l'Administration Fiscale (ATAF) dans sa présentation a indiqué que dans le cadre de l'agenda 2063, ATAF encourage en sus des ressources fiscales, la mobilisation des autres sources de revenu considérées comme inexploités au niveau du continent notamment, la taxe foncière, les droits de propriété et bien d'autres permettant de maximiser les sources de revenu stables et pérennes pour le financement en Afrique.

Dans son intervention, M. Zouhair El Kadhi, Conseiller du Ministre des finances de la Tunisie à son tour, a souligné que la question des finances publiques sera au cœur des débats dans les prochaines années; d'où l'importance de disposer d'un tel document qui constituerait un bon point de départ. Il a indiqué que ce projet est d'une importance cruciale pour renforcer la démarche entreprise par nos pays sur le chemin de la croissance. Il a précisé que l'absence des données statistiques pertinentes comparatives dans le temps et dans l'espace était un handicap pour les pays. Il a exprimé son espoir dans le lancement de cette 1ère Edition qui se trouve être une étape du processus d'harmonisation des recettes publiques en Afrique d'une part, et d'autre part, au nom de son pays, il a réitéré son soutien indéfectible à ce projet qui aura des retombées positives sur les différents systèmes fiscaux. Et enfin, il a souhaité un plein succès aux publications à venir.

M. Fiacre Adopo, Conseiller technique au Ministère auprès du 1er Ministre en charge du Budget de la Côte d'ivoire, dans ses commentaires sur le rapport a d'abord remercié l'OCDE pour cette initiative très importante et a indiqué que sans des données comparables, il serait quasi impossible de faire une autoévaluation de la situation afin d'élaborer des politiques fiscales visant à améliorer les performances. Il a également indiqué que l'exercice fait par l'OCDE en partenariat avec l'ATAF venait en appui aux pays afin de pouvoir capitaliser les expériences réussies ou «successes stories» au niveau des pays ayant déjà entamés des reformes récentes à leurs différentes politiques fiscales.

Dans ses propos de clôture, Dr Kouassi, Directeur du Département des Affaires Economiques a rappelé à toute l'assemblée que ce rapport est la toute première publication et qu'en toute œuvre humaine tout début peut connaitre des difficultés, mais se bonifie avec les expériences dans le temps. En outre il a invité tous les autres pays à rejoindre le projet afin que ce rapport sur les statistiques des recettes publiques en Afrique devienne la publication de référence en matière de statistiques de recettes publiques en Afrique afin d' améliorer la gouvernance dans nos pays.

Notons que ce rapport a vu la contribution de huit pays dans la collecte des données fiscales. Ce sont: la Tunisie, le Maroc, le Sénégal, le Cameroun, la Cote d'ivoire, l'Afrique du Sud, l'Ile Maurice et le Rwanda.


Distribué par APO (African Press Organization) pour African Union Commission (AUC).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Catalogue de produits en ligne