Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina à  Manakara : Le « Fisandratana » au centre de sa réunion avec la population de Manakara

Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, est en visite à Manakara. Arrivé en début d'après-midi, ce 1er août, il a donné une

Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, est en visite à Manakara. Arrivé en début d'après-midi, ce 1er août, il a donné une conférence sur le Fisandratana au Sidi hôtel, devant un large auditoire composé d'opérateurs économiques, d'étudiants, des élus et des autorités locales, de même que quelques membres du Gouvernement. La population, venue très nombreuse, a pu suivre la conférence sur un écran géant installé à l'extérieur.



D'emblée, il a déclaré qu'il est nécessaire pour le Président de la République d'élaborer une vision pour l'avenir de son pays, pour le long terme, sur la base de tout ce qui a été réalisé depuis 2014. La vision Fisandratana est développée dans un livre dont la traduction est pour très bientôt. Le terme Fisandratana désigne à la fois l'Emergence et la Renaissance, et, à la base, il y a effectivement le changement de mentalité qui devrait se traduire par de nouvelles manières de penser et d'agir, incluant un sens aigu du patriotisme, une nouvelle culture pour édifier l'Emergence économique. Le Président a souligné que le temps n'est plus aux crises, il nous faut changer pour devenir une nation forte. En cela, il a cité les exemples du Rwanda et du Botswana par rapport à Madagascar où le PIB est passé de 716 USD, en 1963, à 416 USD à l'heure actuelle.

« Le Fisandratana 2030 trace la voie que nous allons suivre, suite à des enquêtes et des études effectuées par des spécialistes, et il tient compte de tout ce qui a été mis en œuvre à travers le Plan National de Développement, la politique de mise en place d'infrastructure et des projets structurants », a déclaré le Chef de l'Etat. Puis il a indiqué que l'objectif est d'assurer un développement durable, en phase avec les ODD des Nations Unies et de l'Agenda 2063 pour l'Afrique. « C'est une obligation d'élaborer une telle vision pour l'avenir, pour en finir avec la pauvreté ; mais elle requiert aussi, et surtout, la stabilité sur tous les plans, autant qu'elle exige le renforcement de la lutte contre la corruption. Dans un tel processus, la prise de responsabilité incombe à tout un chacun, à quelque niveau qu'il soit dans la société car le plus important est de partager et vivre animés l'ambition collective, car nous sommes tous des acteurs de développement », a-t-il fait valoir.

Le Chef de l'Etat a mis en relief la volonté d'œuvrer pour que tout ce qui est entrepris impacte positivement sur le quotidien de la population, pour améliorer toujours davantage ses conditions de vie. « Cela suppose que nous devons faire preuve de solidarité et de patriotisme, pour œuvrer ensemble pour le pays. Il nous faut vivre la culture d'émergence dans tous les domaines, pour le développement de l'entreprenariat, pour améliorer le climat des affaires et de l'investissement, pour que le secteur privé puisse assumer pleinement son rôle de cheville ouvrière du développement, en termes de création de valeur ajoutée, de richesse et, surtout d'emplois. Une telle démarche doit se traduire par une augmentation de nos produits, à même de faire face à a concurrence, sur les marchés, à l'échelle du monde et de la région », a insisté le Président Rajaonarimampianina.

Il a, par la suite, réitéré la nécessité de combler le retard en matière d'infrastructures, dans tous les secteurs, la qualité, la modernité et la durabilité étant les critères à respecter. De grands chantiers sont déjà en cours, dans plusieurs régions ; le financement des Districts et des Communes est déjà effectif. Le Président de la République a évoqué l'exemple du secteur de l'agriculture, notamment en ce qui concerne la riziculture. « Pour améliorer la productivité, de façon à atteindre l'autosuffisance et pouvoir exporter, nous devons améliorer les infrastructures hydroagricoles, apporter un appui aux paysans, aux jeunes agriculteurs notamment, en termes de formation. Dans le même temps, nous modernisons les autres secteurs, à l'instar de l'extension du port de Toamasina ou de l'aéroport international d'Ivato pour qu'ils soient de véritable leviers du développement », a-t-il expliqué. Ainsi, par rapport au Fisandratana, il a présenté les secteurs qui seront les grands moteurs de croissance, en l'occurrence l'agriculture, l'industrie, la pêche, les produits agricoles et forestiers, les mines, les pierre précieuses, et le tourisme. A l'horizon 2030, le Fisandratana aura dressé une nouvelle carté économique de Madagascar, basée sur quatre principaux pôles économiques, qui uniront les régions et leurs spécificités dans un ensemble cohérent : les Pôles Grand Centre, Grand Nord, Grand Sud, et Grand Ouest.

Les explications données par le Président de la République furent suivies d'une séance de questionsréponses, très suivie notamment par les jeunes de Manakara qui voulaient avoir des éclaircissements sur l'avenir. « Maintenant, vous avez un capitaine pour votre équipe car le Fisandratana répond ces préoccupations légitimes, notamment à la création d'emplois » a conclu le Président. A l'issue de la conférence sur le Fisandratana, le Chef de l'Etat a reçu les maires de la Région Vatovavy Fitovinany.


Distribué par APO Group pour Présidence de la République de Madagascar.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Web design