Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Journée mondiale de l'aide humanitaire : L'Afrique de l'Ouest et du Centre se joint à  l'appel à  la solidarité mondiale

À l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire, célébrée sous le thème « Une humanité », les partenaires présents en Afrique de l'Ouest et

À l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire, célébrée sous le thème « Une humanité », les partenaires présents en Afrique de l'Ouest et du Centre rendent hommage aux travailleurs humanitaires et appellent à la solidarité mondiale pour les plus vulnérables.

L'étendue de la souffrance humaine a atteint son plus haut niveau depuis la deuxième guerre mondiale. Plus de 130 millions de personnes dans le monde ont besoin d'assistance humanitaire pour survivre.

« Notre région est l'une des plus touchées au monde. Environ 25 millions de personnes en Afrique de l'Ouest et du Centre sont affectées par les crises et ont besoin de notre assistance », déclare Allegra Baiocchi, la Cheffe du Bureau régional de l'ONU pour la Coordination des Affaires Humanitaires en Afrique de l'Ouest et du Centre. « Il y a un fort esprit de solidarité dans la région, visible sur le terrain à travers le travail des acteurs humanitaires qui œuvrent en première ligne, mais également dans l'accueil que réservent les communautés hôtes aux personnes déplacées victimes de l'insécurité ».

Alors que l'année 2016 a vu la fin de l'épidémie d'Ebola, l'Afrique de l'Ouest et du Centre continue de faire face à certaines des crises les plus meurtrières. La crise autour du bassin du Lac Tchad ne cesse de s'aggraver. La vulnérabilité aiguë prévaut au Sahel, et la recrudescence des violences au Mali nuit à la fourniture d'une aide efficace. Les crises en République centrafricaine et en République démocratique du Congo persistent. Plus que jamais, la situation des communautés touchées requiert un engagement et un soutien collectif auprès des populations touchées.

Des centaines d'organisations humanitaires sont à pied d'œuvre dans la région, opérant souvent dans un contexte difficile et dangereux. Depuis l'année 2000, 427 travailleurs humanitaires ont été tués, blessés ou enlevés en Afrique de l'Ouest et du Centre.

« Pour venir en aide aux populations les plus vulnérables, nos équipes doivent souvent faire face à des risques considérables » ajoute Allegra Baiocchi. « Cette journée est ainsi pour nous l'occasion de célébrer l'engagement de toutes les équipes sur le terrain, et de commémorer ceux qui, travaillant pour plus d'humanité, ont payé de leur vie ».

L'édition 2016 de la Journée mondiale de l'aide humanitaire s'inscrit dans la continuité du tout premier Sommet humanitaire mondial tenu en mai dernier à Istanbul. Des dirigeants du monde entier s'y sont engagés à transformer les vies des victimes de crises en adoptant un Programme d'action pour l'humanité.

Le thème, «Une humanité» prend tout son sens en rappelant à chacun sa responsabilité de s'engager pour effectuer des actions concrètes en faveur des personnes laissées pour compte. Ainsi, chacun peut s'inscrire sur le site de la campagne « Le monde que tu préfères » des Nations Unies, qui vise à collecter des fonds et à recevoir l'appui d'individus et de célébrités partout dans le monde.

A Dakar, la communauté humanitaire au Sénégal célèbre la Journée avec l'organisation d'une exposition photo centrée sur l'enfance en situation de crise. Le projet «Un jour, je…» de Vincent Tremeau sera à l'honneur à l'Institut français jusqu'à la fin du mois d'aout.


Distribué par APO pour United Nations (UN).
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Système de gestion des commandes