Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La Journée de l'Afrique – Afrika Vuka ! Notre avenir est en jeu. Nous exigeons une Afrique sans énergies fossiles

Afrique – En ce jour mémorable pour les Africains, des milliers de personnes de toutes origines se sont unies et rassemblées dans plus de 20 pays du

Afrique – En ce jour mémorable pour les Africains, des milliers de personnes de toutes origines se sont unies et rassemblées dans plus de 20 pays du continent pour témoigner de leur soutien à la lutte constante contre les combustibles fossiles et plaider pour une justice climatique.

Depuis son origine, la Journée de l'Afrique est le symbole de l'aspiration à l'autodétermination contre l'exploitation des ressources naturelles qui ont abouti à un continent en perpétuel conflit et au bord d'une crise climatique dévastatrice.

Le chef d'équipe régional de 350Africa.org, Landry Ninteretse, a déclaré : «Ces derniers mois, nous avons constaté les effets climatiques des Cyclones Idai et Kenneth au Mozambique, au Malawi, en Tanzanie et au Zimbabwe, avec des sécheresses et des inondations dans la région du KwaZulu-Natal et à l'Est du Cap. Exception faite de l'Afrique du Sud, les pays africains ont relativement peu œuvré afin de contribuer au changement climatique ; ils sont cependant sévèrement touchés et possèdent peu de ressources leur permettant de faire face aux conséquences de celui-ci. Les pays africains les moins développés frôlent la catastrophe naturelle qui les ferait sombrer dans une spirale négative de pauvreté et dans une absence d'accès à des opportunités sociales et économiques, exacerbées par le changement climatique.»

Les participants des communautés pétrolières et charbonnières, dont les communautés de la pêche et de l'agriculture ; les clubs d'énergie renouvelable destinés aux femmes et aux jeunes ; les acteurs de la société civile ; les dirigeants de district dont les agents de l'environnement, les agents de développement communautaire et les agents forestiers; les responsables municipaux et les dirigeants culturels et religieux, ont tous participé à diverses activités dans le but d'envoyer le message fort selon lequel l'Afrique n'est pas tenue de recourir aux combustibles fossiles pour répondre à sa demande énergétique, mais qu'elle doit plutôt amener le monde à adopter une transition énergétique équitable alimentée par des ressources renouvelables à bas coût.

«Les combustibles fossiles ont été identifiés comme étant l'un des principaux moteurs du changement climatique», a déclaré Michael David Terungwa de GISEP, au Nigéria. «Les personnes qui se sont mobilisées aujourd'hui en faveur d'AfrikaVuka (https://AfrikaVuka.org) exigent une élimination rapide de énergies fossiles. En dépit de preuves accablantes selon lesquelles l'utilisation continue de combustibles fossiles est en train de tuer notre planète - et simultanément un grand nombre d'entre nous - les investisseurs semblent s'acharner complètement à s'enrichir aux dépends de milliards de personnes. Les responsables au pouvoir ne font rien pour mettre un terme à cette folie, mais l'alimentent, au contraire, en faisant valoir que davantage de centrales électriques à charbon à Lamu, un site officiel du patrimoine mondial de l'UNESCO, et l'exploration pétrolière au sein du Parc national Virunga en RDC, un haut lieu de la biodiversité, pour n'en nommer que quelques-uns, seront bénéfiques pour le développement. Mais «De quel développement s'agit-il exactement ?», nous demandons-nous. Il existe une voie vers un développement équitable qui accorde une place centrale aux personnes, à leur sécurité et à la résilience de l'environnement dont nous dépendons tous.»

Le monde possède les moyens techniques et financiers d'inverser la tendance à la hausse des émissions de GES et des températures. Nous nous trouvons à une période critique dans laquelle nous devons repenser nombre de nos systèmes, lancer un nouveau mode de travail, de voyage, de culture de nos aliments et de production de notre énergie. Ce qui fait défaut est la volonté politique qui, à son tour, ne peut être activée que par une croissance extraordinaire des mouvements basés sur des mesures en faveur du climat et du changement social.

En tant que continent le moins responsable, mais le plus vulnérable, en termes de changement climatique, l'Afrique n'a pas besoin de combustibles fossiles pour atteindre ses objectifs de développement. Les activistes et les communautés qui se sont mobilisées appellent les gouvernements africains à honorer l'engagement, pris en novembre 2016 par 16 gouvernements africains lors du Climate Vulnerable Forum, qui vise à accélérer la transition vers une économie reposant sur des ressources énergétiques à 100% renouvelables.


Distribué par APO Group pour 350Africa.org.

Video -#AfrikaVuka: People power will soon turn the tide on the fossil fuel industry:http://bit.ly/2ErKMyY
Video -#AfrikaVuka - let's take a stand together:http://bit.ly/2VMiMvI
Hymne -Tiken Jah Fakoly - Le monde est chaud ft. Soprano:http://bit.ly/2HNnyE7

Notes A L'attention Du Redacteur:
+ Evénements se déroulant sur le continent africain

Contact de Presse:
Lerato Ngakane
coordinatrice des communications pour 350Africa
Lerato.ngakane@350.org,
+27 81 464 9726

Avis aux médias : #AFRIKAVUKA – Mobilisations de la Journée de l'Afrique

Plus de 30 événements répartis sur le continent à l'occasion de la Journée de l'Afrique pour demander des mesures climatiques concrètes en faveur d'une Afrique sans énergies fossiles

Sujet :Le 25 mai, à l'occasion de la Journée de l'Afrique, des milliers de personnes prendront part à des centaines d'actions en Afrique dans le cadre d'une mobilisation régionale se déroulant dans des villes, des universités, des lieux de culte et des espaces collectifs en vue de promouvoir l'action climatique au sein des communautés locales, en envoyant un message clair aux gouvernements affirmant que le consensus nécessaire est atteint, que la technologie est prête pour la transition énergétique et que nous demandons des mesures audacieuses immédiates.

Objet :Des centaines de personnes sur le continent organiseront des marches en faveur des énergies renouvelables, des mini-sommets, des concerts, des dialogues pour les femmes et des festivals de la jeunesse pour aborder la question des carburants fossiles et du leadership africain à cette époque charnière.

Date :Samedi 25 mai 2019

Lieu :Ghana, Tanzanie, Nigeria, Afrique du Sud, Côte d'Ivoire, Kenya, RDC, Sénégal. Consultez lacarte de tous les événements.https://AfrikaVuka.org/homepage/#map

Raison :La mobilisation ne se cantonne pas aux décisions prises dans les coulisses du pouvoir lors de sommets ou de négociations officielles, mais comprend aussi la vague d'actions en faveur d'un véritable changement réalisable au niveau local, dans une ville, une université, une institution, un lieux de culte ou une communauté. Il relève de notre responsabilité de dépasser la dimension politique. La mobilisation sur tout le continent enverra le message résolu et indispensable que les communautés se rassemblent partout pour stopper les énergies fossiles et demander de véritables mesures climatiques.

LISTE DESÉVÉNEMENTS PRIORITAIRES
LES ENSEIGNANTS DONNENT LE LA : LESÉNERGIES RENOUVELABLES POUR LESGÉNÉRATIONS FUTURES ! 24 mai
Une conférence sur le changement climatique pour les enseignants écologiques de plus de 200 écoles primaires, visant à donner les moyens au personnel éducatif de soutenir les questions climatiques et le mouvement de justice sociale en Ouganda.

Lieu : Salle de conférence de l'UMA
Organisateur : Joseph Masembe
Contacts : +256 756 249 000

LE BLOC PÉTROLIER NGAJI COMMENCE AUJOURD'HUI ! 25 mai
Le 25 mai 2019, le Centre pour la défense des citoyens (CECIC) organisera desprojections locales d'undocumentaire éclairantsur des citoyens résistant à l'exploitation pétrolière du delta du Niger (Nigeria) dans trois écoles et la communauté du district de Kasese. La projectiona pour objectif de sensibiliser l'opinion à l'égard des impacts socio-économiques et environnementaux des activités d'exploitation pétrolière et gazière, et de mobiliser les communautés en vue de demander une transition énergétique inclusive et équitable. Des signatures supplémentaires seront recueillies pour la pétition en cours demandant au ministère de l'Énergie de l'Ouganda d'arrêter l'octroi de licences pour le bloc pétrolier Ngaji.

Lieu :

Organisateur : Edwin Fanta Mumbere
Contacts :edwinfantam@gmail.com+256773558257

ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR ABUJA ! 24 mai
Pour célébrer les mobilisations de la Journée de l'Afrique en faveur d'une transition équitable et d'une Afrique sans énergies fossiles, le GIFSEP projette de mobiliser au moins 20 établissements secondaires de second cycle du territoire de la capitale fédérale, Abuja, pour sensibiliser l'opinion sur les questions relatives au climat et à la justice.300 élèves écriront des messages sur des parachutes et les apporteront, durant une marche en direction du Parlement, jusqu'au Parc du Millénaire d'Abuja.Les élèves porteront un message clair aux parlementaires pour leur demander d'adopter une loi climatique et de conduire le Nigeria sur la voie de la justice climatique.

Lieu :
Organisateur : Michael Terungwa
Contacts : +2348036415320 - michaelterungwa@gmail.com

STOPÀTOUTES LES CENTRALESÀ CHARBON! 25 mai
Le Kenya se joindra à d'autres pays africains, le 25 mai prochain, dans la résistance contre l'activité mortelle des énergies fossiles et dans la défense d'une intégration rapide d'une intégration rapide des solutions renouvelables et pour inverser la vapeur au sein du secteur énergétique national.Une marche se déroulera entre le stade Nyayo, dans le quartier des affaires de Nairobi, et l'université catholique d'Afrique de l'Est. Le festival AfrikaVukarassemblera des autorités locales et nationales, des dirigeants d'entreprise, des chefs spirituels et des citoyens pour souligner l'importance d'éliminer les activités liées au charbon – la campagne deCOALonize - au Kenya, et de sensibiliser l'opinion à l'égard d'une transition viable et nécessaire vers les énergies renouvelables.

Lieu : Nairobi
Organisateurs : Paul Mutuku et Steeven Kezamutima
Contacts : +254719360527mutukupaul72@gmail.com
+254700576154kezamutimas@gmail.com

COAL NI SUMU ! LE CHARBON TUE ! SOLIDARITÉLAMU ! 25 mai
300 habitants de Mombasa marcheront en solidarité avec la campagne anti-charbon deCOALonize de Lamu.Ils brandiront des pancartes et des banderoles demandant des énergies renouvelables et sans fossiles au gouvernement et contre la proposition de centrale à charbon de Lamu.

Organisateur : Maulidi Hamisi Mwinyikai
Contacts : +254 787 055712kishokayouthorg@gmail.com

AUCUN AVENIR AVEC LESÉNERGIES FOSSILES ! STOPÀLA CENTRALEÀCHARBON DE BARGNY
Un grand rassemblement d'au moins 1500 jeunes, femmes, chefs traditionnels, chefs religieux, autorités locales, organisations de la société civile et ONG est prévu au Sénégal, à Bargny, pour dénoncer le projet de centrale à charbon de Bargnyet pour demander au Président sénégalais de faire preuve de plus de leadership dans la lutte contre le changement climatique et la promotion des énergies renouvelables.

Lieu : Sénégal, Bargny
Organisateur : Daouda Gueye, et Barry Mamadou, ASI

Contacts:daoudalarry@hotmail.fr+221 776342667barrymodys@gmail.com+221 775602216

VIRUNGA! VIRUNGA STOPÀL'EXPLORATION PÉTROILIÈRE ! 24 et 25 mai
Quelques 1500 personnes de la communauté de Goma, ainsi que des dirigeants d'ONG, des groupes de femmes et de jeunes sont attendus lors d'une manifestation contre la destruction criminelle en cours dans le parc Virunga, avec le soutien du gouvernement du Congo. La manifestation sera l'occasion de recueillir des signatures pour la pétition lancée l'année passée contre l'exploitation pétrolière.
Unemarche sera également organisée à Kinshasa pour soutenir la mobilisation citoyenne à Goma. Le départ sera à la «Place du cinquantenaire» et l'arrivée à la «Place du souvenir». Un millier de participants sont attendus.

Goma -
Lieu :
Organisateur : Ephrem Bwishe
Contacts : +250 786 772 165ephrb@yahoo.fr

Kinshasa
Événement : Matinée de Réflexion sur lesÉnergies Renouvelables
Date : 24 mai
Lieu : Salle Polyvalente de L'INPP, 11e Rue

Événement : Kinshasa Marche pour dénoncer l'exploitation du pétrole dans le parc Virunga
Date : 25 mai
Itinéraire : de la «Place du cinquantenaire» à la «Place du souvenir»
Organisateur : Andre Moliro
Contacts : +243 811 607 726andremoliro@gmail.com

SAN PEDRO DÉNONCE LESÉNERGIES FOSSILES, 25 mai
Les activistes de San-Pedro et un réseau de 15 organisations de la société civile rompront le silence entourant le projet de centrale à charbon de San-Pedro en mobilisant500 citoyens et autorités locales pour organiser un Forum ouvert afin de sensibiliser l'opinion au sujet des impacts négatifs de la proposition de centrale à charbon de San Pedro. Cette mobilisation sera l'occasion de présenter les conclusions de l'étude réalisée l'année dernière pour identifier les répercussions potentielles de la centrale à charbon de San Pedro et pour les faire connaître.
Cette mobilisation citoyenne à San-Pedro sera reprise à Abidjan par une action numérique et les parachutes dénonçant les énergies fossiles et le projet de centrale à charbon en Côte d'Ivoire.

Côte d'Ivoire, Abidjan
Lieu : à confirmer
Organisateurs : Salomon Koffi et Cheick L. TRAORE,
Contacts : +225 47733980salomon.kk89@yahoo.fr+225 59791682cheicktr.82@gmail.com

Côte d'Ivoire, San Pedro. Veuillez vous adresser aux organisateurs à Abidjan
Lieu :
Organisateur :
Contacts :

LA CARAVANE POUR INTERDIRE LA FRACTURATION ! 24 MAI
Les communautés touchées par l'exploitation minière, et les citoyens soutenant ces communautés, marcheront jusqu'à Constitution Hillpour remettre un mémorandum au Ministre des ressources minières, demandant une interdiction nationale contre la fracturation en Afrique du Sud. Parmi les activistes, des agriculteurs seront présents en solidarité avec le reste du continent et pour appeler à la transformation du secteur énergétique en faveur des énergies renouvelables.

Lieu :
La caravane part de Graaff Reinet à Johannesburg, le 22 mai
Manifestation à Conhill, Johannesburg, le 24 mai
Organisatrice : Chriszanne Janse Van Vuuren
Contacts : 0793867470chriszanne@sclc.co.za

NON AU CHARBON ! 24 mai
Piquet de grève à la mine de Seriti durant lequel les activistes remettront un mémorandum et une communiqué de presse, et protesteront en déversant des cendres de charbon devant l'entrée principale de la mine de Seriti. -VEJA a pour objectif de sensibiliser l'opinion des habitants de Vaal au sujet des répercussions des particules en suspension (PM2,5 et 10) contenues dans les cendres volantes émises par la mine de charbon et qui détériorent la qualité de l'air et posent des menaces pour la santé dans la zone prioritaire de surveillance de la qualité de l'air dans le triangle de Vaal.

Organisateur : Mduduzi Tshabalala
Contacts : 0646451993

Copyright 2019 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Système de gestion des commandes