Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Côte d'Ivoire : L'ONU lève les sanctions et décide de mettre fin à  sa mission dans le pays en 2017

Marquant le début de la dernière phase des activités de maintien de la paix en Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi 28 avril

Marquant le début de la dernière phase des activités de maintien de la paix en Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi 28 avril 2016 deux résolutions à l'unanimité, dans lesquelles il décide de lever toutes les sanctions qui visaient le pays depuis 2004 et proroge le mandat de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) pour une période finale allant jusqu'au 30 juin 2017.

Dans sa résolution 2283, le Conseil constate avec satisfaction les progrès accomplis dans la stabilisation de la Côte d'Ivoire, notamment «dans les domaines du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion, et de la réforme du secteur de la sécurité, de la réconciliation nationale et de la lutte contre l'impunité».

Le Conseil prend également note du bon déroulement de l'élection présidentielle du 25 octobre 2015 et des progrès réalisés en matière de gestion des armes et du matériel connexe, ainsi que dans la lutte centre le trafic des ressources naturelles.

En conséquence, le Conseil décide de «lever, avec effet immédiat, les mesures concernant les armes et le matériel connexe», ainsi que «les mesures concernant les voyages et les mesures financières».

Les 15 membres décident en outre de dissoudre immédiatement le Comité des sanctions visant le pays créé en 2004.

Dans une seconde résolution (2284), adoptée dans la foulée, le Conseil décide de proroger jusqu'au 30 avril 2017 le mandat de l'ONUCI concernant la protection des civils ainsi que l'appui politique, aux institutions de sécurité et problèmes frontaliers, au respect du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme, à l'aide humanitaire et à la protection du personnel des Nations Unies.

Le Conseil proroge également jusqu'à cette même date l'autorisation qu'il a donnée aux Forces françaises de soutenir l'ONUCI.

Dans cette résolution, les 15 membres décident par conséquent de d'approuver le plan de retrait proposé par le Secrétaire général de l'ONU dans son rapport spécial du 31 mars 2016, qui comprend la réduction progressive des effectifs.

Dans ce cadre, le Conseil décide que du 1er mai au 30 juin 2017, le mandat de l'ONUCI consistera à achever la fermeture de la Mission et à «prendre les dernières dispositions pour le passage du relais au Gouvernement ivoirien et à l'équipe de pays des Nations Unies».

De son côté, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité jeudi de l'adoption par le Conseil des deux résolutions.

Dans un communiqué de presse publié par son porte-parole, le Secrétaire général a salué la détermination du peuple et du gouvernement de la Côte d'Ivoire à œuvrer pour la résolution de la crise politique et sécuritaire qui a conduit au déploiement de l'ONUCI en avril 2004.

«C'est l'évolution positive de la situation en Côte d'Ivoire, y compris la conclusion réussie des élections présidentielles l'année dernière, qui a permis aux Nations Unies d'entrer dans la dernière phase du maintien de la paix dans le pays», a déclaré M. Ban.

Le Secrétaire général a reconnu le rôle important joué tout au long de la crise ivoirienne par de nombreux partenaires, en particulier l'Union africaine, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, les pays contributeurs de troupes et de police, ainsi que l'équipe pays des Nations Unies, dans la réalisation du mandat de l'ONUCI.

Le chef de l'ONU a souligné l'importance d'un engagement continu de tous les partenaires durant la transformation de la présence des Nations Unies au cours de l'année à venir, en particulier à travers l'équipe pays de l'Organisation, et au-delà du départ de l'ONUCI.

M. Ban a réaffirmé «l'engagement des Nations Unies à demeurer aux côtés de la Côte d'Ivoire».


Distribué par APO (African Press Organization) pour Centre d'Information des Nations Unies (CINU) Ouagadougou, Burkina Faso.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Création de site Web