Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Didier Reynders et Alexander De Croo inquiets de l'escalade de la violence au Soudan du Sud

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo sont préoccupés par le regain soudain de violence à Juba, Soudan du Sud, depuis le 7 juillet. Ils appellent toutes les parties concernées à mettre fin de toute urgence aux hostilités. Ils exhortent les parties à mettre en œuvre entièrement et immédiatement l'accord de paix d'août 2015. La Belgique suit de près la situation sur le terrain en concertation avec d'autres pays et organisations, y compris l'Union européenne et l'Organisation des Nations Unies (ONU). À cet égard, la Belgique se félicite de la déclaration faite hier par le Conseil de sécurité et le Secrétaire général de l'ONU.


La violence est inacceptable et éloigne le pays d'une solution à la crise actuelle. Le Ministre Reynders et le Ministre De Croo condamnent avant tout les attaques contre les civils - les premières victimes de ce conflit et les plus fragiles – et contre le personnel de l'ONU. Ils sont particulièrement préoccupés par les conséquences humanitaires de la dégradation de la situation dans un pays où près de la moitié de la population dépend déjà de l'aide humanitaire.

La Belgique offre un soutien continu aux victimes de ce conflit, à travers ses contributions à différentes organisations humanitaires internationales. En 2016, le Ministre De Croo a déjà libéré 3 millions d'euros au fonds humanitaire de UN OCHA pour le Soudan du Sud. L'an dernier, la contribution directe aux organisations humanitaires au Soudan du Sud a atteint près de 4 millions.

Il n'y a pas d'indication de victimes belges de la violence de ces derniers jours. L'Ambassade de Belgique à Kampala, en Ouganda (qui a le Soudan du Sud dans sa juridiction) et le centre de crise des Affaires étrangères suivent la situation de près et sont en contact permanent avec les Belges présents au Soudan du Sud.


Distribué par APO pour Kingdom of Belgium - Foreign Affairs, Foreign Trade and Development Cooperation.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Commerce en ligne