Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La dernière liste du Top 25 des acteurs les plus influents du secteur de l'énergie montre un fort leadership des femmes

Le nombre de femmes au sein du Top 25 des acteurs les plus influents du secteur de la Chambre africaine de l'énergie (www.EnergyChamber.org) a fait

Le nombre de femmes au sein du Top 25 des acteurs les plus influents du secteur de la Chambre africaine de l'énergie (www.EnergyChamber.org) a fait un bond significatif de 3 à 8 entre 2020 et 2021. Publiée chaque année, la liste met en évidence les responsables gouvernementaux, et les cadres publics et privés dont le travail et les décisions peuvent profondément façonner la manière dont les Africains accèdent et consomment l'énergie

La dernière liste publiée cette semaine par la Chambre démontre le rôle croissant joué par les femmes dans la lutte contre la pauvreté énergétique, non seulement sur le terrain, mais aussi depuis les conseils d'administration africains et mondiaux où leur leadership et leurs décisions façonnent l'avenir de l'énergie africaine.

Partout sur le continent, la Chambre s'attend à ce que plusieurs femmes fassent la une des journaux en 2021 à travers des projets et actions clés. Celles-ci incluent notamment Rebecca Miano et l'impact de son leadership sur l'augmentation de la capacité de production géothermique de la Kenya Electricity Generating Company (KenGen), mais aussi le pilotage par Khadija Amoah du développement du champ de Pécan au Ghana ou la capacité de la ministre ougandaise Kitutu à façonner le développement d'une industrie inclusive des hydrocarbures en Ouganda. Plus au nord du Maroc, Amina Benkhadra est le fer de lance des efforts du Maroc pour développer davantage son industrie du gaz naturel en sa qualité de directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

Les femmes se positionnent également pour être au centre des décisions financières et d'investissement clés. Vibhuti Jain de la US International Development Finance Corporation, ou Hu XiaoLian de l'Export-Import Bank of China, supervisent toutes les deux des programmes d'investissement clés qui pourraient soutenir de manière significative l'afflux de capitaux dans le secteur de l'énergie en Afrique en 2021. Il en va de même pour Heather Lanigan, directrice régionale pour l'Afrique subsaharienne à l'Agence des États-Unis pour le commerce et le développement (USTDA), qui soutient actuellement plusieurs projets importants de transformation du gaz en Afrique de l'Ouest.

La Chambre continue de croire que la construction d'une industrie énergétique inclusive et durable qui est au service de tous les Africains passe par l'embauche et la promotion de plus de femmes tout au long de la chaîne de valeur. Des ingénieurs aux cadres, les femmes doivent avoir davantage d'opportunités de participer à la lutte du continent contre la pauvreté énergétique. 2021 dira si elles continuent à saisir ces opportunités et à devenir les défenseurs de l'énergie dont le continent a besoin.


Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Catalogue de produits