Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La Fondation Merck annonce les gagnants de Prix de Reconnaissance des Médias « Merck Plus Qu'une Mère » 2017

La Fondation Merck(www.Merck-Foundation.com), lance les hashtags #MenToo et #NoForInfertilityStigma pour briser la stigmatisation de l'infertilité.

La Fondation Merck(www.Merck-Foundation.com), lance les hashtags #MenToo et #NoForInfertilityStigma pour briser la stigmatisation de l'infertilité. La Fondation Merck lance trois chansons pour sensibiliser sur l'infertilité masculine par Octopizzo, Susan Owiyo, Rozzy et Tom Close, des chanteurs africains du Kenya, de la Sierra Leone et du Rwanda. La Fondation Merck lance un appel à candidatures pour le Prix de reconnaissance des médias « Merck Plus Qu'une Mère » 2018.

La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, a honoré les gagnants des Prix de reconnaissance des médias « Merck plus qu'une mère » 2017 lors d'une cérémonie de remise de prix tenue hier à Nairobi au Kenya. Les prix ont été décernés dans le but de reconnaître et d'apprécier les journalistes professionnels et les étudiants en médias qui ont produit des histoires précises, instructives et convaincantes sur l'infertilité, les femmes ou les couples infertiles.

« Nous sommes ravis d'honorer les gagnants des Prix de reconnaissance des médias 'Merck plus qu'une mère' de 2017. Je félicite tous les gagnants et remercie tous les journalistes et étudiants qui nous ont envoyé leur travail. Je crois fermement que les médias peuvent jouer un rôle important dans la sensibilisation des gens aux questions sensibles telles que l'infertilité et la stigmatisation qui y sont associées. Sa pourrait aider à sensibiliser la population sur la stérilité masculine et la prévention de l'infertilité. Nous avons également commencé deux hashtags pertinents #MenToo, les hommes aussi peuvent souffrir de l'infertilité pas seulement les femmes, et #NoForInfertilityStigma (non pour la stigmatisation de l'infertilité) pour faire appel à tous nos partenaires de médias pour lancer ce mouvement à travers leurs larges plates-formes », a déclaré le Dr. Rasha Kelej, PDG de la Fondation Merck et Président de Merck Plus Qu'une Mère.

« Non seulement les médias mais aussi l'art ont la capacité et l'influence de faire ressentir le problème, ce qui stimule davantage les émotions et conduit à une action d'engagement. Donc, nous avons collaboré avec des chanteurs célèbres ; Suzanna Owíyo et Octopizzo du Kenya, Tom Close du Rwanda et Rozzy de Sierra Leone pour lancer trois chansons thématiques : « Guerriers », « La vie est plus grande », « Plus qu'une mère » abordant le problème avec un accent particulier sur l'infertilité masculine pour encourager les hommes à parler librement de leur infertilité et rejoindre le parcours de traitement avec leurs épouses. Les chansons ont été lancées hier lors de la cérémonie de remise des prix et je crois personnellement qu'elles apporteront une valeur ajoutée significative pour influencer le changement de culture que nous préconisons à tous les niveaux », a ajouté le Dr. Rasha Kelej.

Le comité du jury était composé de Tom Mshindi, rédacteur en chef, Nation Media Group, William Pike, directeur de Radio Africa Group / Star Publications, Renee Ngamau, animatrice radio / coach de vie, Capital FM et Carole Mandi, fondatrice / éditrice, Carole Mandi Media et présidé par Rasha Kelej, PDG de la Fondation Merck et Président de Merck Plus Qu'une Mère.

« Ces récompenses et prix ont encouragé les journalistes et les médias à se concentrer sur l'infertilité et la stigmatisation qui y est associée, ce qui est très répandu en Afrique mais dont on ne parle jamais. Principalement les femmes sont accusées d'infertilité, mais c'est pour les médias d'éduquer maintenant que la fertilité est une responsabilité partagée et les hommes aussi peuvent être la cause de l'infertilité », a déclaré Tom Mshindi, rédacteur en chef, Nation Media Group.

« La Fondation Merck fait la tâche ardue de défier la perception des femmes infertiles, leur rôle et leur valeur dans la société afin de changer la culture de la discrimination. Ces prix vont dans le même sens », a souligné William Pike, Directeur de Radio Africa Group / Star Publications.

Présent lors de la cérémonie de remise des prix, Hon. Sarah Opendi, Ministre de la Santé de l'Ouganda, s'est exclamée avec ravissement « Je suis si heureuse de voir que la Fondation Merck fait des efforts à plusieurs niveaux pour briser la stigmatisation autour de l'infertilité. Le partenariat avec les médias et l'art est en effet une étape très intelligente pour résoudre ce problème sensible. »

Voici les détails des premiers lauréats de la catégorie des journalistes professionnels de chaque segment :

Le premier prix du segment Multimédia a été décerné à Mme Namukabo L Werungah et à son équipe de NTV Kenya pour leur excellente histoire intitulée « Un conte de douleur et de honte des femmes sans enfant à Busia ». L'équipe a été récompensée avec 5000 Dollars Américaine lors de la cérémonie.

Le deuxième prix a été décerné à M. Musaka Abdalla Tiff de Record TV Network, en Ouganda, pour son histoire intitulée « Vivre avec le fardeau de la stérilité ».

Le premier prix du segment des médias imprimés a été reçu par M. Gardy Chacha, Reporter Principal en Santé et en Sciences de Standard Newspaper, Kenya. Il a été sélectionné pour son histoire émouvante intitulée « Cecilia Wairimu : une femme, trois mariages, 11 ans d'infertilité ». Il a été récompensé avec 1500 Dollars Américaine.

Le deuxième prix a été décerné à M. Mashaka Bonifas Mgeta, de Jambo Lee News, en Tanzanie, pour son article intitulé « L'infertilité favorise la violence contre les femmes à Tarime ».

Le premier prix du segment des médias en ligne a été décerné à Mme Molatelo Mainetje, productrice de journal et d'actualité et réalisatrice de documentaires d'Afrique du Sud pour son court métrage intitulé « L'homme au entrailles ». Elle a été récompensée avec 1500 Dollars Américaine.

Le deuxième prix a été décerné à Mme Maryanne Waweru-Wanyama, bloggeuse - contes de maman et défenseur de la santé maternelle, Kenya pour son histoire « Mieux vaux la naissance d'un homme fou, que de ne jamais avoir donné naissance du tout ».

Mme Asha Bakidusa, Journaliste de Royal Media Services Limited, Sous Bahari FM, Kenya, a reçu le Premier Prix du segment Radio pour son programme intitulé « Comment les hommes de la famille soutiennent leur conjoint dans les cas d'infertilité ». Elle a été récompensée avec 1500 Dollars Américaine.

Voici les détails des gagnants des premiers prix de la catégorie des étudiants des médias de chaque segment :

Le premier prix du segment des médias en ligne a été écrit par Lilian Kaivilu, journaliste indépendante et fondatrice d'Impact hub Media, étudiante en média linguistique et en communication à l'Université MOI du Kenya, pour son reportage intitulé « La colère de la stérilité dans la culture Kamba ». Elle a été récompensée avec 1000 Dollars Américaine.

Le deuxième prix a été décerné à Mme Stephanie Odhiambo, de l'Everest Media Solution de l'Université Day Star, au Kenya, pour raconter l'histoire de « Le PDG de la Fondation Merck, Rasha Kelej, est sur le voie de se battre pour les femmes infertiles ».

Le premier prix du segment des médias imprimés sera remis à M. Sérgio Simão Raimundo de l'Université Eduardo Mondlane, au Mozambique. Il a été sélectionné pour son histoire intitulée « L'infertilité dans le sud du Mozambique ». Il a été récompensé avec 1000 Dollars Américaine.

La Fondation Merck a annoncé l'appel à candidatures pour le Prix de reconnaissance des médias « Merck plus qu'une mère » 2018 à la fin de la cérémonie et a encouragé tous les médias africains à plaider en faveur de la campagne et à postuler à la compétition.

La cérémonie de remise du prix doit être suivie par la première « Merck Health Media Training », formation aux médias de santé de la Fondation Merck pour briser la stigmatisation entourant l'infertilité et améliorer la sensibilisation sur l'infertilité masculine. Il se tiendra aujourd'hui le 10 juillet 2018. Il a pour objectif de former des journalistes africains sur les normes internationales et l'éthique des médias pour rapporter des sujets sensibles comme l'infertilité.

À propos de la campagne « Merck plus qu'une mère » ;

Dans de nombreuses cultures, les femmes sans enfant souffrent de discrimination, de stigmatisation et d'ostracisme. Leur incapacité à avoir des enfants entraîne un grand isolement, l'exhérédation et des agressions. « Merck plus qu'une Mère » habilite ces femmes à travers l'accès à l'information, la santé, le changement de mentalité et l'autonomisation économique.

Dans le cadre de cette campagne, nous avons lancé le projet « Empowering Berna » en Afrique pour aider les femmes infertiles et sans enfant à lancer leur propre commerce et ainsi devenir indépendantes financièrement et devenir plus fortes et plus heureuses. Le projet a bénéficié à plus de 1 000 femmes à travers le continent.

En outre, une partie de la campagne est notre programme de Formation en Embryologie & en Fertilité de Merck, un cours pratique de trois mois pour établir la plate-forme de spécialistes de la fertilité en Afrique et en Asie.

La Fondation Merck a fourni à plus de 50 candidats, trois mois à six mois de formation clinique et pratique aux spécialistes de la fertilité et aux embryologistes dans plus de 29 pays d'Afrique et d'Asie tels que: Tchad, Niger, République centrafricaine, Côte d'Ivoire, Ghana, Éthiopie, Ouganda, Kenya, Tanzanie, Zambie, Nigeria, Bénin, Mali, Burkina Faso, Sénégal, Guinée Conakry, Sierra Leone, Libéria, Cameroun, Rwanda, Botswana, République démocratique du Congo, Congo Brazzaville, Gambie, Népal, Siri Lanka, Bangladesh, Myanmar et Cambodge.

La Fondation Merck entre dans l'histoire de nombreux pays africains où elle n'a jamais eu de spécialistes en fertilité ou de cliniques de fertilité spécialisées avant l'intervention de « Merck Plus qu'une Mère » pour former les premiers spécialistes en fertilité tels que ; en Sierra Leone, au Libéria, en Gambie, au Niger, au Tchad et en Guinée.

La Fondation Merck a soutenu la création des premiers centres publics de FIV en Éthiopie et en Ouganda en fournissant la formation clinique et pratique nécessaire à leur personnel. La Fondation Merck prévoit également de soutenir la mise en place de la première FIV publique en Tanzanie prochainement.

« Merck plus qu'une mère » lancée en 2015, est un programme de la Fondation Merck, la fondation pilote nombre de nos initiatives et programmes dans le domaine du renforcement de soins de santé et de capacité en recherche et améliore l'accès à des solutions de soins de santé équitables.


Distribué par APO Group pour Merck Foundation.

Contact :
Sakshi Tyagi
Sakshi.Tyagi@External.MerckGroup.com

Joignez-vous aux discussions sur les plates-formes de médias sociaux et laissez entendre votre voix :
Facebook:goo.gl/xjsWsj
Twitter:@Merckfoundation
Youtube:goo.gl/ni3M8k
Website:Merck-Foundation.com

Rejoignez la communauté en ligne sur les soins de santé et la recherche de la Merck Foundation pour échanger des expériences et informations avec d'autres prestataires de soins de santé, chercheurs, étudiants, décideurs politiques et membres de la communauté en Afrique et au-delà.

Inscription gratuite àMerck-Foundation.com

À propos de la Merck Foundation :
La Merck Foundation (Merck-Foundation.com) qui a été établie en 2017 est une organisation philanthropique qui vise à améliorer la santé et le bien-être des gens et à faire progresser leur vie grâce à la science et la technologie. Nos efforts visent principalement à améliorer l'accès aux solutions de soins de santé innovantes dans les communautés mal desservies, à renforcer les capacités de soins de santé et de recherche scientifique et à autonomiser les gens en STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématique), en mettant l'accent sur les femmes et sur la jeunesse. Tous les communiqués de presse de la Merck Foundation sont distribués par courriel dès qu'ils deviennent disponibles sur le site Internet de la Merck Foundation. Allez àMerck-Foundation.compour en savoir plus et/ou pour vous inscrire en ligne et pour dialoguer et échanger des expériences avec nos membres inscrits.
La Merck Foundation est une filiale de la Merck KGaA - Allemagne

À propos de Merck :
Merck (MerckGroup.com) est une entreprise de premier plan dans les secteurs sciences et technologies, soins de santé, sciences de la vie et matériaux de performance. Environ 50 000 employés travaillent pour développer des technologies qui visent à améliorer la vie – des thérapies bio-pharmaceutiques pour traiter le cancer ou la sclérose en plaques, systèmes à la pointe du progrès pour la recherche et la production scientifiques, jusqu'aux cristaux liquides pour les smartphones et les téléviseurs LCD. En 2016, Merck a généré des ventes de 15,0 milliards d'euros dans 66 pays.
La société Merck, qui a été fondée en 1668, est la doyenne mondiale pharmaceutique et chimique du monde. La famille fondatrice demeure propriétaire majoritaire du groupe de sociétés coté en bourse. Merck détient les droits mondiaux sur le nom et la marque Merck. Les seules exceptions se trouvent aux États-Unis et au Canada où la société opère sous l'appellation EMD Serono, MilliporeSigma et EMD Performance Materials.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Design web responsive