Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

à€ Boukyatt dans la région de Tombouctou, un projet avicole contribue à  lutter contre les violences communautaires

Le 8 janvier, le bureau de la MINUSMA à Tombouctou a officiellement remis aux 300 exploitants de Boukyatt, un projet d'élevage de volaille et de

Le 8 janvier, le bureau de la MINUSMA à Tombouctou a officiellement remis aux 300 exploitants de Boukyatt, un projet d'élevage de volaille et de maraîchage,financé par la MINUSMA à travers la section de la Réforme du Secteur de la Sécurité/Désarmement, Démobilisation, Réinsertion (RSS/DDR). Cette réalisation qui s'inscrit dans le cadre des projets dits de «Réduction de Violence Communautaire» (RVC) contribuera au relèvement socio-économique, à la paix et à la cohésion dans cette bourgade située à quatre kilomètres de la ville de Tombouctou.

Ce projet vise à contribuer à réduire les violences communautaires liées au manque de ressources à travers la création d'emplois pour les femmes et les jeunes. Environ 300 exploitants seront désormais occupés par le maraîchage et l'élevage de volaille, contribuant ainsi à l'approvisionnement du marché et à la création de richesse. C'est sur cet aspect qu'a insisté Firhoun MAIGA, le coordinateur régional du DDR à Tombouctou. Son organe (la Commission régionale du DDR) a parrainé le projet, premier du genre dans la région.«Cette initiative constitue une véritable bouffée d'oxygène pour un environnement favorable au processus DDR, mais aussi une marque de soutien et de solidarité à l'endroit des toutes les communautés»,a-t-il souligné.

D'un coût de plus de 46,3 millions de F CFA (exactement 46 375582) ce projet consiste en l'implantation d'un système d'adduction d'eau avec des bornes fontaines, des abreuvoirs et l'exploitation d'une ferme avicole.

En recevant l'infrastructure, le chef du village Ismaguel Ag OUMAR s'est réjoui de la perspective d'emploi pour les jeunes,« très souvent laissés à eux-mêmes. Avec ce projet, ils représentent une menace de moins pour la communauté et un souci de moins pour leurs familles». Le volet avicole du projet a déjà démarré avec 300 poussins et permettra à terme, de fournir des poulets de chair de qualité au marché local.

Le choix de Boukyatt, pour y mener un tel projet ne doit rien au hasard. La population y exerce des activités agro-pastorales et compte un nombre important de femmes et de jeunes, susceptibles de céder à la tentation des groupes armés. En créant ces opportunités d'emploi pour eux/elles, la MINUSMA entend contribuer au renforcement du vivre ensemble dans le village de Boukyatt et environnants.

Dans le cadre de son Mandat, la MINUSMA, notamment à travers sa section de la RSS/DDR, travaille au renforcement de la résilience des jeunes et des femmes. Ce qui, selon Albadia TOURE, de la section RSS/DDR de la MINUSMA, justifie le présent projet:«il s'agit de contribuer à l'amélioration de la sécurité et à la réinsertiondes jeunes et des femmes qui sont exposés chaque jour à l'attraction des mouvements armés ou des groupes extrémistes »a-t-il déclaré.Dans les régions de Tombouctou et Taoudéni, la MINUSMA a mené plusieurs projets de réduction de la violence communautaire dans le but de favoriser la paix et la cohésion sociale par le développement d'activités génératrices de revenus en faveur des femmes et des jeunes.


Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Application Web