Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

GE franchit le cap de 100 centrales électriques en Afrique sub-saharienne

100 centrales électriques alimentées à l'aide des sources d'énergie renouvelables, du gaz et du charbon avec à présent une capacité de plus de 46GW

100 centrales électriques alimentées à l'aide des sources d'énergie renouvelables, du gaz et du charbon avec à présent une capacité de plus de 46GW d'électricité Plus de 300turbines installées assurant l'équivalent de la consommation électrique de 250 millions de personnes Le cap de 100 centrales électriques a été franchi en Angola avec la récente installation de la TM2500 centrale à gaz rapide sur remorque.

Grace à sa position à l'avant-garde de l'innovation et de la technologie dans le secteur des énergies et au partenariat avec les parties prenantes, GE Power(NYSE: GE)(www.GE.com/power/gas) a annoncé aujourd'hui qu'elle a franchi le cap de 100installations de centrales électriques en Afrique subsaharienne. Cette étape importante a été franchie grâce aux projets de centrale électrique rapide sur remorque en Angola. La Société a installé plus de 300turbines dans 22pays en Afrique subsaharienne.

Leslie Nelson, PDG, GE GAS Power pour la région Afrique subsaharienne a déclaré que "cette étape témoigne de notre engagement à fournir des solutions énergétiques pour satisfaire les besoins croissants en énergie des pays de la région devant tous les autres fabricants d'équipements d'origine. Nos opérations régionales sont dirigées par une équipe d'experts africains. Notre capacité à travailler en partenariat avec les producteurs indépendants d'électricité, de services écoénergétiques, des investisseurs stratégiques et les gouvernements afin de réaliser des projets énergétiques renforce la confiance que nous accordent les parties prenantes du secteur de l'énergie".

Ghana

Plus de 70 % des centrales thermiques du Ghana fonctionnent grâce à la technologie de GE avec une production de plus de 600MW ajoutée au réseau électrique du pays au cours des deux dernières années et 900MW sont prévus au cours des deux prochaines années. Les exemples les plus frappants sont: 400MW Bridgepower project (https://goo.gl/DBMvQ9)– réalisé en consortium avec des partenaires locaux,Endeavour (https://goo.gl/SFUEpd)etSage Petroleum(www.sagetradinggroup.com)-qui sera la première centrale au gaz en Afrique et la plus grande centrale électrique à gaz dans le monde. En partenariat avecMarinus Energy (http://marinusenergy.com/), leAtuabo Waste Gas to power project(https://goo.gl/SGqZ5M) sera la première centrale TM2500 avec le gaz naturel isopentane comme source de combustible; un gaz qui aurait dû être torché. La centrale électrique Amandi (www.amandi.com/)d'une capacité de 200MW qui entrera en service en 2019 et fonctionnera grace à la dernière technologie9E de GE avec une meilleure adaptabilité à différents combustibles.

Nigéria

Au Nigéria, GE fournità présent plus de 75 % de l'énergie produit à base du gaz et distribuée à travers le réseau électrique national avec une production de plus de 3GW de turbine à système de combustion adaptable à différents combustibles et à huile de service sévère et neuf centrales électriques comme les centrales électriques Omotosho I & IIet la turbine de combustion innovante montés sur remorque en cours d'installation dans la centrale électrique rapide de Afam III. GE s'est engagé à appuyer la vision du gouvernement nigérian appelée Nigeria Vision 2020 pour soutenir l'effort de l'augmentation de la production électrique nationale jusqu'à 10 GW.

L'Angola

En 2014, GE et le Ministère de l'énergie et de l'Eau de l'Angola ont signé un protocole d'entente (MoU) qui visent à doter le pays d'une capacité production électrique supplémentairede 2000 MW. Aujourd'hui, environ 80 % de laproduction électrique à base du gaz fournissant de l'énergie à 2millions de ménages angolais utilisent la technologie GE. Avec plus de 20 turbines combustion montés sur remorque installées dans les centrales électriques rapides et la centrale à cycle combiné Soyo I d'une capacité de 750MW en cours de construction l'Angola à de bonnes chances d'atteindre ses ambitions énergétiques.

Côte d'Ivoire

GE est un acteur historique et pionnier dans le secteur de l'énergie électrique en Côte d'Ivoire. La première turbine à gaz (Vridi, 1984), le premier projet de production indépendante d'électricité (Ciprel, 1994) et la première des centrales à cycle combiné du pays (Ciprel et Azito, 2015) tous opèrent principalement avec la technologie GE. En 2015, GE a signé un protocole d'entente afin de soutenir les efforts de développement des infrastructures du pays avec l'ajout de 1GW d'électricité au réseau national ivoirien. L'Azito produit plus d'un tiers de l'électricité du pays et a connu la première mise à niveau appelé GE power servicesfirstGT13E2 MXL2 gas turbine upgrade (https://goo.gl/R3UrHP) en SSA.Grace à cette mise à niveau, la capacité de la centrale passera de 30 MW à 450 MW. De plus, GE est en train de mettre en place un centre de Surveillance et de Diagnostic(https://goo.gl/AyJFC6)en Côte d'Ivoire pour fournir le service d'analyse de données numériques afin d'améliorer les performances et réduire les coûts du cycle de vie de l'ensemble des équipements de GE dans la région.

Kenya

Le Kenya a besoin d'un bouquet énergétique diversifié pour soutenir ses politiques de croissance.GE a récemment signé un accord de collaboration avecAMU Power (www.AMUPower.co.ke), développeurs de l'une des plus importantes Centrales Electriques indépendantes du Kenya. En vertu de cet accord, GE fournira sa technologie à vapeur ultra supercritique pourassurer unemeilleure efficacité à faible émissions au projet électrique de Lamu power d'une capacité de 1050MW. Grace à ce projet, jusqu'à 30 % de l'électricité produiteau Kenya proviendront des centrales électriques de base fiables.

L'Afrique du Sud

En Afrique du Sud, GE est en train de déployer de manière plus intelligente et plus propres,sa technologie à vapeur dans les centrales Medupi et Kusile. Kusile est le premier système de desulfuration par voie humide du continent avec un taux d'élimination de 93% (https://goo.gl/scbk1e).Une fois les travaux des centrales Kusile et Medupi terminés, elles assureront une fourniture en électricité allant jusqu'à 9600MW - suffisante pour répondre aux besoins en électricité d'environ 7 millions de foyers en Afrique du Sud.

"Notre entreprise croit que l'Energie électrique est l'un des facteurs essentiels du développement de l'Afrique. La réduction des tarifs, l'optimisation des réseaux électriques, l'optimisation de la chaîne de valeur de la production de l'énergie - c'est bien à cela que nous pensons en tant qu'entreprise et chaque jour, nous concentrons nos efforts pour de meilleures performances" dit Lee Dawes,Directeur général, GE Steam Power en Afrique subsaharienne.

La première installation de turbines GE en Afrique subsaharienne remonte au début des années 1970 avec sa technologie de la turbine Frame 5. Depuis cette première installation, GEPowers'est positionné à l'avant garde de l'innovation technologique dans le secteur de l'électricité avec sa plus récente turbine à gaz 9EMax équipée d'un système de combustion adapté à divers combustibles et hautement efficace, son exceptionnelle technologie à vapeur ultra supercritique ainsi qu'une vaste gamme de centrales hydroélectriques et éoliennes et les générateurs. GE dispose de centrales électriques dans 22pays de l'Afrique subsaharienne, et ce nombre devrait croître encore davantage.

GE renforce son engagement d'investirdans la région à travers lesinitiatives de développement des compétences afin d'élargiret d'entretenir son vivier de talentsdans les pays où elle opère. En Afrique du Sud,des bourses d'études d'une valeur totale de $2.4M ont été accordées en partenariat avec Eskom (https://goo.gl/scbk1e).Au Ghana, 3,5 M de dollars ont été donné pour soutenir les programmes de formation en Ingénierie de l'Université Ashesi. Aujourd'hui, plus de 120employés suivent la formation desprogrammes de développement du leadership de GE. Les initiatives de la RSE sont également mises en place à travers la réalisation d'une gamme variée de projets dans les secteurs tel que la santé, l'éducation, l'environnement et le développement communautaireafin d'améliorer les conditions de vie dans lespays où GE exerce ses activités.


Distribué par APO Group pour GE.

Pour plus d'informations, contactez :
Anne Ezeh
GE Power Communications
Sub-Saharan Africa
+234 7031779857
Anne.Ezeh@GE.com

GE Power (www.GE.com/power/gas) participe au 20e Forum sur l'Energie en Afrique qui se tient à L'Ile Maurice du 19 au 22 juin 2018.
Pour plus d'informations, consultez le site de notre société sur www.GE. com/power. Suivez GE Power sur Twitter @GE_Power et sur LinkedIn (www.Linkedin.com/company/gepower/) à GE Power.

Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Design web adaptatif