Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Les coprésidents de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE condamnent les attaques contre les casques bleus à  Bangui

Suite à une opération de maintien de l'ordre et de restauration de l'autorité de l'État pour assurer la sécurisation de la population et à la demande

Suite à une opération de maintien de l'ordre et de restauration de l'autorité de l'État pour assurer la sécurisation de la population et à la demande de l'association des commerçants du PK5, une mission conjointe de la MINUSCA et les Forces de sécurité centrafricaines (Forces de sécurité intérieure et Forces armées centrafricaines (FACA)) a dû faire face aux attaques de milices causant ainsi des pertes en vies humaines dont deux casques bleus.

Les Coprésidents de l'Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE, MM. Louis Michel et Joseph Owona Kono, expriment leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.

Ils condamnent avec la plus grande fermeté les attaques menées par des « groupes criminels » contre les casques bleus qui constituent un crime de guerre. Ils demandent à ce que les coupables soient poursuivis et jugés par les juridictions compétentes car il ne peut y avoir de paix sans justice, ni réconciliation.

Ils saluent les efforts des Nations Unies et de l'Union Africaine pour aider les autorités centrafricaines à la protection des populations et pour assurer la sécurité sur l'ensemble du territoire centrafricain, sur base notamment de « l'Initiative Africaine pour la Paix et la Réconciliation» promouvant le dialogue inclusif.

Ils saluent le travail opéré par la mission de formation de l'Union européenne en République centrafricaine (EUTM RCA), notamment en ce qui concerne le programme RSS ( Réforme du Secteur de Sécurité) qui permet de former les FACA, en dispensant les bases indispensables des valeurs militaires, notamment le respect de soi et d'autrui, de l'État de droit et du droit international.

Ils encouragent la MINUSCA à faire appliquer son mandat afin d'appuyer le Gouvernement dans sa politique de restauration de l'autorité de l'État sur toute l'étendue du territoire. Ils insistent pour que la MINUSCA soutienne toujours d'avantage le déploiement et l'encadrement des forces nationales (armée, police, gendarmerie) issues d'un processus de validation et de formation, comme par exemple le bataillon de l'armée nationale (FACA) déjà formé par la mission de formation UE (EUTM RCA).

Ils réaffirment leur pleine solidarité avec le peuple centrafricain et leur soutien à l'action du Président de la République, de son Gouvernement et de toutes les institutions du pays pour promouvoir le dialogue, la restauration de la paix, la sécurité, la lutte contre l'impunité, le respect de la légalité et le développement.


Distribué par APO Group pour European Parliament.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Référencement Google SEO