Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Tabankort : Le nouveau Chef du bureau de la MINUSMA à  Gao sur le terrain pour évaluer différents projets au profit de la population

Le Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao, M. Oumar Ba,s'est rendu à Tabankort, commune de Tarkint dans le cercle de Bourem,le 23 janvier

Le Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao, M. Oumar Ba,s'est rendu à Tabankort, commune de Tarkint dans le cercle de Bourem,le 23 janvier dernier. M. Ba était venu constater l'état d'avancement des travaux des projets pour la réduction des violences communautaires (RVC), initiés par la section chargée de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR) de la MINUSMA.

Ce projet concerne le reboisement du site de cantonnement qui a été construit en pleine zone désertique etla réalisation d'une adduction d'eau, équipée d'un système solaire, de trois bornes fontaine et de trois abreuvoirs. Le premier projet va consister à la plantation de plus de 1000 plants d'espèces d'arbres et de plantes qui s'adaptent bien à ce milieu et qui ont une croissance rapide,comme le neem, le terminalia, le prosopis, le henné… Quant au second projet, il va considérablement faciliter l'accès de milliers d'hommes et de femmes à l'eau potable, qui devaient auparavant parcourir des dizaines de kilomètres pour s'approvisionner en eau, avec tous les risques sécuritaires que cela comporte.Le coût total des deux projets est estimé à plus de 62 millions de francs CFA. En outre, il permettra la création de plus de 1100 emplois.« Nous remercions la MINUSMA pour ses nombreuses visites et réalisations de projets chez-nous. C'est grâce à la MINUSMA que nous avons accès aujourd'hui à l'eau, à l'éducation et à la santé,» s'est réjoui M. Omar Ould Hamady, le Chef du village de Tabankort.

Le Chef du Bureau régional de la MINUSMA était accompagné d'une forte délégation dont M. Mohamed Prince Aledji, Commandant régional de la Police des Nations Unies (UNPOL),de Mme Aimée Thérèse Faye, responsable régionale de la section RSS-DDR et de M. Hamzatta Moussa Diallo, Coordinateur régional de la commission nationale du DDR.

Après la visite des deux projets RVC, la délégation a visité le site de cantonnement déjà prêt et qui n'attend que les combattants. Malheureusement qu'elle fut surprise par l'état de détérioration du site de cantonnement à travers les fenêtres et autres toitures endommagées. «L'aspect de la visite qui m'attriste est la dégradation du site de cantonnement que nous avons constatée. Au terme de cette mission, nous allons faire des recommandations au niveau du leadership pour que des mesures provisoires soit prises afin que le site de cantonnement soit protégé. Mais avant cela, nous avons commencé la sensibilisation au niveau des populations pour qu'elles comprennent que ce site est le leur. Nous avons souhaité que ce site soit mis à l'abri de la dégradation causée par les hommes, »a expliqué M. Omar Ba, Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao.

La délégation a aussi visité d'autres projets RVC qui avait été réalisés entre 2015 et 2016. Il s'agit de la réhabilitation et de l'électrification de neuf salles de classe, d'un bloc de deux latrines, de la construction et l'équipement de la direction et la clôture de la cour de l'école fondamentale de Tabankort. « Cette mission m'a permis de voir les différentes réalisations de la MINUSMAà Tabankort. J'ai aussi vule site de cantonnement qui est l'un des meilleurs en termes de construction. La sécurisation du site est le défi auquel nous devons faire face. Nous avions demandé à l'entrepreneur de soumettre une somme forfaitaire pour la sécurité des lieux mais il vient de nous proposer autre chose que nous allons soumettre à la commission nationale pour validation. Nous savons que c'est urgent de faire face à cette question et nous y travaillons pour une réponse appropriée» a déclaré M. Hamzatta Moussa Diallo, Coordinateur régional de la commission nationale DDR.

Autre structure visitée, le centre de santé communautaire de Tabankort dont les salles de travail, le bureau et le domicile du Directeur ont été entièrement réhabilités et électrifiés par la MINUSMA. Ces deux autres projets CVR ont couté plus de 60 millions de FCFA à la MINUSMA. «Cette visite m'a permis de toucher du doigt les réalités du terrain. Je viens de constater que la réalisation du projet d'adduction d'eau va changer totalement la donne. Les populations qui devaient aller à des kilomètres pour la quête de l'eau seront dorénavant servies sur place. Nous allons aussi mener des sensibilisations au niveau de Gao pour le retour des enseignants et du corps médical à Tabankort pour le fonctionnement normal de ces infrastructures au bénéfice des communautés,» a déclaré M. Ba.

Tabankort est un village situé dans la zone désertique de la commune rurale de Tarkint, cercle de Bourem. Le village est situé à environ 154 km au nord-Ouest de Bourem et à 250 km au Nord de la ville de Gao, c'est une zone frontalière à la région de Kidal où il est situé à 31 Km au Sud d'Anéfif et à 141 Km au Sud-Est de la ville de Kidal. Dans la zone, plusieurs communautés cohabitent: les Arabes considérés comme les autochtones, les Peulhs, les Imaghades et les Iboguilitanes. Le village de Tabankort et ses alentours sont habités par environ 6 000 personnes. Des communautés nomades qui vivent essentiellement de commerce et de l'élevage de petits ruminants et des chameaux.


Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Création de site Web