Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Le Transparency Tool de l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA) enregistre l'historique de paiement impressionnant d'ESCOM envers le seul IPP opérationnel du Malawi

ESCOM, la compagnie nationale d'électricité du Malawi, a fait ses paiements dans les délais à la centrale hydroélectrique de Ruo-Ndiza à l'égard

ESCOM, la compagnie nationale d'électricité du Malawi, a fait ses paiements dans les délais à la centrale hydroélectrique de Ruo-Ndiza à l'égard d'une capacité de 22 578 MWh d'électricité fournie en 2020; Les paiements ont été saisis et enregistrés par le Transparency Tool, une initiative conjointe de l'ACA (www.ati-ACA.org) et de KfW; C'est le tout premier rapport publié par le Transparency Tool depuis son lancement en 2019.

Le Transparency Tool, une plateforme en ligne qui enregistre et communique de l'information sur les paiements versés par les services publics nationaux aux producteurs d'électricité indépendants (IPP) de l'Afrique subsaharienne, a enregistré une tendance de paiement impressionnante de la part d'Electricity Supply Corporation of Malawi Limited (ESCOM). Les paiements ont été effectués dans le cadre du projet hydroélectrique de Ruo-Ndiza, le seul IPP d'énergie renouvelable opérationnel du pays.

Le projet hydroélectrique de Ruo-Ndiza est une centrale au fil de l'eau de 8,2 MW aménagée dans le sud-est du Malawi au pied du mont Mulanje. Appartenant et exploitée par Mulanje Hydro Limited, la centrale a été conçue et érigée par Nyangani Renewable Energy (Pvt) Ltd, le plus important IPP du Zimbabwe. L'IPP fournit de l'électricité au réseau depuis sa mise en service commerciale (COD) en mai 2019, et a fourni en 2020 une capacité de 22 578 MWh au réseau national. Cela représente 1% de la production d'électricité du Malawi, laquelle est suffisante pour alimenter environ 40 300 ménages. Les consommateurs d'électricité de la région de Mulanje sont très satisfaits de la stabilité accrue du réseau, l'emplacement du projet ayant contribué à une plus grande diversité du réseau national d'électricité. Le projet a été réalisé sur le site d'une petite centrale existante, qui avait été aménagée en 1934, pour alimenter une ferme de thé et les régions avoisinantes.

Les paiements d'ESCOM à Mulanje Hydro, pour la fourniture d'électricité produite et fournie entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020, ont été effectués en moyenne 28 jours après la date de facturation, et partant dans les délais de 30 jours prévus dans le contrat d'achat d'énergie (PPA) intervenu entre les deux institutions. Cela est particulièrement remarquable, compte tenu des obstacles qu'ont dû affronter les services d'utilité publique de la région par suite de la pandémie de la COVID-19. Il est à espérer que cela réconfortera les investisseurs potentiels dans le secteur de l'électricité du Malawi.

Lancé en juin 2019 lors de l'African Energy Forum (AEF) au Portugal, le Transparency Tool vise à rectifier la mauvaise perception qu'on a de l'expérience de paiement des services d'utilité publique de l'Afrique. En parallèle avec la Regional Liquidity Support Facility (RLSF), le Transparency Tool est une initiative clé issue du partenariat continu entre l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA) et la banque de développement allemande, KfW, afin d'encourager des investissements additionnels dans des projets d'énergie renouvelable en Afrique. L'outil a été conçu par Dun & Bradstreet (D&B), qui héberge également l'outil.

L'ACA et la KfW, forts d'un financement octroyé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération et du Développement Économiques (BMZ), ont mis sur pied le RLSF en 2017. La facilité a été créée pour aborder le changement climatique et attirer des investissements en appuyant des projets d'énergie renouvelable en Afrique. Les IPP de pays signataires du Protocole d'entente du RLSF peuvent se prévaloir de la facilité. Sept pays y ont souscrit à ce jour, à savoir le Bénin, le Burundi, la Côte d'Ivoire, le Madagascar, le Malawi, l'Ouganda et la Zambie.

En plus de pouvoir potentiellement accéder au RLSF, les IPP qui exploitent des activités dans ces pays peuvent s'enregistrer dans le Transparency Tool, puisque le protocole d'entente conclu entre l'ACA et les gouvernements hôtes et services d'utilité publique concernés autorise l'ACA à enregistrer et publier occasionnellement l'information de paiement sans enfreindre les ententes de confidentialité des PPA et/ou de la documentation gouvernementale à l'appui. Les IPP intéressés à utiliser le Transparency Tool peuvent le faire gratuitement. .

CITATION de M. Manuel Moses, Directeur Général, ACA
«Nous sommes très heureux de pouvoir publier le premier rapport-pays du Transparency Tool. Tous les efforts déployés par le gouvernement du Malawi et de nombreuses parties prenantes externes pour améliorer le climat de l'investissement dans le secteur de l'électricité au Malawi portent fruit, comme en témoignent l'historique de paiements opportuns d'ESCOM et du nombre d'IPP qui en sont à une étape avancée du développement et de la construction. À l'avenir, nous sommes convaincus que la publication de tels rapports au Malawi et dans d'autres pays membres saura encourager plus d'investissements dans des projets d'énergie renouvelable, en rectifiant la perception que les services d'utilité publique de l'Afrique ne paient pas les IPP opérationnels dans les délais.»

CITATION de M. Clement Kanyama, Directeur Général par intérim, ESCOM
«Les réformes récentes du secteur de l'électricité du Malawi ont permis un investissement privé dans la production d'électricité, et Mulanje Hydro Limited (MHL) a été le premier IPP à pouvoir y participer grâce à un PPA à long terme. ESCOM est ravi de faire partie de cette histoire de réussite sur le plan de paiements faits dans les délais à MHL. Nous comptons maintenir notre pratique envers MHL et d'autres IPP. Comme preneur d'énergie, nous apprécions la contribution de la centrale de MHL au réseau d'électricité du Malawi. L'impact de la centrale MHL au réseau local, et partant au réseau national, est de taille. La centrale MHL contribue à réduire les pertes de système car elle est directement greffée au réseau de distribution, près des consommateurs. Sa contribution au PIB national est multipliée par dix, sur les plans des taxes, des salaires et des dépenses allouées aux biens, services et travaux locaux. L'industrie de l'électricité du Malawi est ouverte ! »

CITATION de M. Ian McKersie, Directeur Général, Mulanje Hydro Limited
«Selon Mulanje Hydro Limited, ESCOM est une contrepartie très compétente et fiable. La centrale hydroélectrique de Ruo-Ndiza est le premier IPP mis en service au Malawi et pour ESCOM, il s'agit du premier producteur d'énergie renouvelable à accéder au réseau national depuis de nombreuses années. ESCOM a travaillé sans relâche pour minimiser les pannes de transmission. ESCOM s'est acquitté de toutes ses obligations de paiement dans les délais, tel que prévu dans le PPA. Comme exploitant d'autres producteurs d'énergies renouvelables de la région, il est réconfortant de voir qu'un preneur d'énergie tel qu'ESCOM comprend très bien les dispositions du contrat commercial et les respecte.»

L'ACA organisera un atelier énergétique virtuel mettant l'accent sur le secteur de l'énergie renouvelable du Malawi, le mardi 20 avril 2021 de 15 h 00 à 16 h 30 (CAT). Un panel d'experts du secteur privé et de représentants d'entités gouvernementales clés actives dans le secteur y participeront pour discuter et explorer l'espace d'énergie renouvelable du pays. Veuillez envoyer un message à press@ati-aca.org pour obtenir l'information nécessaire pour vous inscrire à cet événement virtuel.


Distribué par APO Group pour African Trade Insurance Agency (ATI).

Contact médiatique :
Sheila Ongas
Agente des Communications
Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique
sheila.ongas@ati-aca.org
Mobile +254 728 600 180

Suivez l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique sur :
Twitter : https://bit.ly/3uzf8Y0
Facebook : https://bit.ly/3wATxjz
LinkedIn : https://bit.ly/39POvFZ

A propos de l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique :
L'ACA a été créée en 2001 par les États africains afin de couvrir les risques de crédit et d'investissement d'entreprises qui font affaires en Afrique. L'ACA offre principalement de l'assurance risque politique, de l'assurance-crédit et de la réassurance. À la fin de l'exercice 2019, la SIACE a affiché une croissance de 132% de son bénéfice net par rapport à celui de 2018, cette croissance provenant d'une forte demande pour les solutions d'assurance de l'ACA de la part du secteur financier international et de gouvernements africains. Depuis sa création, l'ACA a appuyé des investissements et des échanges d'une valeur d'USD 62 milliards en Afrique. L'ACA maintient depuis plus de dix ans une notation de crédit 'A/Stable' pour la solidité financière et le crédit de contrepartie de Standard & Poor's, et en 2019, l'ACA a été noté A3/Stable par Moody's.

A propos de KfW & KfW Development Bank :
KfW est l'une des banques de développement chefs de file et les plus chevronnées au monde. Créée en 1948 en tant qu'institution de droit public, KfW est détenue à 80% par la République fédérale d'Allemagne et à 20% par les États fédérés («Länder»).

La KfW Development Bank est la principale banque de développement d'Allemagne et fait partie intégrante de KfW. Elle met en application la coopération financière (CF) de l'Allemagne avec les pays en développement pour le compte du gouvernement fédéral. Plus de 600 personnes du siège social et 370 spécialistes de ses 68 bureaux locaux coopèrent avec des partenaires du monde entier. Son objectif est de lutter contre la pauvreté, de maintenir la paix, de protéger l'environnement et le climat et de rendre la mondialisation équitable. KfW est un conseiller chevronné et stratégique pour les questions actuelles en matière de développement. www.KFW-entwicklungsbank.de

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Catalogue de produits en ligne