Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Coronavirus - Mali: Michel H. Sidibé Ministre de la Santé et des Affaires Sociales : « Le Mali a un taux de Guérison D'environ 42% Contre 33% pour le Continent Africain »

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel H. Sidibé, lors d'un point de presse qu'il a animé ce matin sur la lutte contre la pandémie

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel H. Sidibé, lors d'un point de presse qu'il a animé ce matin sur la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Mali, a déclaré que le Mali a un taux de guérison du Covid-19 d'environ 42% contre 33% pour le continent africain.

A la date du jeudi 7 mai 2020, notre pays a enregistré 19 nouveaux cas positifs de la maladie à coronavirus, 10 nouvelles guérisons, zéro décès. Ce qui donne une situation cumulée de 650 cas positifs, 32 décès et 271 patients guéris. En vue de donner davantage d'informations à l'opinion nationale et internationale sur la gestion de la pandémie du coronavirus au Mali, le ministre de la Santé et des Affaires sociales a animé une conférence de presse ce matin.

Michel H. Sidibé s'est d'abord félicité de l'élan de solidarité et de la mobilisation que la lutte nationale contre le Covid-19 a bénéficié. Il a fait une mention spéciale à la presse nationale et internationale pour tout son soutien dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, à travers des messages d'apaisement et de sensibilisation. Il a également salué les efforts du corps médical dans la prise en charge du Covid-19. Un engagement qui se traduit par des statistiques parlantes. A preuve, alors que le continent africain affiche un taux de guérison de 33% des malades du Covid-19, notre pays a pu traiter et guérir environ 42% de ses patients à travers sa dizaine de structures (publiques et privées) de prise en charge. Aussi, le taux de létalité qui est de 4% sur le plan continental est de 1% au Mali.

S'agissant de la prévention, notre pays jouit de bonnes perceptions avec ses approches communautaires autour de la promotion des mesures-barrières dont l'utilisation des masques comme palliatif au confinement des villes touchées par l'épidémie, notamment Bamako, l'épicentre du virus. « On ne peut pas isoler Bamako, sachant que la plupart des activités au Mali est de l'informel… », a-t-il déclaré.

« Nous allons voir comment travailler avec les maires, les chefs traditionnels et religieux pour faire en sorte que la mobilisation sociale contre le COVID-19 soit une réalité. Si nous adoptons une approche communautaire, il n'y a aucune raison pour qu'on n'arrive pas à contenir la maladie à Bamako. Nous travaillons à concrétiser le programme présidentiel (un Malien, un masque) pour que le port du masque soit notre auto-confinement», ajoutera-t-il.

Michel Hamala a profité de l'occasion pour informer de la mise en place future d'une opération de test systématique de toutes les personnes-contact, estimées à ce jour à plus de 2021 personnes. « Cela permettra de détecter par anticipation les personnes infectées afin d'une mise en isolement assortie d'une prise en charge précoce », indiquera-t-il. Pour ce qui est de la question de dotation de notre pays en intrant (masques, équipements, etc), le ministre a révélé la problématique d'accès aux produits entrant dans la prévention et le traitement du Coronavirus. Cependant, il a ajouté que le Mali se bat avec des stratégiques économiques et diligentes afin de pouvoir se ravitailler régulièrement d'intrants indispensables dans le traitement et la prévention de la maladie à coronavirus avec le soutien des partenaires techniques et financiers. Michel H. Sidibé a évoqué les difficultés de financement malgré le budget de 6,3 milliards de F CFA alloué par le président de la République pour financer la riposte contre le Covid-19. Des partenaires comme la Banque mondiale sont à nos côtés afin de nous aider, à travers des achats groupés pour l'acquisition de matériels.

Le ministre a rappelé le respect des mesures barrières, le lavage des mains, et surtout la concrétisation de l'opération présidentielle : « Un malien un masque », pour stopper la propagation du Covid-19 dans notre pays ». Il a salué les efforts consentis par le gouvernement et les mesures sociales prises par le président de la République pour assouplir les effets collatéraux de la pandémie de Covid-19.


Distribué par APO Group pour Ministère de la Santé et des Affaires Sociales du Mali.
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Système de gestion des commandes