Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Pour la seconde année consécutive, la Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC) a organisé le Grand Prix d'Afrique des courses de chevaux à  Marrakech du 23 au 25 février prochains

La SOREC (www.SOREC.ma), en partenariat avec l'Association des Loteries d'Afrique (ALA), réitère l'expérience réussie de l'année passée en organisant

La SOREC (www.SOREC.ma), en partenariat avec l'Association des Loteries d'Afrique (ALA), réitère l'expérience réussie de l'année passée en organisant l'édition 2023 du Grand Prix d'Afrique du 23 au 25 février 2023 à Marrakech.

Cette édition a réunie des jockeys et des chevaux de haut niveau et a été l'occasion pour la SORECd'accueillir douze délégations des loteries africaines et plusieurs représentants du secteur en Europe. L'ambition étant de révéler l'expertise de l'Afrique dans le domaine des jeux et des courses de chevaux ainsi que son savoir-faire dans la promotion de jeux attractifs et responsables sur le continent.

«Nous nous réjouissons du maintien de cet évènement majeur en terre africaine. Le Maroc confirme sa volonté d'accompagner l'essor des filières équines du continent et de soutenir le nouvel élan prodigué aux courses en Afrique.C'est aussi une occasion inédite de renforcer les liens de coopération et de solidarité entre nos pays. », déclare Omar SKALLI, Directeur Général de la SOREC.

«L'édition 2022 du Grand Prix d'Afrique a été un véritable succès qui a nous a conforté dans notre volonté de maintenir son organisation à Marrakech. Le Maroc, à travers la SOREC, a démontré sa capacité à fédérer l'ensemble de l'écosystème autour d'un évènement d'envergure internationale et d'accroitre la visibilité et le dynamisme des courses africaines. » affirme Dramane COULIBALY, Président de l'ALA.

La journée de courses de chevaux a été précédée d'un séminaire témoignant de l'importance donnée au partage et au transfert d'expertise dans l'amélioration de la compétitivité des institutions de loteries africaines. Avec pour thématique «Le partage d'expertise, un levier pour booster les performances des loteries africaines», le séminaire de l'édition 2023 a permis de créer des échanges constructifs et à forte valeur ajoutée.

Le Grand Prix d'Afrique joue désormais un rôle majeur dans le rayonnement international de la filière africaine des courses de chevaux. Il concrétise les ambitions communes des différentes institutions: faire rayonner les pratiques liées au cheval, révéler et renforcer l'expertise de l'Afrique dans le domaine des jeux et des courses de chevaux et promouvoir des jeux attractifs et responsables.


Distribué par APO Group pour Société Royale d' Encouragement du Cheval (SOREC).

À propos de la SOREC:
La Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC) est une entreprise publique créée en 2003 sous la tutelle du ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Forte d'un business model unique au monde, la SOREC poursuit les missions suivantes : l'encadrement de l'élevage & l'amélioration des races de chevaux dans les Haras Nationaux, l'organisation des courses de chevaux dans les hippodromes, la gestion des jeux hippiques, ainsi que la réalisation et l'exploitation des infrastructures hippiques. Poursuivant l'ambition de positionner la Filière équine en tant que Moteur de Développement en Milieu Rural, la SOREC oriente son action sur la valorisation des races et sur les monétisations des utilisations du cheval afin d'accompagner l'émergence d'écosystèmes économiquement viables et financièrement indépendants.

A propos de l'ALA:
Créée en 1981 à Dakar, la mission de l'ALA est d'unir les sociétés publiques, mixtes ou privées, qui sont détentrices d'un monopôle, d'une licence ou d'une concession d'exploitation de jeux de hasard en Afrique. Elle contribue aussi à l'intégration économique africaine à travers l'instauration de jeux panafricains. L'Association s'engage à assurer la régularité, la transparence, et le bon déroulement des jeux dans le continent en vue d'en faire des modèles qui sont à la fois mesurés, équilibrés et responsables. Elle s'engage en outre à développer et à maintenir un environnement transparent qui consolide la confiance du public dans les jeux. Elle vise enfin à favoriser l'élaboration de normes, de standards et de codes de bonne conduite devant servir de référentiels auxquels les membres doivent se conformer (normes ISO, jeu responsable, standard WLA, normes de sécurité etc…).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Hébergement de site Web