Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Protection sociale et nutrition dans le Sud : Le Président de la République lance FIAVOTA, un transfert monétaire non-conditionnel

Les actions d'envergure pour le développement du Sud sont lancées. Le Président de la République était à Ambovombe, Androy, ce 17 décembre, pour le

Les actions d'envergure pour le développement du Sud sont lancées. Le Président de la République était à Ambovombe, Androy, ce 17 décembre, pour le lancement officiel du FIAVOTA. Il s'agit d'un filet de protection sociale et nutritionnel destiné à stabiliser les revenus des ménages affectés par la sécheresse, pour appuyer la reconstitution de leurs actifs et renforcer leur accès aux services de nutrition, mais aussi pour appuyer le maintien des enfants de ces ménages à l'école primaire. Lors de la rencontre avec la population d'Ambovombe, et des communes environnantes, le Chef de l'Etat a déclaré que des actions d'envergure sont lancées pour le développement du Sud. L'objectif est d'apporter des solutions durables face aux problèmes endurés par les populations de l'Androy et de l'Anosy, en raison des effets de la sécheresse, de l'insécurité alimentaire et de la pauvreté. Dans la même démarche, il s'agit aussi de s'attaquer aux urgences de façon à aider les couches les plus vulnérables à faire face aux effets de la sécheresse sur leurs activités économiques et autres moyens de subsistance. FIAVOTA : un transfert monétaire adapté au Sud Pour la première année de mise en œuvre du FIAVOTA, 45 000 ménages vulnérables en bénéficient dans les Régions Androy et Anosy. C'est un transfert monétaire non conditionnel mensuel de 30 000 ariary par ménage, auquel s'ajoute un fonds de redressement de 180 000 ariary pour appuyer les ménages en termes d'activités génératrices de revenus. Ensuite, lors de la deuxième année, 20 000 ménages viendront s'ajouter aux actuels bénéficiaires, portant le nombre total des bénéficiaires à 65 000. Lors de la seconde année, il y aura un basculement en Transfert Monétaire Conditionnel Sud, avec le même fonds de redressement alloué à chacun des 20 000 nouveaux ménages bénéficiaires. A partir de la deuxième année, le transfert variera entre 20 000 et 40 000 ariary par ménage lequel sera perçu tous les deux mois. Il convient de rappeler que ce sont les mères de familles qui perçoivent le transfert. Les 45 000 bénéficiaires initiaux du FIAVOTA habitent dans 39 communes des districts d'Ambovombe, Amboasary, Beloha, Tsihombe et Bekily. Le financement est assuré par la Banque Mondiale avec un don de 35 millions USD et 865 000 USD de l'UNICEF. La coordination est assurée par le Ministère de la population, de la protection sociale et du planning familial, tandis que la mise en œuvre est assurée respectivement par le Fonds d'Intervention pour le Développement (FID) et l'Office National de Nutrition (ONN). Dans la même approche, une antenne régionale du Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) est désormais installée à Ambovombe, pour un meilleur suivi et la prise de mesures adéquates face aux impacts du changement climatique. Lors de la visite du Président de la République, du matériel, divers équipements et des véhicules offerts par le PNUD ont été réceptionnés officiellement. Ils sont destinés à la Région Androy, à la commune d'Ambovombe, et au Bureau régional du BNGRC. Du matériel didactique a été également remis à la Maison des jeunes d'Ambovombe. Le Président Rajaonarimampianina réitère son engagement pour le Sud A Ambovombe, ce 17 décembre, le Chef de l'Etat a salué la volonté de l'Androy et de l'Anosy d'aller de l'avant en dépit de la situation provoquée par des années de sécheresse. Il a relevé la confiance et le soutien de la population aux actions du Gouvernement, pour les urgences et dans le processus de développement. En réponse à un tel soutien, le Président Rajaonarimampiaina a renouvelé son engagement dans la lutte contre la pauvreté, pour apporter des solutions durables face au cycle sécheresse/insécurité alimentaire/pauvreté. Il a notamment promis de poursuivre la politique des projets structurants tout au long de son mandat. Il en est ainsi de l'approvisionnement en eau potable, la réhabilitation des routes, le développement social axé sur l'amélioration des services de santé et de l'éducation, et, surtout, l'appui à l'agriculture ; dans ce domaine, il a annoncé l'existence d'un grand projet agricole moderne qui sera réalisé sur 400 hectares dans le Sud. La Chef de l'Etat a rappelé que la lutte contre la pauvreté est menée de concert avec les partenaires techniques et financiers tels que la Banque Mondial, le PNUD, l'UNICEF et plusieurs organismes internationaux. « La finalité est d'améliorer les conditions de vie de la population par le développement économique du pays », a-t-il dit, pour conclure par un appel à la solidarité de tous les acteurs du développement dans le Sud.
Distribué par APO pour Présidence de la République de Madagascar.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Catalogue de produits en ligne