Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

RDC: la Monusco soutient le processus local de désarmement et réinsertion communautaire dans les deux Kivu

Le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général de l'ONU pour la Protection et les Opérations auprès de la MONUSCO, François Grignon, a pris

Le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général de l'ONU pour la Protection et les Opérations auprès de la MONUSCO, François Grignon, a pris part le 12 février dernier à Bukavu, à la première réunion du Comité de Pilotage de la Commission Interprovinciale d'Appui au Processus de Sensibilisation, Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire (CIAP-DDRC) dans le Sud-Kivu et Nord-Kivu.

Le CIAP-DRRC est une initiative du gouvernement congolais pour la stabilisation des deux provinces. Cette structure a vu le jour après le passage du Président Félix Tshisekedi à Bukavu en Octobre 2019, au cours de laquelle le Chef de l'Etat congolais avait demandé la mise sur pied d'un nouveau programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR), en consultation avec les communautés, afin d'en assurer les meilleures garanties de succès.

Le Représentant Spécial Adjoint a pris part à ces assises, aux côtés des gouverneurs du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, ainsi que des représentants de la Banque Mondiale, de la société civile et d'une cinquantaine de participants.

Pour le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, cette rencontre constitue une opportunité, entre autres, de s'imprégner de l'état d'avancement de la mise en œuvre opérationnelle notamment des projets pilotes conjoints MONUSCO-CIAP-DDRC élaborés au niveau de chaque province.

Karly Nzanzu Kasivita, Gouverneur du Nord-Kivu, a quant à lui révélé son intérêt de voir ce processus de démobilisation réussir, convaincu que la démobilisation et la réinsertion communautaire sont une des solutions qui vont permettre de cimenter la paix et la sécurité dans sa province.

A son tour, Francois Grognon a manifesté la volonté des Nations Unies de soutenir cette initiative consacrée au désarmement et à la réintégration communautaire. Il a indiqué que le succès de la stabilisation pérenne, durable et définitive de la République Démocratique du Congo passera par la stabilisation du Nord et du Sud-Kivu, deux provinces où agissent la majorité des groupes armés.

Selon le chef adjoint de la MONUSCO, cette stabilisation suppose le démantèlement des groupes armés, la fin des atrocités criminelles et de l'impunité face à ces crimes, la restauration de l'autorité de l'Etat aux niveaux national, provincial et de l'administration du territoire civile et démilitarisée.

Les investissements pour faire avancer le DDR ont porté peu de fruits en 20 ans

François Grignon note que les investissements importants au niveau national et international dans les vingt dernières années pour faire avancer le DDR n'ont pas toujours porté leurs fruits. ''Actuellement, c'est déjà le DDR 4ème génération'', rappelle-t-il. Il convient donc, selon lui, de tirer des leçons des difficultés du passé mais encore présentes et qu'il faille les surmonter.

Toutefois, François Grignon salue l'adoption d'un concept novateur consistant à mener la stabilisation et le désarmement vers une approche nouvelle, décentralisée fondée sur le rôle central des provinces, des institutions provinciales pour faire face aux spécificités de chaque situation.

Le Représentant Spécial Adjoint a fait part de la stratégie de retrait de la MONUSCO, qui est maintenant engagée avec l'adoption de la résolution [2502] du Conseil de Sécurité au mois de décembre 2019. « Le succès de cette stratégie, le changement de la configuration des Nations Unies vers un retrait de notre présence militaire opérationnelle vers un soutien plus technique et politique aux institutions de la République, passera par la stabilisation des deux Kivu », a -t-il déclaré.

Les participants au comité de pilotage ont échangé tour à tour sur le cadre stratégique et opérationnel de la CIAP-DDRC, des projets pilotes avec un chronogramme de déploiement, avant d'adopter un communiqué de cette première réunion du Comité de pilotage.

Pour l'année 2020, la présidence du Comité de Pilotage est assurée par Théo Ngwabidje, gouverneur de la province du Sud-Kivu.


Distribué par APO Group pour Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Conception de site Web