Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Coronavirus - Tchad : plus de 384 000 animaux vaccinés

Après deux mois consécutifs de travail sur le terrain, la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants et la clavelée dans la

Après deux mois consécutifs de travail sur le terrain, la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants et la clavelée dans la Province du Lac vient de prendre fin. Au total, plus de 384 000 têtes de bétail appartenant à 9 367 ménages ont pu être vaccinées.

La campagne de cette année s'est déroulée dans un contexte assez particulier car elle a coïncidé avec le début de la pandémie mondiale du COVID-19. Cela a posé de sérieux défis quant à la continuité normale des activités. « Malgré les risques de contamination, il était inconcevable pour nous de laisser tomber les éleveurs dans un moment aussi crucial. Pour les éleveurs, préserver leurs animaux est une question de survie car ils constituent leur principal moyen de subsistance. C'est pourquoi, nous avons trouvé des solutions alternatives comme la vaccination en petits groupes pour respecter les mesures barrières et de distanciation édictées par les autorités sanitaires du pays », souligne Maya El Hage, cheffe de bureau du CICR à Baga-Sola dans la Province du Lac.

En étroite collaboration, les agents vétérinaires provinciaux du Ministère de l'élevage et des productions animales et les volontaires de la Croix-Rouge ont travaillé sur vingt sites de vaccination répartis dans 5 départements de la province à savoir, Mamdi, Kaya, Fouli, Wayi et Kouloudia. Les doses de vaccins administrées aux animaux ont permis d'immuniser environ 58 818 têtes de petits ruminants à Fouli, 81 311 à Kaya, 99 424 à Kouloudia, 69 219 à Mamdi et 75 272 à Wayi. Dix pour cent du total du cheptel vacciné ont pu être également traités contre la distomatose.

« Partout où nos équipes sont passées, les communautés d'éleveurs se sont fortement mobilisées pour faire vacciner leurs animaux malgré les contraintes de déplacement dans la zone dû au lancement d'une opération militaire dans la province. Cela démontre à suffisance l'importance que revêt cette activité pour ces populations qui se retrouvent confrontées à la fois aux conséquences du conflit et les effets du changement climatique sur leurs animaux », explique Katerina Kellou Albrechtova, Déléguée vétérinaire du CICR basée au Lac.

Le CICR vaccine chaque année environ un million de têtes d'animaux (petits et grands ruminants) dans la Province du Lac pour renforcer la résilience des éleveurs et contribuer à la santé du cheptel dans cette province, en étroite collaboration avec les autorités locales.


Distribué par APO Group pour International Committee of the Red Cross (ICRC).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Commande en ligne