Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La 642ème réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'UA sur les conclusions de la réunion du Comité de haut niveau de l'UA sur la Libye, tenue à  Addis Abéba, le 8 novembre 2016, au niveau des che

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), en sa 642ème réunion tenue le 6 décembre 2016, a adopté la décision qui suit sur les

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), en sa 642ème réunion tenue le 6 décembre 2016, a adopté la décision qui suit sur les conclusions de la réunion du Comité de haut niveau de l'UA sur la Libye, tenue à Addis Abéba, le 8 novembre 2016, au niveau des chefs d'État et de Gouvernement :

Le Conseil :

Prend note de la communication faite par le Commissaire à la Paix et à la Sécurité, l'Ambassadeur Smail Chergui. Le Conseil prend également note de la déclaration du Représentant permanent de la Libye auprès de l'UA ; Rappelle ses communiqués et communiqués de presse antérieurs sur la situation en Libye, en particulier le communiqué (PSC/PR/COMM. (DCIV), adopté lors de sa 604ème réunion tenue le 9 juin 2016, dans lequel le Conseil a souligné la profonde préoccupation de l'UA face à la situation humanitaire et sécuritaire qui prévaut dans le pays et fermement condamné tous les actes de violence ; Se félicite de la tenue, à Addis Abéba, le 8 novembre 2016, de la réunion du Comité de haut niveau de l'UA sur la Libye et des pays voisins de la Libye, au niveau des chefs d'État et de Gouvernement, et endosse dans sa totalité le communiqué publié à l'issue de la réunion ; Exprime sa profonde préoccupation face à l'escalade de la violence, l'impasse dans le processus politique et la détérioration de la situation humanitaire dans le pays. Dans ce contexte, le Conseil réaffirme sa conviction qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit en Libye, et que toutes les parties prenantes libyennes doivent, par le dialogue, œuvrer à surmonter leurs différends politiques ; Exhorte les membres de la Chambre des Représentants et le Conseil de la Présidence du Gouvernement d'Entente nationale à travailler ensemble en vue de trouver des solutions aux questions politiques pendantes qui les divisent et de définir une voie à suivre positive. À cet égard, le Conseil souligne la nécessité urgente de nommer un nouveau Cabinet plus inclusif en vue de la formation d'un nouveau Gouvernement d'Entente nationale. Le Conseil exhorte en outre la Chambre des Représentants à approuver, dans les meilleurs délais possibles, la nouvelle liste consensuelle des membres du Cabinet, tel que prévu dans l'Accord politique libyen. Le Conseil demande à l'actuel Gouvernement d'Entente nationale de continuer d'exercer ses fonctions jusqu'à l'approbation d'un nouveau Cabinet par la Chambre des Représentants ; Encourage toutes les parties prenantes libyennes, tout en leur exprimant sa satisfaction pour les avancées enregistrées dans la lutte contre le terrorisme et en particulier la défaite de l'État islamique à Syrte, à poursuivre la lutte jusqu'à l'éradication complète de ces éléments terroristes du territoire libyen. À cet égard, le Conseil appelle les États membres de l'UA et la communauté internationale toute entière à continuer à apporter leur appui au Gouvernement d'Entente nationale, dans l'effort visant à éradiquer la menace terroriste ; Réaffirme son engagement à défendre la souveraineté, l'indépendance, l'intégrité territoriale et l'unité nationale de la Libye, et a appelé à mettre un terme à toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures de la Libye, afin d'éviter une nouvelle escalade dans la crise, et de faire avancer le processus de paix ; Salue les efforts continus des pays voisins de la Libye, en vue de restaurer la paix dans le pays. Dans ce contexte, le Conseil se félicite de la recommandation faite par le Comité de haut niveau de l'Union africaine au prochain Sommet de l'Union africaine, d'inclure les pays voisins de la Libye, comme membres à part entière, dans le Comité de haut niveau. Le Conseil attend avec intérêt le rapport et la feuille de route sur les activités du Comité de haut niveau qui seront soumis au prochain Sommet de l'Union ; Demande à la Commission, conformément à la décision du Comité de haut niveau, de finaliser les modalités nécessaires à la tenue d'une réunion des parties prenantes libyennes pour examiner la question de la réconciliation nationale, dans le cadre de la mise en œuvre de la décision de la Conférence adoptée à Kigali, en juillet 2016, et appelle toutes les parties prenantes libyennes à coopérer pleinement pour le succès de cette initiative ; Convient de se réunir, dans les meilleurs délais possibles, pour examiner la situation en Libye. A cet égard, le Conseil prend note de la proposition faite par le Président du Comité de haut niveau, S. E. Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo, pour la tenue de la réunion du Comité de haut niveau au niveau des chefs d'État et de Gouvernement ; Décide de rester activement saisi de la question.
Distribué par APO pour African Union Peace and Security Department.
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Web design