Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Dernière Phase de Rapatriement Volontaire d'ex-Combattants de la LRA Et Leurs Dépendants Vers L'ouganda

Les gouvernements centrafricain et ougandais, avec le soutien de la MINUSCA, ont procédé,cejeudi, 28 septembre 2023,à latroisièmeet dernièrephase

Les gouvernements centrafricain et ougandais, avec le soutien de la MINUSCA, ont procédé,cejeudi, 28 septembre 2023,à latroisièmeet dernièrephase durapatriement volontaire vers Entebbe,Ouganda,d'ex-combattants de la LRA et leursdépendantsqui vivaient sur le territoire de la Républiquecentrafricaine (RCA) depuis une quinzaine d'années.

Une délégationOugando-centrafricaineconduite par leministre d'Etat en charge du DDRR et du suivi de l'APPR,etcomprenantdes ONG ayant facilitéle contactavec les ex-combattants LRA volontaires aurapatriement dansleur pays,a séjourné la semaine dernière àMbokiavec l'appui logistique et l'accompagnement technique de la MINUSCA.

L'équipe mobile de l'UEPNDDRRaprocédé à leurdésarmement sous la protection conjointedes forcesFACA-MINUSCA.Les membres de ce dernier grouped'ex-combattantsLRA, candidats volontairesaurapatriement, sont au nombre de61, dont13femmes et32enfants.

Le 25 septembre,ils ont tous été transférés deMbokià Bangassou d'où les ex-combattants LRA et leurs dépendants volontaires aurapatriementont regagné, ce jour,Entebbe à bord d'un volspécial.

Le déploiement, ce mois-ci, de soldats de la paix de l'ONU et de membres des forces armées centrafricaines dans la préfecture du Haut-Mbomou, a contribué à faciliter ce processus et à rétablir progressivement la sécurité pour la population locale, grâce à des patrouilles conjointes régulières.

Pour le ministre d'Etat chargé du DDRR et du suivi de l'APPR, Jean Willybiro-Sako, qui a coordonné l'ensemble des opérations de ces retours volontaires, il est important de souligner que :«Nous nous réjouissons que la mise en œuvre de ce processus de rapatriement conformément à la volonté de son Excellence le Président de la République, Chef de l'État, le Pr Faustin Archange Touadera, et ceci depuis mi 2022, ait pu se matérialiser. Sans la MINUSCA, nous n'aurions pas pu réaliser ce que beaucoup d'autres nations ont tenté mais n'ont pas réussi, à savoir, arriver à rapatrier tous les éléments LRA de Centrafrique».

Pour la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RCA et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza:«Lesuccèsde ce rapatriement volontaireetrapide des combattants de la LRA de la préfecture du Haut-Mbomou, en Centrafrique, vers l'Ouganda est historique dans la région des Grands Lacs et lasous-régionde l'Afriquecentrale. En effet, depuis trente ans, de multiples tentatives pour rapatrier ces combattants disséminés à travers la sous-région ont échoué. Cette reddition volontaire et rapatriement massif sont le fruit d'une volonté politique à trouver une solution pacifique à la présence des combattants LRA en Centrafrique depuis plus de 15 ans, ainsi qu'une étroite collaboration entre toutes les parties prenantes, sous la coordination effective du Ministère centrafricain en charge du DDRR et du suivi de l'APPR».

Cettedernièrephase de rapatriement volontaire d'ex-combattants de la LRA intervient aprèscelles des 14 août et21juillet2023.


Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic (MINUSCA).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Logiciel de billetterie et d'abonnements en ligne