Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Le Niger fait face à  un afflux de réfugiés avec la recrudescence de la violence dans les pays voisins

Des dizaines de milliers de nouveaux réfugiés sont arrivés au Niger au cours des quatre derniers mois, fuyant les attaques perpétrées par des groupes

Des dizaines de milliers de nouveaux réfugiés sont arrivés au Niger au cours des quatre derniers mois, fuyant les attaques perpétrées par des groupes armés dans les pays voisins. Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est préoccupé par cet accroissement du nombre de réfugiés, alors que les attaques contre les civils augmentent en fréquence et en violence.

De janvier à mi-avril 2022, le Niger a enregistré plus de 36 000 nouveaux arrivants en provenance du Nigéria, du Mali et du Burkina Faso - soit une moyenne de plus de 2 500 nouveaux arrivants par semaine.

"Je crains que nous ayons des afflux réguliers au Niger tant qu'il y aura des troubles dans les pays voisins", a déclaré Emmanuel Gignac, représentant du HCR au Niger. "Il est impératif que nous, en tant que HCR, et nos partenaires développions et maintenions une très forte capacité de réponse d'urgence."

Les nouveaux arrivants en provenance du Mali fuient les combats entre l'EIGS (Etat Islamique au Grand Sahara) et le MSA (Mouvement pour le Salut de l'Azawad) dans les régions de Gao et Ménaka. Les réfugiés nigérians quant à eux fuient la recrudescence des pillages, des expropriations de biens, des agressions et des enlèvements perpétrés par des bandits armés dans les États de Katsina et de Sokoto, dans le nord-ouest de leur pays.
Et enfin, les déplacements en provenance du Burkina Faso sont dus à une insécurité persistante et généralisée.

Les réfugiés, qui sont pour la plupart des femmes et des enfants, ont besoin d'un abri, de nourriture et d'eau, d'articles non alimentaires et d'un accès aux services de base tels que les soins de santé et l'éducation. Le fait qu'ils arrivent et s'installent dans certaines des régions les plus arides du Niger rend leur situation encore plus précaire. Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de façon spectaculaire au Niger et la crise actuelle de la sécurité alimentaire, déclenchée par une mauvaise saison agricole 2021, met davantage en danger les réfugiés déjà vulnérables ainsi que les communautés locales. Certains enfants réfugiés souffrent de malnutrition aiguë tandis que les adultes peinent à les nourrir.

Il y a 580 000 personnes déplacées de force au Niger, dont 360 000 réfugiés.

"Bien que nous restions engagés à fournir une aide vitale et à travailler en étroite collaboration avec les autorités locales et les communautés d'accueil en première ligne de la réponse, les interventions de stabilisation et de développement doivent démarrer plus tôt et plus rapidement. En tant qu'acteurs humanitaires, nous atteignons nos limites", a déclaré M. Gignac.


Distribué par APO Group pour United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2022 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Vente en ligne