Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La MONUSCO accorde son soutien et sa protection au Dr Mukwege

Suite à la déclaration faite lors de sa conférence de presse du 10 mai concernant la protection du Dr Mukwege, la MONUSCO souhaite préciser qu'elle

Suite à la déclaration faite lors de sa conférence de presse du 10 mai concernant la protection du Dr Mukwege, la MONUSCO souhaite préciser qu'elle ne fournit pas de protection 24H/24 à l'hôpital Panzi, et que cette tâche est assurée par la Police nationale congolaise (PNC). La MONUSCO a retiré son personnel en uniforme permanent de Panzi en septembre 2015, car le niveau de sécurité avait été évalué en fonction de la présence combinée de la Police nationale congolaise (PNC), du déploiement des gardes de sécurité bien formés, de la fourniture d'escortes au Dr Mukwege lors de ses mouvements au Sud-Kivu, et du déploiement de patrouilles périodiques à proximité de l'hôpital Panzi.

La MONUSCO continue d'apporter son soutien parce qu'elle estime qu'il existe une menace crédible contre le Dr Mukwege. De toute évidence, le tweet de la MONUSCO du 10 mai était erroné.

Sur la base des préoccupations exprimées par la fondation Panzi, la MONUSCO procédera à une évaluation de sécurité approfondie afin de déterminer le niveau de protection adéquat dans un proche avenir. Le 15 mai, la MONUSCO a déployé de manière préventive du personnel en uniforme à l'hôpital Panzi pour une protection 24h/24, et augmentera le nombre de patrouilles dans la zone jusqu'à ce que l'évaluation de sécurité soit terminée.

La MONUSCO prend très au sérieux la sécurité du personnel de l'hôpital Panzi, ainsi que celle du Dr Mukwege. En plus des mesures ci-dessus, la MONUSCO continuera de sécuriser les données confidentielles de l'hôpital Panzi.


Distribué par APO pour Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Design de site Web