Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

L'ambassadeur André discute de l'aide aux victimes des inondations

Allocution de S.E. M. Larry André, Ambassadeur des Etats Unis à Djibouti

Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

Je suis honoré d'être avec vous

Allocution de S.E. M. Larry André, Ambassadeur des Etats Unis à Djibouti

Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

Je suis honoré d'être avec vous ce matin pour parler des fortes pluies de fin novembre qui ont provoqué des inondations généralisées à Djibouti-ville, à Tadjourah et dans d'autres communautés. L'équivalent de deux années de précipitations en deux jours a endommagé des maisons, des commerces, des écoles et des infrastructures. Chaque personne, chaque famille, chaque communauté à Djibouti a été touchée d'une manière ou d'une autre par cette catastrophe.

Au nom du peuple américain, je présente mes condoléances aux familles de ceux qui ont perdu la vie à la suite de ces inondations. J'offre également mes sympathies à ceux de Djibouti-Ville, de Tadjourah et d'autres localités du pays qui ont été blessés, ont perdu leur maison et qui ont besoin d'une aide d'urgence.

À la suite d'une demande d'assistance humanitaire du Gouvernement Djiboutien, le Gouvernement des Etats-Unis a fourni 100,000 dollars pour répondre aux besoins immédiats des Djiboutiens les plus touchés.

Ces fonds sont déjà utilisés pour acheter des pompes à eau, des kits d'hygiène, des couvertures, du matériel pour fournir un abri, des balais, du matériel de protection, des brouettes et d'autres matériels et fournitures qui ont été utilisés lors de la campagne de nettoyage dans de nombreuses communautés locales. Le PNUD a distribué cet aide de notre part.

Mes collègues á l'ambassade et moi félicitons le PNUD et vous tous, jeunes Djiboutiens et Djiboutiennes, qui se sont organisés et consacrés votre temps et votre énergie à participer à la campagne.

Nous félicitons également les autorités djiboutiennes au niveau de la mairie, au niveau provincial, au niveau national, et aussi les autres partenaires de Djibouti qui ont fait preuve de générosité face à cette catastrophe naturelle, ainsi que d'éléments de la société civile djiboutienne qui ont étendu l'assistance à leurs concitoyens. Nous saluons également les donateurs, les jeunes et les amis qui sont présents ici aujourd'hui, pour leur engagement à lutter contre les dégâts infligés par les inondations.

Alors que nous travaillons à réparer les dégâts causés par ces dernières pluies, nous pouvons réfléchir à la meilleure façon de nous préparer à de tels événements. Je me souviens des inondations qui ont suivi le cyclone Sagar. Mes amis djiboutiens me parlent des inondations de 2004 et de 1994. Grace au barrage Turc récemment construit, qui a retenu beaucoup d'eau, les dégâts ont été limitées cette fois. Nous savons que Djibouti souffre périodiquement d'inondations.

Une planification urbaine améliorée et plus du respect des plans de drainage de la ville déjà en place peuvent réduire les dommages causés par les futures fortes pluies. J'ai hâte de parler avec vous d'entendre vos idées sur la manière dont Djibouti peut mieux protéger ses habitants et son infrastructure vitale des effets de ces inondations périodiques.

Je vous remercie.


Distribué par APO Group pour U.S. Embassy in Djibouti.
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Design web responsive