Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Région de Mopti : lancement de deux projets visant à  réduire la violence communautaire

Le 9 avril dernier, le Bureau régional de la MINUSMA à Mopti a officiellement lancé deux projets de réduction de la violence communautaire (RVC) dans

Le 9 avril dernier, le Bureau régional de la MINUSMA à Mopti a officiellement lancé deux projets de réduction de la violence communautaire (RVC) dans la région, à Ténenkou et Diafarabe.Le premier vise à réhabiliter le stade de Ténenkou et le second porte sur la formation professionnelle et la dotation en kits de 165 jeunes à risque de radicalisation violente.

Le coût total de ces deux projets, réalisés par la Section de la Réforme du Secteur de Sécurité- du Désarmement, de la Démobilisation, de la Réinsertion (RSS-DDR) de la MINUSMA, s'élève à plus de 134 millions de francs CFA. Les communautés locales ont apporté 4% du budget, les autres 96% sont financés par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali.

La cérémonie de lancement de ces projets a eu lieu lors d'une mission intégrée du bureau régional de la MINUSMA associé au Gouverneur de la région de Mopti dans le cadre de sa première visite officielle aux 15 936 habitants du cercle de Ténenkou. Issus des communautés bambara, bozo, maure, peulh et tamasheq, cette population est répartie entre les 10 communes formant le cercle de Ténenkou et se composent principalement de jeunes à risque de radicalisation violente.

Le Vice-Président du Conseil Régional de Mopti, les Directeurs Régionaux des services déconcentrés de l'Etat malien, à savoir ceux des directions du Développement Social, de l'Economie, de l'Education et de l'Hydraulique faisaient partie de la délégation venue de Mopti.

Des infrastructures sportives pour fédérer les jeunes ténenkois

Mis en œuvre par l'ONG Enda Mali, le projet de réhabilitation du stade de Ténenkou, concerne la réfection des trois différents terrains de jeux (football, volleyball, basketball) et de la piste d'athlétisme. La réhabilitation des vestiaires, ainsi que la construction d'un mur de clôture et d'un bloc de toilettes sont aussi prévus. Afin d'assurer la mise à disposition d'un stade fonctionnel, la MINUSMA prévoit enfin l'installation de lampadaires autour des aires de jeux de basket-ball et de volley-ball.

Au-delà de la réhabilitation des infrastructures sportives du cercle de Ténenkou, ce projet sert de point d'ancrage à« l'implication des jeunes dans la promotion de la cohésion sociale et le vivre ensemble pour réduire les conflits communautaires et prévenir d'éventuels recrutements par des groupes armées », a souligné, M. Djekou BROU, Chef par intérim du Bureau régional de la MINUSMA à Mopti.

Par ailleurs, ce projet d'une durée de quatre mois, prévoit la réalisation de six activités de sensibilisation des jeunes ténenkois sur divers sujets liés, entre autres, à la cohésion sociale, leurs rôles et responsabilités dans la mise en œuvre du programme de Réduction de la Violence Communautaire (RVC). Ce projet fédérateur contribuera à la création de 80 emplois temporaires au profit d'une cinquantaine d'hommes et d'une trentaine de femmes, issus des différentes communautés exposées à la violence.

Sur la totalité du budget alloué à ce projet, la MINUSMA a injecté plus de 74 millions de francs auxquels s'ajoute la contribution communautaire d'une valeur de 900,000 milles francs CFA.

Un autre projet de formation de 165 jeunes potentiellement à risque

«Cette formation en électricité est une opportunité réelle pour moi. Elle me permettra d'avoir une qualification et ainsi sortir du chômage, au lieu de prendre les armes», a témoigné un jeune de 27 ans, père de deux enfants. Ce dernier se dit convaincu qu'avec ce genre de renforcement de capacités, les jeunes qui ont pris les armes pourraient facilement les abandonner.

Sur les 165 jeunes à risques identifiés par les autorités locales de concert avec leurs communautés, 110 sont de Ténenkou et 55 proviennent de la commune de Diafarabe, dans le cercle de Ténenkou. Au total, 39% de ces jeunes s'avère être des femmes qui, comme l'ensemble des bénéficiaires de ce projet seront équipés et formés à la coupe et à la couture, à l'électricité photovoltaïque, à la saponification et à la teinture moderne pendant cinq mois.

Mise en œuvre par l'ONG ODI-Sahel, ce second projet de formation professionnelle est soutenu par la MINUSMA à hauteur plus de 55.5 millions de francs CFA auquel la communauté apporte une contribution 3.6 millions de FCFA. Il allie la formation professionnelle et la sensibilisation des bénéficiaires directs et d'autres membres des communautés sur les risques et conséquences de l'enrôlement des jeunes dans les groupes armés, la cohésion sociale, le VIH SIDA, le rôle de la jeunesse dans la réduction de la violence communautaire et le processus DDR en cours dans la région de Mopti. Il met aussi l'accent sur le respect des mesures barrières contre la COVID 19.

Le Gouverneur de Mopti, le Colonel-Major, Abass DEMBELE, a remercié la MINUSMA pour son soutien continu et son engagement aux côtés de l'Etat malien, et notamment à travers les programmes liés à la RVC. En marge du lancement des projets RVC, la délégation s'est d'abord entretenue avec les autorités locales ténenkoises, avant de rendre une visite de courtoisie aux dignitaires traditionnels et religieux du quartier Djipoli où réside la chefferie traditionnelle de la ville.

Était également présente, une délégation de jeunes représentant les bénéficiaires de Diafarabe venus assister à la cérémonie de lancement. Aux termes du lancement du projet, le chef a.i de la MINUSMA, également chef de la Section Stabilisation et Relèvement, M. Brou, a remis à ces jeunes un kit de 16 radios intégrants chacune des lampes électriques, une torche et un mini-panneau solaire, y compris des ports et câbles de recharges de téléphones portables.

En cinq ans (de 2015 à 2020), la section RSS/DDR de la MINUSMA a réalisé et financé 41 projets. Mis en œuvre dans les huit cercles de la région de Mopti, le montant de ces projets s'élève à un milliard sept cent quatre millions (1.704.000.000) de FCFA.


Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Système de gestion de contenu (CMS)