Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Coronavirus – Mali : Point de presse de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)

ParOlivier Salgado, Porte-parole

Bienvenus à toutes et à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux

ParOlivier Salgado, Porte-parole

Bienvenus à toutes et à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux auditeurs et auditrices de Mikado FM qui nous écoutent et merci pour votre fidélité.

Activités de la direction de la MINUSMA

Au cours de la semaine dernière, le Représentant spécial Mahamat Saleh Annadif a poursuivi ses efforts de bons offices en relation avec la crise politique en cours. Conformément à son rôle de bons offices, il a rencontré un large éventail de parties prenantes, souvent aux côtés des représentants de la CEDEAO et de l'Union africaine au Mali. Il a souligné la nécessité d'un dialogue pour trouver des solutions acceptables pour toutes les parties concernées.

Le 1er juillet, M. Annadif a présenté le nouveau Mandat de la MINUSMA aux parties prenantes maliennes, notamment aux interlocuteurs de la Présidence, du Cabinet du Premier ministre, des ministères de la Défense et de la Sécurité et du Commissariat au DDR, à l'Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye à Bamako. Le Chef de la Mission a présenté les grandes lignes de la résolution 2531 (2020), y compris les deux priorités stratégiques de la MINUSMA, à savoir soutenir les parties et les acteurs maliens dans la mise en œuvre de l'accord de paix et de réconciliation, et faciliter la mise en œuvre par les acteurs maliens de la stratégie de stabilisation du centre du Mali.

Il a également informé les interlocuteurs de la demande du Conseil de sécurité au Secrétaire général de proposer, d'ici le 31 mars 2021, une feuille de route à long terme pour assurer une transition progressive, coordonnée et délibérée des responsabilités en matière de sécurité.

Le même jour, le RSSG a eu un entretien téléphonique avec l'Ambassadeur Désiré Nyaruhirira, le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie, pour discuter de la crise politique au Mali, des efforts de bons offices internationaux et des moyens possibles de sortir de la crise actuelle.

Point de situation sur la pandémie du Covid-19 au Mali

Point de situation de la MINUSMA

Nous avons publié hier notre mise à jour hebdomadaire, comme nous le faisons chaque semaine en toute transparence. Le total des cas de la MINUSMA depuis le début de la crise est réparti comme suit :

Au total, 245 cas positifs ont été déclarés à la MINUSMA depuis le début de la crise il y a maintenant plusieurs mois. Parmi eux et à ce jour, 216 membres du personnel ont déjà été guéris, 2 comme vous le savez sont décédés.

Ainsi, au moment où je vous parle, 27 membres du personnel de la MINUSMA sont actuellement isolés et soignés. Nous restons vigilants et poursuivons nos efforts pour empêcher la propagation du virus dans le pays, tout en soutenant les maliens comme c'est le cas depuis le début de la crise.

Voilà pourquoi nos mesures sont toujours en vigueur dans nos représentations régionales ainsi que dans notre quartier général où une opération de désinfection à grande échelle a eu lieu le mardi 7 juillet.

Les rotations du personnel en uniforme, la Force et la Police, ont repris depuis le 1er juillet dans le strict respect des mesures de prévention du Covid-19 prises par la Mission. Nous poursuivons la mise en œuvre de notre mandat en prenant toutes les précautions nécessaires.

Le télétravail est toujours en vigueur pour tous les membres du personnel dont les fonctions ne nécessitent pas une présence physique au siège. Nous sommes tous concernés et la MINUSMA adapte ses mesures en fonction de l'évolution de la propagation du virus au Mali, en parfaite coordination avec les autorités nationales et l'OMS.

Appui au Plan national de riposte contre le Covid-19 et aux institutions

En prélude à la réouverture de l'aéroport international Modibo Keita, la MINUSMA a déployé d'importants moyens pour la première phase de la désinfection de cette infrastructure hier soir le 8 juillet, l'opération devrait se poursuivre aujourd'hui. D'autres actions de ce genre sont prévues d'ici la fin du mois.

Au cours de la semaine à Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal, la MINUSMA a remis des équipements pour la prévention du Covid-19 en milieu carcéral aux autorités pénitentiaires locales. Le 2 juillet, une telle assistance aux autorités pénitentiaires régionales (DRAPES) à Sévaré, au profit de 8 établissements pénitentiaires dans la région.

Une action similaire a été menée le même au profit des autorités pénitentiaires locales à Tombouctou, Kidal et Gao (3 juillet). Ces activités s'insèrent dans le cadre du Global Focal Point / Projet « Prisons Mandela », administré par le PNUD, en collaboration avec la MINUSMA.

Appui de la MINUSMA aux communautés

La MINUSMA a lancé le 6 juillet, un projet a impact rapide d'un montant d'environ 16 millions FCFA pour la gestion des déchets de 6 des 11 quartiers de Kidal, identifiés par les partenaires locaux et habitants. Gros et petits équipements, ainsi que plusieurs véhicules permettront donc d'améliorer la qualité de vie de habitants.

Sensibilisation sur la police de proximité à Ménaka

Cette session a été organisée le 3 juillet à Ménaka par la MINUSMA au profit de 50 femmes des quatre cercles de la région de Ménaka. La session s'est déroulée dans le strict respect des mesures de prévention contre le Covid-19. L'objectif principal était de sensibiliser les femmes de Ménaka au concept de police de proximité. Les femmes ont par ailleurs été sensibilisées au signalement de toute forme de violence, y compris la violence basée sur le genre (VBG).

Création d'une unité artisanale à Kidal

Il s'agit d'un projet d'appui à la résilience à travers la création d'une unité artisanale au profit d'une association locale. Sponsorisé par UNPOL, la Police des Nations unies, à hauteur de plus de 7 millions FCFA, il permettra aux femmes de Kidal d'avoir une activité génératrice de revenus. Par ce projet, la MINUSMA contribue à la cohésion sociale dans la région de Kidal.

SSR – DDR

La phase de rattrapage du processus accéléré d'intégration DDR (ADDR-I) continue dans les régions de Gao, Kidal et Tombouctou. Les équipes conjointes de la MINUSMA et du Gouvernement ont poursuivi le dépistage, le désarmement et l'enregistrement biométrique de nouveaux groupes d'anciens combattants affiliés à la Plateforme, la CMA ainsi qu'à divers groupes dissidents. Tous les éléments arrivants ont été testés au Covid-19 avant leur inscription dans la phase de rattrapage.

À Tombouctou, depuis le début de la phase de rattrapage, le 12 juin, on compte un total de 185 combattants. Parmi eux, 117 combattants ont achevé toutes les étapes du processus et ont reçu des kits de démobilisation et des cartes d'identité. Les armes et munitions récupérées auprès des combattants ont été remises au Bureau du Mécanisme opérationnel de Coordination (MOC). Les éléments testés positifs au Covid-19 ont été admis à l'hôpital pour traitement.

Au 3 juillet à Gao, 95 combattants dont quatre femmes ont été enregistrés. De plus, 82 éléments précédemment déclarés médicalement inaptes à l'intégration ont été soumis à un nouvel examen médical.

À Kidal, 46 ex-combattants ont été enregistrés depuis le début du processus et des armes ont été collectées.

Activités de la Police de la MINUSMA

Police de proximité

UNPOL a financé dans le cadre de la mise en œuvre de la police de proximité, les travaux de curage des caniveaux dans la région de Mopti. Ces travaux se poursuivent à Sévaré et à Mopti sous la conduite de la Direction régionale de la Protection Civile de Mopti avec l'implication de la jeunesse.

Une assistance à Mopti où l'équipe Genre de la Police de la MINUSMA a apporté le 2 juillet des lots de fournitures scolaires à une association locale afin de rendre plus dynamique des activités d'alphabétisation, de formation et d'autonomisation des femmes.

Protection des civils

Au cours de la période considérée, UNPOL, la Police des Nations unies, a effectué un total de 89 patrouilles, dont 8 patrouilles conjointes avec les Forces de sécurité maliennes. Ces activités vont s'intensifier progressivement dans le strict respect des mesures barrières.

Activités de la Force de la MINUSMA

19eme session extraordinaire de la Commission technique de Sécurité (CTS)

Elle a été présidée le 2 juillet par le commandant de la force MINUSMA. Elle s'est tenue par vidéoconférence. L'objectif de la réunion était d'obtenir une mise à jour de la phase de rattrapage du DDR accéléré en cours. Le président de la Commission nationale DDR (CNDDR) a informé que l'opération se terminerait le 8 juillet, afin de permettre un rapport sur l'état d'avancement des travaux et le reconditionnement des équipes de profilage. Le CTS a exprimé sa satisfaction quant à l'achèvement de cette tâche, qui s'est avérée particulièrement difficile dans le contexte du Covid-19.

"Ménaka sans armes"

Le 5 juillet, le premier point de contrôle réalisé par la MINUSMA dans le cadre du projet "Ménaka sans armes" a été remis aux Forces de Défense et de Sécurité du Mali (MDSF) dans la ville de Ménaka. Le poste de sécurité situé à l'entrée de la ville sur la route de Kidal a été remis au coordinateur FAMa. La construction du deuxième poste de contrôle commencera dans les prochains jours.

Opérations militaires en cours

Sur l'axe Ansongo- Labezzanga, dans le cadre de l'opération Séka, 13 patrouilles longue portée ont été conduites et plusieurs postes de contrôle érigés afin de garantir la liberté de circulation des personnes et des biens dans cette région. Cette opération qui devait cesser à la fin du mois de juin a fait l'objet d'une prolongation de 2 mois à compter du 30 juin en vue de réduire davantage la liberté d'action des groupes armés.

L'opération Buffalo est toujours en cours dans le Centre du Mali. Au cours de la semaine dernière, les casques bleus ont patrouillé dans 22 localités et ont installé des bases temporaires à proximité de nombre d'entre elles.

Dans la région de Tombouctou, l'opération Wade, prévue pour une durée de 8 jours dans les villes de Niafunke et Dire s'est achevée le 2 juillet dernier. Cette opération visait à garantir la liberté de circulation des personnes et des biens dans cette zone. Au cours de la deuxième phase de l'opération, 20 patrouilles de longue portée ont été conduites, deux bases temporaires établies, et 8 postes de contrôle érigés.

A Kidal, l'opération Sira planifiée pour soutenir l'opérationnalisation du Bataillon de l'Armée Reconstituée (BAR) et souligner son rôle dans la région de Kidal en tant que fournisseur de sécurité crédible, se poursuit. Elle vise à garantir les conditions du retour de l'autorité de l'État à Kidal afin de permettre la fourniture des services sociaux de base à la population locale.

Au total, au cours de la semaine écoulée et sur l'ensemble de sa zone d'opération, la Force a mené 480 patrouilles (patrouilles de jour et de nuit, de longue et de courte portée) et érigé une trentaine de check points. Ces patrouilles aussi bien terrestres qu'aériennes, contribuent à réduire les violences sur les populations et à ramener le calme dans les zones où les tensions communautaires sont signalées.

Incidents

Parmi les incidents qui ont affecté la MINUSMA :

Le 7 juillet 2020, le camp MINUMA de Tessalit a subi une attaque indirecte au mortier. 16 obus ont été tirés ne faisant aucun blessé ni dommage signalé. Ces attaques répétées contre la Force n'émoussent en rien sa détermination à mettre en œuvre son mandat. Le 2 juillet dernier, un convoi logistique escorté par la Force, a été attaqué à 27 km au nord-est de Douentza par des individus armés non identifiés. L'escorte a riposté et a mis en déroute les assaillants, protégeant ainsi les civils escortés.

Le 6 juillet 2020, un véhicule de la Force faisant partie d'une mission d'approvisionnement a été frappé à Kidal. La Force enregistre 3 Casques bleus blessés, dont un grièvement. Ils ont été pris en charge par nos structures médicales.


Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Commerce en ligne