Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La société PIDG, le Fonds pour l'infrastructure de l'Afrique émergente (FIAE), soutient l'émission d'obligations en devise locale alors que commence le transfert du port national sénégalais de Dakar

2nde obligation sénégalaise de l'année pour le FIAE; Le nouveau port en eaux profondes apportera un gain d'efficacité et réduira la congestion en

2nde obligation sénégalaise de l'année pour le FIAE; Le nouveau port en eaux profondes apportera un gain d'efficacité et réduira la congestion en centre-ville; La stratégie de «port vert» prévoit un vaste programme de plantation d'arbres.

Le PIDG (Private Infrastructure Development Group) (www.PIDG.org), Groupe privé pour le développement d'infrastructures), le Fonds pour l'infrastructure de l'Afrique émergente (FIAE) a investi 8,3milliards de francs CFA (15M$) dans une émission d'obligations en devise locale sur le marché financier par le Port Autonome de Dakar (PAD), propriétaire du port de Dakar. Cette opération a permis de lever plus de 60milliards de francs CFA (107M$). Cette émission marque le début du processus de transfert du port de la capitale et de ses activités vers un nouveau site vert.

En juin de cette année, quand le Covid-19 a commencé à affecter l'économie mondiale, le FIAE a soutenu l'émission d'une obligation en devise locale par la plus grande société de télécommunications du Sénégal, Sonatel. Cette émission réussie a attiré des investisseurs régionaux et internationaux, et fait la démonstration de leur désir de participer aux projets d'infrastructure africains. Après ce succès de Sonatel, le PAD a pris contact avec le FIAE.

Les fonds ainsi levés par le PAD permettront de financer les trois phases du transfert du port de Dakar du centre-ville vers un site en eaux profondes à 35km par la mer et 70km par la route du site existant. Ce port fera partie de la nouvelle zone économique spéciale, qui inclut l'aéroport international de Dakar ouvert en 2017. Des voies routières et ferroviaires, nouvelles ou modernisées, relieront le port et l'aéroport à Dakar et au réseau de transport régional. Les obligations sur sept ans auront un taux d'intérêt nominal de 6,60%.

Le bouclage du financement (transfert des fonds du FIAE au Port autonome de Dakar) a eu lieu le 13octobre. L'obligation a été émise à la bourse régionale UEMOA.

Roland Janssens, de Ninety One et l'un des administrateurs du FIAE, explique:

«Soutenir les zones industrielles autour des grands ports est un objectif de développement économique stratégique essentiel du PIDG et du FIAE. Cela contribue également à renforcer les marchés financiers locaux. Le Port Autonome de Dakar doit être félicité pour sa vision et son ambition. Le nouveau port rendra l'économie du Sénégal plus compétitive à l'international et bénéficiera à toute l'Afrique de l'Ouest.»

Le port actuel de Dakar, né il y a 150 ans, atteint aujourd'hui la fin de son cycle de production. Les installations portuaires du monde exigent des eaux plus profondes, des installations sur mesure pour les chargements spéciaux et des cycles de rotation rapides. Le nouveau port sénégalais de Popinguine-Ndayane aura une superficie de 1200hectares. Bénéficiant d'une profondeur suffisante pour accueillir de très grands navires, au tirant d'eau pouvant atteindre 16,5mètres, il est construit spécialement pour répondre aux besoins du transport maritime. Les délais de rotation seront réduits de moitié, voire des deux tiers selon la nature du chargement. Ce sera un port industriel dit de «4egénération», c'est-à-dire capable de concurrencer les ports les plus avancés du monde. Le transport de conteneurs devrait être le premier bénéficiaire des nouvelles installations. Il sera suivi du trafic routier puis des autres activités.

Invictus Capital & Finance a été l'un des principaux acteurs de l'émission d'obligation. Son PDG (M.El Hadji Mbacké Fall) a déclaré:

«En tant que spécialiste régional des marchés financiers, Invictus est fier de pouvoir appliquer son expertise et ses connaissances à la naissance d'un projet de développement d'infrastructure aussi important pour le Sénégal et l'Afrique de l'Ouest. Le succès de l'émission est un signe encourageant de l'attractivité du Sénégal pour les investisseurs internationaux.»

Le PAD a élaboré une stratégie appelée «Port vert» visant à réduire son empreinte carbone. Ce plan prévoit un engagement à planter des arbres à grande échelle afin de compenser la déforestation qui sévit dans d'autres régions du pays.

S'exprimant au nom du Port Autonome de Dakar, M.Aboubacar Sedikh BEYE, directeur général, a ajouté:

«La création d'un nouveau grand port afin de desservir les économies de l'Afrique de l'Ouest sur un nouveau site est l'une des premières pierres d'un avenir plus prospère et plus vert pour le Sénégal. Il est très bénéfique pour le Port Autonome de Dakar d'avoir le FIAE et le PIDG à ses côtés dans cette entreprise. Ils apportent une expertise solide du financement d'infrastructures en Afrique et partagent avec nous l'ambition d'un investissement à long terme qui favorisera le progrès économique et social.»

Le port existant de Dakar emploie quelque 1800personnes. Le PAD estime que 400emplois supplémentaires seront créés par le transfert du port. La phase de construction devrait donner du travail à environ 3000personnes.

Le projet prévoit une durée de dix à quinze ans pour la construction. Il fait partie du plan de développement économique du gouvernement sénégalais jusqu'en 2035. À Dakar même, le transfert du port libérera des terrains à forte valeur économique. La fin de la plupart des activités portuaires dans le centre-ville aura de nombreux avantages, notamment une diminution importante des embouteillages et de la pollution, ainsi que la stimulation de nouvelles activités économiques sur les terrains de l'ancien port.

*Le franc CFA désigne la devise qui a cours dans huit états d'Afrique de l'Ouest: le Sénégal, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger et le Togo. CFA signifie Communauté Financière d'Afrique.


Distribué par APO Group pour Private Infrastructure Development Group (PIDG).

Contact presse:
FIAE
Martin Roche
martinroche55@gmail.com
+44 (0)771 574 9621

PIDG
Cecilie Sorhus
Cecilie.Sorhus@pidg
+44 (0)7917 302724

Ninety One
Kotie Basson
kotie.basson@ninetyone.com
+27 21 416 1812

À propos du FIAE:
Le Fonds pour l'infrastructure de l'Afrique (www.EAIF.com) émergente propose divers produits de financement de projets d'infrastructure principalement de sociétés du secteur privé d'Afrique et du Levant. Ce fonds aide à la création du cadre d'infrastructure essentiel pour la stabilité économique, la confiance du monde des affaires, la création d'emplois et la lutte contre la pauvreté.À ce jour, il a contribué à la réalisation de 75projets d'infrastructure, aujourd'hui achevés, dans neuf secteurs et plus de 20pays africains. Fin 2018, le Fonds avait investi 20082Md$. Le FIAE fait partie du PIDG.Le FIAE a été fondé et financé dans une large mesure par les gouvernements du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de la Suisse et de la Suède. Il lève des capitaux auprès de sources publiques et privées telles qu'Allianz, société mondiale d'assurance et de services financiers; la Standard Chartered Bank; la Banque africaine de développement; l'institution financière de développement allemande KFW et la banque de développement néerlandaise FMO. Le FIAE est géré par Ninety One.

À propos du PIDG:
Le Private Infrastructure Development Group (PIDG) (www.PIDG.org) est un organisme innovant de développement d'infrastructures et de financement qui encourage et mobilise l'investissement privé dans des infrastructures de pointe sur les marchés frontaliers de l'Afrique subsaharienne et de l'Asie du Sud-Est en vue de promouvoir le développement économique et de lutter contre la pauvreté. Le PIDG réalise cette ambition conformément à ses valeurs d'opportunité, de responsabilité, de sécurité, d'intégrité et d'obtention de résultats. Depuis 2002, le PIDG a pris en charge 157projets d'infrastructure jusqu'à leur financement et permis à 209millions de personnes d'accéder à des infrastructures nouvelles ou modernisées. Le PIDG est financé par six gouvernements (Royaume-Uni, Pays-Bas, Suisse, Australie, Suède et Allemagne) et la SFI. Le PIDG TA peut fournir une assistance technique et des capitaux aux sociétés du groupe afin de répondre aux divers besoins associés au cycle de vie d'un projet d'infrastructure. Le PIDG TA peut également fournir des subventions afin de combler les déficits de financement initiaux à des conditions préférentielles et de pouvoir financer un projet très favorable au développement.

À propos de Ninety One:
Ninety One (www.NinetyOne.com) est l'un des plus grands investisseurs indépendants dans le domaine des fonds privés, du crédit, des titres cotés en bourse et de la dette souveraine du continent africain. Le Fonds pour l'infrastructure de l'Afrique émergente (FIAE) est géré par Ninety One et entièrement intégré dans sa plate-forme d'investissement. Ninety One gère tout le processus pour le compte du FIAE. Il commercialise le fonds, recherche des projets, évalue des demandes de prêt, audit préalable inclus, se charge de l'administration des transactions et du suivi du portefeuille de prêts.Depuis qu'il s'est vu octroyer le mandat de gestion en mai 2016, Ninety One et son équipe FIAE ont conclu plus de 20transactions d'infrastructure d'une valeur de 650M$.L'équipe a également dirigé le dernier tour de table du FIAE et levé 385M$, dont 100M$ fournis par Allianz Global Investors et 50M$ par Standard Chartered, prêteur de longue date du FIAE.

Ninety One est un gestionnaire d'actifs mondial indépendant coté aux bourses de Londres et de Johannesburg. Fondée en Afrique du Sud en 1991 sous le nom Investec Asset Management, la société a fait partie des pionniers des marchés émergents d'Afrique. En 2020, près de trois décennies de croissance organique plus tard, la société s'est séparée d'Investec Group pour prendre le nom Ninety One. Aujourd'hui, Ninety One propose des stratégies actives distinctives couvrant les actions, les revenus fixes, les investissements multisupports et alternatifs aux institutions, aux cabinets de conseil et aux investisseurs individuels à travers le monde.

Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Système de gestion de contenu (CMS)