Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Imagine la circularité : la transformation circulaire ne sera pas diffusée en direct

Le changement systémique dans la façon dont nous produisons, consommons, et traitons l'environnement doit se produire en direct - dans nos cerveaux,

Le changement systémique dans la façon dont nous produisons, consommons, et traitons l'environnement doit se produire en direct - dans nos cerveaux, nos conseils d'administration et nos parlements. Afin de mieux comprendre comment les gens du monde entier perçoivent une transformation de l'économie linéaire prédominante et basée sur « extraction-fabrication-déchets » à une société circulaire de de refus-réduction-réflexion, REVOLVE Circular (www.Revolve.media/Circular), organisation à but non lucratif basée à Vienne, et l'Institut Copernicus de développement durable de l'Université d'Utrecht (https://bit.ly/3tkzrIf) lanceront #ImagineCircularity (www.Imagine-Circularity.world) le 19 avril 2021 - la toute première enquête visant à comprendre comment un million de personne autour du monde envisage une économie plus circulaire.

L'économie circulaire est encore un paradigme relativement nouveau que différentes parties prenantes comprennent, appliquent et promeuvent de manière différente. Certains reprochent à ce concept de se limiter aux défis en matière de ressources et l'utilisation efficace des ressources tout en négligeant les préoccupations environnementales et sociétales. La première enquête mondiale sur l'économie circulaire intitulée « Imagine la circularité » cherchera à comprendre comment les consommateurs, les producteurs et les concepteurs de produits perçoivent l'économie circulaire. Les résultats alimenteront les processus d'élaboration des politiques, influenceront les décisions des entreprises et aideront à changer les modes de consommation à l'échelle mondiale.

« Soyons honnêtes : la transformation nécessaire d'une économie linéaire obsédée par un paradigme de croissance économique en une société circulaire et inclusive ne se produira pas dans des rapports bien rédigés, des communiqués de presse ou des réunions Zoom», déclare Sören Bauer, président de REVOLVE Circular, organisation non-gouvernementale basée en Autriche. « Cinquante ans après que le musicien américain Gil Scott-Heron a publié 'La révolution ne sera pas télévisée', un poème funky, nous lui rendons hommage et répétons sa déclaration : Vous devez comprendre et changer de mentalité afin de pouvoir changer la façon dont vous vivez, la façon dont vous consommez et la façon dont vous progressez. Notre affirmation selon laquelle la transformation circulaire ne sera pas diffusée en direct signifie que personne ne pourra jamais capturer en zoom, dans des réunions en ligne ou sur YouTube le changement systémique qui doit se produire en termes de comportement des consommateurs et de la façon dont nous produisons et gérons l'économie mondiale. Ce changement doit se produire en direct - dans nos cerveaux, nos conseils d'administration et nos parlements. »

#ImagineCircularity a été conçu comme une enquête qui présente à chaque participant un éventail de concepts de base liés à l'économie circulaire – à travers des questions posées - et contribue à son tour à l'éducation circulaire des participants. En tant que sondage d'opinion, les résultats fourniront des informations sur les différentes compréhensions et perceptions du sujet dans un plusieurs universités, villes ou pays du monde. L'objectif est d'engager un million de participants afin de produire un échantillon représentatif de vues et de compréhensions mondiales.

Walter Vermeulen de l'Institut Copernicus de l'Université d'Utrecht explique : «Dans notre partenariat avec REVOLVE Circular, nous contribuons l'expertise de nombreuses années de recherche sur la durabilité et l'économie circulaire pour garantir que l'enquête mondiale est méthodologiquement solide et capte la circularité d'une manière holistique. En plus d'un rapport mondial, nous espérons être en mesure de produire une gamme de rapports sur les pays, les villes et l'industrie, car de nombreux partenaires de différents pays prévoient déjà de se joindre à nous dans cet effort mondial. Nous utiliserons également les résultats de l'enquête pour produire des preuves scientifiques sur la manière dont les différentes parties prenantes dans diverses régions et industries du monde comprennent et perçoivent l'économie circulaire à l'échelle mondiale. » L'Institut Copernicus est le principal partenaire de l'initiative mondiale d'enquête qui sera initialement lancée uniquement en anglais. Jusqu'au 30 novembre 2021, les partenaires peuvent rejoindre l'initiative d'enquête en la traduisant dans leur langue respective ; en outre, ils peuvent étendre l'enquête générique et l'adapter à une version culturellement et linguistiquement adaptée à leur pays respectif.

Jocelyne Landry Tsonang de l'équipe de direction du Réseau africain d'économie circulaire ACEN déclare : «Nous sommes très intéressés à rejoindre cette initiative mondiale pour découvrir comment les gens en Afrique envisagent une économie circulaire. Notre expérience montre qu'il existe cinq principaux défis et obstacles à une Afrique plus circulaire. Tout d'abord, il y a le manque de capacité institutionnelle et de bonne compréhension du concept, car de nombreux décideurs n'ont tout simplement pas encore saisi les divers avantages et la portée de la circularité pour le continent. À cela s'ajoute l'idée fausse selon laquelle une économie circulaire est la même chose que la gestion et le recyclage des déchets qui ne sont que le dernier recours : la circularité commence par la pensé de 'comment éviter les déchets', généralement appelée « conception circulaire». En Afrique, les cadres réglementaires constituent une autre grande préoccupation : soit ils n'existent pas ou sont souvent contre-productifs. Ce sera un défi majeur d'établir une « réglementation pro-circularité» au Cameroun, et encore plus sur le continent dans son ensemble », déclare l'entrepreneur basé au Cameroun. «Enfin, il y a la nécessité et l'opportunité d'intégrer l'économie circulaire dans l'éducation à et de la mettre en pratique dans les écoles et les campus, ce qui permettrait à la jeune génération de travailler vers une Afrique circulaire.»

L'économie circulaire pour les nuls

Imagine Circularity n'est que l'un des nombreux efforts déployés dans le monde pour éduquer les citoyens, les décideurs politiques, les décideurs d'entreprise et d'autres sur les opportunités, les avantages et la nécessité d'un modèle économique différent. Aux États-Unis d'Amérique, Kyle J. Ritchie et Eric Corey Freed ont co-écrit le livre « Circular Economy for Dummies » (l'économie circulaire pour les nuls) qui sera disponible à partir du 27 avril. «Il est important de reconnaître ce que je considère comme une vérité assez simple: nous ne pouvons pas compter sur les individus pour adopter les « bonnes pratiques» d'achat et modifier leur modes de consommation sans une incitation appropriée. Cela ne veut pas dire que les humains sont intrinsèquement mauvais et égoïstes ; Je dis simplement que si nous pouvions compter uniquement sur les individus de ce monde pour façonner un avenir meilleur, nous n'utiliserions plus de la mousse de polystyrène pour garder notre café à un Dollar au chaud, même si nous savons à quel point cette mousse est préjudiciable en tant que matériau », explique Kyle , qui est également responsable de la conception durable de l'éducation chez CannonDesign. « Basé sur cette compréhension, nous pouvons accepter que les structures de notre société doivent changer pour inciter les individus à prendre de meilleures décisions et à soutenir la gestion circulaire des produits et des matériaux. Seuls les dirigeants politiques et d'entreprise ont le potentiel d'ajuster la transition du linéaire au circulaire en offrant des incitations à l'individu. En acceptant cela, nous devons ensuite éduquer nos dirigeants politiques et d'entreprise sur la manière de mettre en œuvre et de déployer correctement ces incitations d'une manière qui ne perturbe pas trop les structures actuelles en place. »

Des partenaires du monde entier invités à se joindre

Toutes les parties intéressées sont désormais invitées à rejoindre REVOLVE Circular et l'Institut Copernicus pour présenter le sondage d'opinion mondial à leur université, ville, pays ou industrie. En Italie, au Chili et en Inde, plusieurs organisations d'économie circulaire commencent déjà à unir leurs forces pour co-créer leur version nationale respective de l'enquête. Imagine Circularity sera mis en ligne le 19 avril; la date limite d'adhésion pour les premiers partenaires est le 14 mai, suivie de la dernière date limite du 30 novembre. Tout au long de 2021, la version originale anglaise sera étendue à des versions dans plusieurs autres langues telles que l'allemand, l'espagnol, le français, l'italien, le polonais et autres, et l'enquête se terminera le 15 janvier 2021. Un rapport mondial et plusieurs rapports par pays et par secteur sont prévus pour mars 2022.


Distribué par APO Group pour REVOLVE Circular.

Pour les éditeurs :
Plusieurs présentations et d'autres informations sont disponibles sur https://www.imagine-circularity.world/#media

Contact médias :
soren@revolve.media
T. +43 664 530 7334
E. soren@revolve.media
W. revolve.media/circular

À propos de REVOLVE Circular :
REVOLVE Circular (Revolve.media/Circular) est une organisation à but non lucratif basée à Vienne, en Autriche. Elle plaide au niveau mondial pour une économie plus circulaire en mettant en valeur ses contours, ondulations et clusters: contours car elle produit une couverture journalistique indépendante et constructive; ondulations par le partage des connaissances; et les clusters en recherchant et en enseignant l'économie circulaire. Pour plus d'informations : Revolve.media/Circular

À propos de l'Institut Copernicus :
La mission de l'Institut Copernicus de développement durable (Université d'Utrecht) est d'avoir un impact positif sur la transition vers une société durable à travers le développement de connaissances excellentes et pertinentes, d'influencer les décisions politiques et privées en communiquant ces connaissances et en éduquant le changement. agents du futur. Étant donné la nature intégrée des questions de développement durable, le développement des connaissances bénéficie souvent d'une approche multidisciplinaire.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Conception de logiciel de gestion