Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Africa Oil Week : Pleins Feux Sur le Rôle du Pétrole et Du Gaz Dans le Futur Mix Énergétique De L'afrique Du Sud

À l'occasion de la 26e édition de l'Africa Oil Week (https://Africa-OilWeek.com) au Cap, l'événement – qui aura lieu du 4 au 8 novembre – inclura

À l'occasion de la 26e édition de l'Africa Oil Week (https://Africa-OilWeek.com) au Cap, l'événement – qui aura lieu du 4 au 8 novembre – inclura pour la première fois dans son programme une «Vitrine sud-africaine» d'une journée.

Le moment est opportun, notamment en raison d'une série de développements spécifiques à l'Afrique du Sud qui ont dominé l'actualité locale ces derniers mois :

La crise énergétique dans le pays déclenchée par les problèmes liés à la compagnie d'électricité Eskom; La découverte, par Total Afrique du Sud, de condensats de gaz à Brulpadda au large de la côte sud-est du pays; L'adhésion d'établissements de financement locaux au mouvement international tendant à réduire la place accordée aux projets énergétiques basés sur le charbon; La décision prise par le président Cyril Ramaphosa de regrouper les portefeuilles des Ressources minérales et de l'Énergie sous la responsabilité du ministre Gwede Mantashe; L'annonce, il y a quelques jours, par le ministre Mantashe, que les travaux d'élaboration d'une législation en matière de pétrole et de gaz ont commencé.

Le Premier ministre de la province du Cap-Occidental, Alan Winde, défenseur de la conversion de l'Afrique du Sud à l'énergie gazière, devrait inaugurer la Vitrine le mardi 5 novembre et le ministre Mantashe y prononcera une allocution.

Le ministre a déclaré officiellement que, dès qu'il aura pris en charge son double portefeuille, il pourrait utiliser cette plateforme spécifique pour développer le rôle prévu pour le pétrole et le gaz; à la lumière de sa récente annonce, il pourrait également faire le point sur les progrès réalisés dans le projet de législation sur le pétrole et le gaz.

Intitulée «Tracer la voie du succès pour le secteur pétrolier et gazier sud-africain», la séance inaugurale de la «Vitrine sud-africaine» expliquera comment le secteur de l'énergie pourra atteindre l'objectif récemment fixé par le président Cyril Ramaphosa d'attirer 100 milliards de dollars d'investissements et comment le pays pourrait devenir à la fois un acteur clé en amont et une plaque tournante régionale.

Tebogo Motloung, directeur général par intérim de Petroleum Agency S.A., et Peter Leon, associé chez Herbert Smith Freehills, se sont déjà engagés à participer à une session où sera présenté un aperçu de la nouvelle législation pétrolière proposée par l'Afrique du Sud, ainsi que les meilleures pratiques politiques et de gouvernance pouvant être appliquées pour permettre à des pays comme l'Afrique du Sud de générer des recettes pour favoriser leur développement socio-économique et la participation du secteur privé mondial.

Niall Kramer, directeur général de la South African Oil and Gas Alliance (SAOGA) animera deux tables rondes au cours de la journée. L'une explorera le potentiel de développement de l'industrie énergétique non conventionnelle de l'Afrique du Sud dans le cadre du plan gouvernemental de gestion intégrée des ressources en électricité. L'autre, consacrée au contenu local des projets et aux marchés publics, traitera, entre autres, de la manière dont les fournisseurs de services sud-africains peuvent améliorer leur compétitivité aux fins des appels d'offres relatifs aux projets internationaux.

Le potentiel énergétique du gaz en Afrique du Sud – au cœur de l'actualité dans le contexte du débat local sur le passage du charbon à une énergie plus propre – fera l'objet d'une autre session et, dans une composante intitulée «Prospect Showcase», des représentants de PetroSA et de Petroleum Agency South Africa feront des exposés sur les meilleures opportunités d'amodiation, tant sur terre qu'au large des côtes de l'Afrique du Sud.

Ensuite, il y aura des «présentations éclair» sur quatre des projets énergétiques les plus importants d'Afrique du Sud – par exemple, la zone de développement industriel de Saldanha Bay (IDZ), sur laquelle le PDG par intérim, Kaashifah Beukes, fera le point. Au début de cette année, l'ancien ministre du Commerce et de l'Industrie, Rob Davies, a déclaré que le développement de l'IDZ de Saldanha Bay en tant que «plaque tournante maritime et offshore», avait attiré des investissements s'élevant à plus de 3 milliards de rands fournis par des investisseurs internationaux et sud-africains.


Distribué par APO Group pour Africa Oil Week.

Contact de presse :
Joanna Kotyrba
E-mail: Joanna.Kotyrba@ite-exhibitions.com

À propos de l'Africa Oil Week:
L'Africa Oil Week (https://Africa-OilWeek.com), l'événement pétrolier et gazier le plus important du continent africain, réunit plus de 1 500 dirigeants clés venus du monde entier pour négocier de nouveaux accords. La communauté mondiale de l'exploration et de la production – gouvernements, NOC, sociétés pétrolières internationales, indépendants, investisseurs et fournisseurs de services – s'y rassemble en plus grand nombre que pour tout autre événement. Cet événement unique est une plaque tournante pour la conclusion de contrats et la création de réseaux avec des décideurs de haut niveau.

Copyright 2019 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Référencement Google SEO