Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

République centrafricaine: Aperçu humanitaire (au 10 octobre 2016)

Zone Centre

Préfecture de l'Ouham / Sous-préfecture de Batangafo

Mouvements de population : Depuis le début du mois de septembre, une augmentation

Zone Centre

Préfecture de l'Ouham / Sous-préfecture de Batangafo

Mouvements de population : Depuis le début du mois de septembre, une augmentation de plus de 2 528 personnes déplacées sur les sites de la préfecture de l'Ouham a été observée dont, 2 479 à Batangafo. Deux facteurs seraient à l'origine de ces mouvements de population : la fin de la période agricole provoquerait le retour sur les sites des personnes qui, depuis avril, avaient regagné leurs champs pour les cultiver; la détérioration depuis plusieurs semaines du contexte sécuritaire dans la zone Centre où de multiples cambriolages et violences sont perpétrées à l'encontre des civils par des groupes et des bandes armés.
Le total du nombre de personnes déplacées dans la préfecture de l'Ouham s'élève aujourd'hui à 30 501 personnes contre 27 923 au mois d'août.

Préfectures de la Nana-Gribizi et de Bamingui-Bangoran

Accès humanitaire: Les cambriolages de bases et les agressions de personnels humanitaires persistent dans la zone Centre.
A Kaga-Bandoro, les 6, 8 et 9 octobre des éléments armés ont cambriolé les bases de trois partenaires. Le 8 octobre, à Ndélé, une tentative de cambriolage a été rapportée. Le même jour, une équipe humanitaire en mission sur l'axe Mbollo-Ndélé a été stoppée par des hommes armés qui leur ont volé leurs deux motos. Ces incidents de sécurité risquent de continuer à limiter les activités des partenaires humanitaires dans ces préfectures.

Préfecture de la Nana-Gribizi / Sous-préfecture de Kaga-Bandoro / Kaga-Bandoro

Multisectoriel : Entre les 2 et 7 octobre, l'inondation de quatorze quartiers de Kaga-Bandoro a affecté au moins 3 000 personnes. Ces dernières ont dû quitter leurs maisons et se sont réfugiées dans des familles d'accueil. Au moins 624 personnes sinistrées ont été comptabilisées dans le quartier Abakar. Une cellule de crise a été mise en place à Kaga-Bandoro pour analyser les besoins multisectoriels de ces personnes et organiser une réponse humanitaire. La surveillance épidémiologique et la sensibilisation communautaire à l'hygiène ont été renforcées. Des produits de chloration d'eau ont été distribués, des distributions en vivres en faveur des 3 000 personnes sont en cours de planification.

Zone Est

Préfecture de la Ouaka / Sous-préfecture de Bambari / Bambari

Education : Selon les partenaires travaillant dans le secteur de l'éducation, la rentrée scolaire initialement prévue le 19 septembre n'est pas pleinement effective dans les zones périphériques de Bambari. Cette situation est due à l'absence d'enseignants contractuels qui sont à Bangui pour suivre le processus de leur intégration dans la fonction publique. Le manque d'entretien des écoles, l'insuffisance de fournitures scolaires et les craintes liées au manque de sécurité sont des faits persistants dans toute la sous-préfecture.

Préfecture de la Haute-Kotto / Sous-préfecture de Yalinga / Yalinga

Accès humanitaire: Depuis plusieurs semaines, environ 700 personnes déplacées sont arrivées sur les deux sites de Yalinga. L'organisation d'une mission d'évaluation sectorielle est nécessaire mais ne peut être effectuée pour des raisons logistiques et sécuritaires. Les autorités locales de Yalinga rapportent un accès difficile dans cette sous-préfecture en raison de ponts et routes en très mauvais état, voire impraticables. Cette situation limite considérablement les activités humanitaires dans cette localité. La réhabilitation des ponts est urgente afin de faciliter l'accès aux personnes vulnérables.

Zone Ouest

Préfecture de l'Ouham Pende / Sous-préfecture de Koui

Protection: Le 7 octobre des vols des bétails ont été signalés dans la zone de Koui. Ces derniers augmentent les risques de représailles des groupes armés sur la population. La présence de ces groupes responsables de nombreuses exactions provoque le déplacement préventif de la population dans la brousse et vers les localités alentours. La saison des pluies arrive à son terme et les éleveurs transhumants commencent à revenir dans la zone augmentant, par conséquent, de potentielles sources de tensions intercommunautaires. Pour des raisons de sécurité la zone de Koui reste inaccessible aux acteurs humanitaires rendant impossible l'évaluation des besoins de la population sur place.

Préfecture de l'Ouham-Pende / Sous-préfecture de Bocaranga

Protection/Assistance humanitaire : Depuis le 26 septembre, la ville de Koui et ses villages périphériques sont occupés par des hommes armés. La présence de ces derniers a contraint la population de la zone à se déplacer sur les axes en direction de Bocaranga. 3 320 ménages ont été recensés à Bocaranga et sur l'axe Bocaranga-Mann. De nouveaux ménages arrivent chaque jour. Le manque de sécurité qui se traduit notamment par l'augmentation du nombre de cambriolages et d'agressions oblige les partenaires humanitaires à limiter leurs activités à une zone dont le rayon est inférieur à 30 km autour de Bocaranga. L'augmentation significative du nombre de personnes déplacées à Bocaranga et dans sa périphérie nécessite une réponse coordonnée et active des partenaires humanitaires.

Bangui

Bangui / 3e arrondissement / PK5 / Fatima, Cattin, Yakité, Castors

Déplacements de population/Protection: Le 4 octobre, un élément de la Gendarmerie nationale a été assassiné au PK5 par des éléments armés. Cet incident a créé de vives tensions intercommunautaires et des affrontements entre les groupes armés dans les 3ème , 5 ème et 6ème arrondissements de la capitale. Au moins 10 personnes seraient mortes, 20 blessés ont été pris en charge par les structures sanitaires de Bangui. En dépit d'un appel au calme lancé par les autorités étatiques, des mouvements de population vers les sites de déplacés de Bimbo, Mpoko, Fatima et dans des familles d'accueil ont été rapportés.


Distribué par APO pour Office of the Humanitarian Coordination in Central African Republic - United Nations.
Copyright 2020 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Conception de site Web