Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Les États-Unis annoncent une aide humanitaire supplémentaire pour les pays africains confrontés à  une insécurité alimentaire grave

Aujourd'hui (7mars 2018), le secrétaire d'État des Etats-Unis Rex Tillerson a annoncé une aide humanitaire de près de 533 millions de dollars pour

Aujourd'hui (7mars 2018), le secrétaire d'État des Etats-Unis Rex Tillerson a annoncé une aide humanitaire de près de 533 millions de dollars pour les populations de l'Éthiopie, de la Somalie, du Soudan du Sud et du Nigeria, ainsi que des pays de la région du lac Tchad, où des millions de personnes sont en danger de mort, confrontées à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition des suites d'un conflit en cours ou d'une sécheresse prolongée. Bien que l'aide humanitaire soit assurément vitale, cette aide ne résoudra pas ces crises, dont la plupart sont en grande partie causées par l'homme.

Avec ce nouveau financement du département d'État et de l'Agence américaine pour le développement international, les États-Unis fournissent une aide alimentaire et nutritionnelle d'urgence, y compris des dizaines de milliers de tonnes de denrées alimentaires, pour venir en aide aux populations vulnérables. En outre, le financement soutient des programmes d'accès à l'eau potable, des soins de santé d'urgence et des programmes d'hygiène pour traiter et prévenir la propagation des maladies ; il œuvre aussi à la réunification des familles séparées par les conflits. Cette assistance comprend également des fournitures médicales vitales, des installations sanitaires améliorées et des abris d'urgence, et accorde la priorité aux programmes qui visent à protéger les groupes les plus vulnérables.

Parmi les nouveaux fonds annoncés, près de 184 millions de dollars sont destinés aux populations affectées du Soudan du Sud, plus de 110 millions de dollars aux populations affectées d'Éthiopie, plus de 110 millions de dollars aux populations affectées de Somalie et plus de 128 millions de dollars aux populations affectées du Nigeria et des pays de la région du lac Tchad.

Dans la région du lac Tchad et au Soudan du Sud, des années de conflit ont conduit à une insécurité alimentaire aiguë. En Somalie, la violence en cours a exacerbé les conséquences humanitaires d'une sécheresse grave et prolongée. En Éthiopie, la persistance de la sécheresse a aggravé une situation déjà catastrophique en matière de sécurité alimentaire. Un afflux rapide d'aide de la part des États-Unis et d'autres donateurs contribue à améliorer les conditions humanitaires dans tous ces pays. Mais à termes, il appartient aux dirigeants de ces pays, en particulier au Soudan du Sud, de mettre fin aux violences et de placer le bien-être de leurs citoyens au premier plan de leurs actions. Des millions de personnes continueront d'être menacées aussi longtemps que les parties à ces conflits continueront de s'engager dans la violence. Les États-Unis appellent toutes les parties à permettre aux travailleurs humanitaires d'avoir un accès sûr et sans entraves qui leur permette de venir en aide aux communautés dans le besoin.

Les États-Unis sont le plus grand donateur d'aide humanitaire pour ces crises en Afrique, ayant alloué depuis le début de l'exercice fiscal 2017 près de 3 milliards de dollars. Nous saluons les contributions humanitaires de tous les donateurs et encourageons l'apport de contributions supplémentaires pour répondre à des besoins croissants.


Distribué par APO Group pour U.S. Department of State.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Commande en ligne