Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Mécanisme africain de financement du développement des engrais : le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement valide le rapport annuel 2022

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org)a validé, le 16 mai 2023 à Abidjan, le rapport annuel 2022 du

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org)a validé, le 16 mai 2023 à Abidjan, le rapport annuel 2022 du Mécanisme africain de financement du développement des engrais (MAFDE)(https://apo-opa.info/3UyKg8g). Au 31 décembre 2022, le mécanisme avait reçu des contributions de 23,96 millions de dollars américains, sur un total d'engagements de 31,82 millions de dollars, représentant 75,3 % des contributions annoncées. Il avait engagé 11,42 millions de dollars dans des programmes achevés ou en cours et disposait de 12,54 millions de dollars pour des projets futurs.

L'agriculture et le secteur des engrais ont connu une année 2022 difficile, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie qui a provoqué une grave crise alimentaire mondiale. Le conflit a eu une forte incidence sur la disponibilité et l'accès aux engrais, ainsi que sur la productivité agricole. Plusieurs pays africains ont fait face à une forte augmentation des prix des principaux produits alimentaires, notamment le blé, le maïs, l'huile de tournesol et l'orge. Afin d'éviter une crise alimentaire aiguë, la Banque africaine de développement a lancé, en mai 2021, la Facilité africaine de production alimentaire d'urgence(https://apo-opa.info/407xGOa) dotée de 1,5 milliard de dollars. Parallèlement,le Mécanisme africain de financement du développement des engrais, créé en 2007 et géré par la Banque africaine de développement, a pu obtenir de nouveaux financements, qui lui ont permis d'accélérer ses activités et d'atteindre ses objectifs pour 2022.

Principales réalisations

Le MAFDE vise à accroître la productivité agricole en stimulant l'utilisation des engrais en Afrique, avec l'objectif d'atteindre au moins 50 kilogrammes d'engrais à l'hectare. Selon le rapport approuvé par le Conseil d'administration, le Mécanisme a mené en 2022 des activités essentielles pour aider les agriculteurs à accéder aux engrais à un prix abordable et à les utiliser correctement. Il a continué de collaborer avec des partenaires, comme le Partenariat africain pour les engrais et l'agroalimentaire, afin de clôturer au mieux les projets de garantie de crédit commercial en Tanzanie et au Nigeria qui ont pris fin en juillet 2022. Les deux projets ont obtenu d'excellents résultats, jusqu'à multiplier par dix l'effet de levier des garanties de crédit de 4,8 millions de dollars américains, qui ont fourni 98042 tonnes d'engrais à 636 433 petits exploitants.

En 2022, le mécanisme a également continué à suivre la mise en œuvre d'un autre projet de garantie de crédit commercial d'un montant de 2 millions de dollars, avec l'Office chérifien des phosphates (OCP Africa) au Ghana et en Côte d'Ivoire. Lancé en octobre 2021, le projet a permis de fournir 1 725 tonnes d'engrais à 9 752 petits exploitants agricoles, de former 76 agrégateurs et agents de terrain, et 30 783 petits exploitants.

Au Ghana, une autre garantie de crédit commercial, d'un montant de 2 millions de dollars avec Export Trading Group – Inputs (ETG) Ghana, a ciblé les agriculteurs des régions du Haut Ghana oriental, de la Savane, du Nord-Est et du Nord. Le projet a ainsi permis de fournir 12 500 tonnes d'engrais à 44 710 petits exploitants.

En mars 2022, le MAFDE a lancé un appel à projets pour accroître ses investissements en garanties de crédit commercial en Tanzanie et engager des projets similaires au Malawi et au Mozambique.

Mobilisation des ressources

Le MAFDE a présenté différentes propositions à de potentiels bailleurs, afin de mobiliser des fonds pour investir dans de nouveaux projets de garantie de crédit, visant à soutenir la Facilité africaine de production alimentaire d'urgence. L'Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD) (https://apo-opa.info/41MdnH4) a accepté de contribuer à hauteur de 10,15 millions de dollars pour mettre en œuvre des projets de garantie de crédit en Ouganda, au Kenya et au Mozambique. Elle a déjà versé 8,7 millions de dollars (86 % de la contribution totale). L'Agence américaine pour le développement international (USAID) a promis un don de 15 millions de dollars.

Le MAFDE a aussi organisé la troisième édition du Forum africain sur le financement des engrais en octobre 2022, à Casablanca, au Maroc, en collaboration avec l'Office chérifien des phosphates (OCP Africa) et prépare le prochain Sommet africain sur les engrais et la santé des sols de la Commission de l'Union africaine au Sénégal, en juillet 2023. Le MAFDE et OCP Africa cofinancent aussi des études en Afrique de l'Est, australe, centrale et du Nord dans le cadre du groupe de travail sur le financement des engrais, en préparation du Sommet africain sur les engrais et la santé du sol.

La coordinatrice du MAFDE, Marie Claire Kalihangabo, a déclaré : «Nous nous réjouissons de l'adoption du rapport d'activités 2022 du MAFDE par le Conseil d'administration qui a aussi approuvé notre plan de travail et le budget 2023. Le continent africain a connu une forte hausse des prix des engrais et d'autres intrants agricoles en 2022. À partir de 2023, la conception des projets prendra en considération les enseignements tirés, en tenant compte de toutes les spécificités des pays lors de la phase initiale, et en procédant à des revues périodiques afin d'ajuster les activités en fonction de l'évolution de l'environnement opérationnel».


Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contact média:
Romaric Ollo HIEN
Département de la communication et des relations extérieures
Banque africaine de développement
media@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d'informations : www.AfDB.org

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Catalogue de produits