Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Les Africains soutiennent l'égalité des sexes, mais des écarts persistent : Les gouvernements sont invités à  faire davantage

Une majorité d'Africains expriment leur soutien à l'égalité des sexes en politique, en matière d'embauche et de propriété foncière, comme le montre

Une majorité d'Africains expriment leur soutien à l'égalité des sexes en politique, en matière d'embauche et de propriété foncière, comme le montre le dernier profil panafricain d'Afrobarometer (https://apo-opa.co/3v4Nk30).

Télécharger le document :https://apo-opa.co/3S31mLT

Mais le rapport, basé sur des enquêtes représentatives au niveau national dans 39 pays africains, documente également des inégalités persistantes entre les sexes, montrant que les femmes continuent d'être à la traîne des hommes en matière d'éducation, de propriété des actifs clés et de contrôle sur les décisions financières du ménage.

Et si la plupart des citoyens affirment que les femmes devraient avoir les mêmes chances d'être élues à des postes politiques que les hommes, une majorité d'entre eux pensent également que les femmes qui se présentent aux élections risquent d'être critiquées ou harcelées.

Les gouvernements africains reçoivent des évaluations relativement positives pour leurs efforts visant à promouvoir l'égalité des sexes, mais près des deux tiers des citoyens estiment qu'il reste encore beaucoup à faire.

Résultats clés

Une grande majorité (75%) de citoyens (qui s'accroît lentement) estiment que les femmes devraient avoir les mêmes chances que les hommes d'être élues à des postes politiques (Figure 1). Mais plus de la moitié (52%) affirment qu'une femme qui se présente à une élection risque d'être critiquée ou harcelée (Figure 2). Presque trois quarts (73%) des Africains estiment que les femmes devraient avoir les mêmes droits que les hommes en matière de propriété et d'héritage fonciers. Mais les opinions varient considérablement selon les pays, le soutien à l'égalité tombant à 31% en Mauritanie (Figure 3). Une majorité plus faible (58%) de répondants soutiennent l'égalité des droits des femmes à l'emploi, avec un soutien allant de 32% à Madagascar à 80% au Cabo Verde. Parmi les écarts persistants entre les sexes documentés dans les résultats de l'enquête, les femmes sont moins susceptibles que les hommes d'avoir fait des études secondaires ou post-secondaires (51% contre 59%) (Figure 4). Les femmes sont également à la traîne des hommes en matière de possession d'actifs productifs clés tels que les véhicules automobiles (15% contre 31%) et les comptes bancaires (34% contre 43%). De même, les femmes sont moins susceptibles que les hommes de déclarer qu'elles prennent elles-mêmes les décisions financières du ménage (35% contre 44%). Les gouvernements obtiennent des notes relativement positives (56% d'approbation) pour leurs efforts visant à promouvoir l'égalité des sexes (Figure 5), mais près des deux tiers (63%) des citoyens estiment que leur gouvernement devrait en faire davantage (Figure 6).
Distribué par APO Group pour Afrobarometer.

Télécharger la figure 6 :https://we.tl/t-3aFyh1ypXB

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Hassana Diallo
Chargé de la communications pour l'Afrique francophone d'Afrobarometer
Téléphone : +221777137253
Email : hdiallo@afrobarometer.org

Suivez-nous sur :
Facebook:https://apo-opa.info/3K0t6gq
Twitter:https://apo-opa.info/3jYM2la
YouTube:https://apo-opa.info/3Ysf4IU
Visitez-nous sur:www.Afrobarometer.org
Suivez #VoicesAfrica.

L'enquête Afrobarometer :
Afrobarometer est un réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage qui produit des données fiables sur les expériences et appréciations des Africains, relatives à la démocratie, à la gouvernance et à la qualité de vie. Neuf rounds d'enquêtes ont été réalisés dans un maximum de 42 pays depuis 1999. Les enquêtes du Round 9 (2021/2023) comprennent 53444 entretiens dans 39 pays.

Les partenaires nationaux d'Afrobarometer réalisent des entretiens en face à face dans la langue de choix du répondant avec des échantillons représentatifs au niveau national qui produisent des résultats nationaux avec des marges d'erreur de +/-2 à +/-3 points de pourcentage à un taux de confiance de 95%. Cette analyse repose sur 54.436 entretiens dans 39 pays sondés. Les données sont pondérées de façon à obtenir des échantillons nationaux représentatifs. Pour les moyennes multi-pays, tous les pays sont pondérés à égalité (plutôt que proportionnellement à la taille de la population).

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Vente en ligne