Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Le Fonds saoudien pour le développement accorde plus de 580 millions de dollars de pràªts de développement aux pays africains pour des projets essentiels

Son Excellence, le Président-Directeur Général du Fonds saoudien pour le développement (www.SFD.gov.sa), M. Sultan Al-Marshad, a signé aujourd'hui 14

Son Excellence, le Président-Directeur Général du Fonds saoudien pour le développement (www.SFD.gov.sa), M. Sultan Al-Marshad, a signé aujourd'hui 14 nouveaux accords de prêt de développement avec 12 ministres africains. Ces accords de prêts sont d'une valeur de plus de 580 millions de dollars américains et ont pour objectif de financer des projets de développement dans les secteurs de la santé, de l'eau, de l'éducation, et des transports en Angola, au Burkina Faso, au Bénin, au Burundi, au Cap-Vert, en Guinée, au Malawi, au Mozambique, au Niger, au Rwanda, en Sierra Leone et en Tanzanie. La cérémonie de signature a eu lieu lors de la Conférence Économique Arabo-Saoudo-Africaine qui s'est tenue à Riyad, au Royaume d'Arabie saoudite.

Parallèlement à la signature des accords de prêt, le PDG du SFD a signé un protocole d'accord (MoU) avec le PDG de la Société financière africaine, M. Samaila Zubairu. Ce protocole d'accord permettra au SFD de collaborer avec l'AFC pour identifier, développer et cofinancer des projets d'infrastructure et industriels à travers le continent.

Les 14 accords de prêt de développement signés aujourd'hui comprennent la construction et l'équipement d'un hôpital de recours mère-enfant en Guinée pour 75 millions de dollars américains, d'un hôpital de référence Riyad en Sierra Leone pour 50 millions de dollars, des internats secondaires pour filles dans plusieurs régions du Niger pour 28 dollars, ainsi que la construction d'un collège supérieur pour la formation des enseignants et d'un projet d'école secondaire scientifique au Bénin pour 40 millions de dollars. Les accords comprennent aussi la réhabilitation du Centre Hospitalo-universitaire de Kamenge Roi Khaled à Bujumbura, au Burundi, pour 50 millions de dollars, du Centre Hospitalier Régional de Manga (Phase 2) au Burkina Faso pour 17 millions de dollars, et des bassins versants des îles de Santiago, Saint Antao, et Boavista au Cap-Vert pour 17 millions de dollars.

Le SFD financera le projet de développement industriel de Catumbela (Phase 1) en Angola pour 100 millions de dollars, l'expansion du système de distribution d'eau à l'est de Kigali, au Rwanda, pour 20 millions de dollars, ainsi que la construction et la réhabilitation du réseau de distribution d'eau de la route reliant Mangochi à Makanjira au Malawi pour 20 millions de dollars. D'autres accords incluent le financement du projet de ligne de transmission Benaco-Kyaka en Tanzanie pour 13 millions de dollars ainsi que plusieurs projets au Mozambique dont la construction du barrage de Muera pour 50 millions de dollars, la construction et l'équipement de cinq hôpitaux dans différentes régions du pays pour 50 millions de dollars, et la réhabilitation et la modernisation de deux parties de la route nationale 1 pour 50 millions de dollars.

Ces accords et le protocole d'accord auront un impact positif sur la vie de millions de personnes dans différentes régions d'Afrique en améliorant leur accès aux services de santé, à l'éducation, à l'eau, aux transports et aux opportunités économiques, stimulant la croissance économique et créant des emplois.

Ces projets répondent à un large éventail de priorités des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies notamment la pauvreté, la santé, l'éducation, l'égalité des sexes, l'eau et l'assainissement, le travail décent, la croissance économique, l'industrie, l'innovation, les infrastructures, la réduction des inégalités, la durabilité des villes et des communautés, et le changement climatique.

Le PDG du SFD, S. E. Sultan Al-Marshad, a déclaré : « Le SFD est fier de poursuivre son partenariat avec les pays africains en contribuant au soutien de projets de développement qui auront un impact tangible sur la vie de millions de personnes. Avec ces nouveaux accords et protocoles d'accord, nous faisons un pas de plus vers une Afrique plus brillante et plus équitable. En contribuant à des projets de santé, d'éducation, d'eau, et de transport, nous soutenons l'autonomisation de millions de personnes afin qu'elles puissent atteindre leur plein potentiel et construire un continent plus durable et plus prospère économiquement pour les générations futures».

Depuis 1975, conformément à sa mission de promotion du développement durable mondial, le SFD a financé plus de 800 projets de développement d'une valeur de 20 milliards de dollars dans plus de 100 pays à travers le monde. Rien qu'en Afrique, le SFD a financé plus de 400 projets d'une valeur de 10,7 milliards de dollars dans 46 pays. Cela représente 57 % du financement du SFD dans les pays en développement du monde entier.


Distribué par APO Group pour Saudi Fund for Development.

Contact médias :
Nawaf Alojrush
Directeur, Relations avec les médias
alojrush@sep.gov.sa

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Application Web