Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La Banque africaine de développement et le Fonds africain de garantie lancent « AFAWA Finance Series » en collaboration avec l'Association des banquiers de Tanzanie

L'initiative « Affirmative Finance Action for Women in Africa » (Discrimination positive en matière de financement pour les femmes d'Afrique, AFAWA)

L'initiative « Affirmative Finance Action for Women in Africa » (Discrimination positive en matière de financement pour les femmes d'Afrique, AFAWA) de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a donné cette semaine à Dar es-Salaam le coup d'envoi de la première édition d'«AFAWA Finance Series» en collaboration avec le Fonds africain de garantie et l'Association des banquiers de Tanzanie.

Plus de 200représentants de banques et d'autres institutions financières, de gouvernements, de décideurs et d'entrepreneurs de Tanzanie ont pris part le 26juillet 2022, à cette journée inaugurale. Objectif: explorer pendant deux jours les moyens de réduire le déficit de financement de 42milliards de dollars pour les petites et moyennes entreprises (PME) dirigées par des femmes.

L'objectif de l'«AFAWA Finance Series» est de permettre aux participants de mieux cerner les arguments économiques en faveur d'un meilleur accès des femmes au financement en Tanzanie et sur le continent. Parmi les participants notables figuraient Amid Hassan Chande, vice-ministre des Finances et de la Planification, Lawrence Mafuru, secrétaire permanent adjoint du ministère des Finances et de la Planification et Dr Zainab Chaula, secrétaire permanente du ministère du Développement communautaire, du Genre, des Femmes et des Groupes spéciaux.

Les participants à l' «AFAWA Finance Series» se sont familiarisés avec l'initiative AFAWA et le programme de garantie pour la croissance, qui incite plus fortement les institutions financières à prêter aux femmes, connues pour être de meilleures payeuses, et qui réinvestissent jusqu'à 90% de leurs revenus dans l'éducation, la santé et la nutrition de leur famille et de leur communauté. Les représentants des institutions financières peuvent participer à des ateliers sur mesure offrant des conseils pratiques sur l'amélioration de la prise en compte de la dimension de genre dans l'élaboration des prêts et sur la façon dont ils pourraient tirer parti du 2X Challenge, lancé lors du sommet du G7 en 2018 et qui constitue un engagement audacieux pour inciter les institutions financières de développement et les institutions financières internationales et plus largement, le secteur privé à investir dans les femmes.

La première édition de l' «AFAWA Finance Series» a été organisée en Tanzanie. Il est prévu de la répliquer dans d'autres pays africains. « L'Afrique de l'Est abrite certaines des économies les plus dynamiques du continent, a déclaré Nnenna Nwabufo, directrice générale du bureau régional de la Banque africaine de développement pour l'Afrique de l'Est. L'initiative AFAWA veille à ce que les femmes puissent accéder aux financements et aux formations dont elles ont besoin pour contribuer pleinement à cette croissance ».

« Lorsque le président de la Banque africaine de développement, Dr Akinwumi A. Adesina, a visité la Tanzanie en février dernier, il a promis à la présidente Samia Suluhu Hassan que l'AFAWA serait lancée dans le pays. Cette promesse est tenue et je suis très heureuse d'y avoir pris part », a-t-elle ajouté.

AFAWA vise à fournir aux femmes un accès au financement, une assistance technique aux institutions financières et à favoriser un environnement propice à la réussite des entrepreneuses. Esther Dassanou, responsable d'AFAWA a déclaré: « Grâce à l'initiative AFAWA et en partenariat avec le Fonds africain de garantie, la Banque travaille directement avec les institutions financières à travers l'Afrique pour améliorer leur capacité à servir les marchés des femmes, permettant aux entreprises dirigées par des femmes de se développer. L'AFAWA Finance Series en Tanzanie est le premier de plusieurs événements prévus à travers l'Afrique pour montrer aux institutions financières les avantages économiques et commerciaux du financement des entreprises dirigées par des femmes ». À mesure que l'économie se développe, il est essentiel de réduire les obstacles qui empêchent les femmes entrepreneuses d'y contribuer pleinement. Le directeur général du Fonds africain de garantie, Jules Ngankam, a déclaré: « L'Afrique a la population la plus jeune du monde, mais en même temps, la moitié de cette population, les femmes, est encore loin d'exprimer son potentiel de participation à la création de valeur. Alors que nous nous engageons dans cette démarche d'autonomisation économique des PME détenues par les femmes en Tanzanie, à travers le programme AFAWA Guarantee for Growth, nous sommes très optimistes quant à son grand impact, à long terme, qui va stimuler la croissance de l'économie. »

La présidente de l'Association des banquiers de Tanzanie, Tuse Joune, a remercié la Banque africaine de développement et le Fonds africain de garantie d'avoir lancé cette initiative qui assurera la croissance des petites et moyennes entreprises de femmes en Tanzanie. « [AFAWA] démontre la véritable valeur des femmes pour notre économie. Il est grand temps que nous garantissions des produits innovants qui participeront à la croissance des petites et moyennes entreprises de femmes, en répondant à tous leurs besoins », a-t-elle déclaré.

AFAWA et le Fonds africain de garantie invitent les institutions financières de Tanzanie à s'inscrire au programme de Garantie pour la croissance.

Pour regarder la vidéo de la cérémonie d'ouverture, cliquez ici: https://bit.ly/3zHjOAs.


Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contacts médias:
Pour AFAWA: Liz Gorssman, media@afdb.org
Pour le Fonds africain de garantie: Diana Aluga, communications@agf.africa

Copyright 2022 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Vente en ligne