Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Commande publique : le Réseau africain de la commande publique (RACoP) adopte une dizaine de recommandations pour une contribution efficace au développement durable en Afrique

La troisième Assemblée générale du Réseau africain de la commande publique (RACoP), qui s'est achevée jeudi à Abidjan, a adopté une dizaine de

La troisième Assemblée générale du Réseau africain de la commande publique (RACoP), qui s'est achevée jeudi à Abidjan, a adopté une dizaine de recommandations en vue d'une contribution efficace au développement durable en Afrique. La veille, les participants venus d'une quarantaine de pays africains avaient choisi le Rwanda pour accueillir l'Assemblée générale 2024 du RACoP.

Parmi les résolutions approuvées figurent notamment la mise en place d'une commande publique électronique et durable, la création d'un comité ad hoc chargé du renforcement durable des capacités des acteurs de la commande publique, la professionnalisation de ces acteurs et l'élaboration d'un plan stratégique pour le Réseau ainsi que la facilitation des échanges d'information.

«Vous avez passé des heures à réaliser des travaux fructueux, a salué Frank Mvula, directeur des Services fiduciaires et de l'Inspection à la Banque africaine de développement. Avec la Banque mondiale et la Banque islamique de développement, nous allons essayer de garder ce réseau vivant, à travers un soutien technique et financier. J'espère surtout que ces résultats ne s'arrêteront pas ici. Il faut pouvoir avancer. Les idées produites doivent être traduites en actes.»

Directrice de l'Intégration régionale pour l'Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à la Banque mondiale, Boutheina Guermazi a salué le travail en réseautage des participants. « Vous avez discuté des défis auxquels vous êtes confrontés, vous avez échangé et êtes parvenus à des résultats. Je suis sûre que, de retour dans vos pays respectifs, vous travaillerez à améliorer le système de commande publique. Ce sont vos efforts qui transformeront la commande publique en Afrique et apporteront un impact significatif sur le continent», a souligné Mme Guermazi.

«Nous sommes prêts à vous appuyer pour réussir la mise en œuvre des recommandations. Nous souhaitons un plein succès dans la réalisation de votre feuille de route», a déclaré, Elhadj Malick Soumaré, représentant de la Banque islamique de développement à l'Assemblée générale d'Abidjan.

Nouvelle élue à la présidence du Réseau, Joyeuse Uwingeneye a salué la confiance placée en son pays, le Rwanda, pour accueillir l'Assemblée générale 2024 du RACoP. «En plus de la Banque africaine de développement, de la Banque islamique de développement et de la Banque mondiale, nous allons travailler d'arrache-pied pour mobiliser d'autres partenaires autour du Réseau. Aussi, nous nous attellerons à transformer le RACoP et à renforcer la capacité de ses pays membres. Toutes les voies seront suivies pour rendre l'organisation plus forte», a affirmé Mme Uwingeneye, en fixant les objectifs de son mandat.


Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contact médias:
Alexis Adélé,
Département de la communication et des relations extérieures
media@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d'informations: www.AfDB.org

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Système de gestion de contenu (CMS)