Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

La Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), la Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID) et le Gouvernement burkinabè collaborent pour implémenter le projet « BRAVE W

Le Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) et sa branche du secteur privé, la Société Islamique pour le Développement du secteur privé

Le Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) et sa branche du secteur privé, la Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID) (www.ICD-idb.org), collaborent avec le Gouvernement burkinabè, à travers la Maison de l'Entreprise du Burkina Faso (MEBF), pour mettre en œuvre le « Programme d'Assistance à la Résilience des Entreprises à Valeur Ajoutée» (BRAVE Women) au Burkina Faso.

Mis en œuvre par la BID / SID, le programme « BRAVE » a été initialement implémenté au Yémen en 2016 avec pour objectif de combiner le renforcement des capacités et des subventions à coûts partagés pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) en plus du soutien aux chaines de valeur, le tout dans un cadre intégré qui répond aux défis du secteur privé dans un contexte de conflit. Le Fonds de transition MENA (Partenariat de Deauville) a assuré le financement de ce projet qui a été clôturé avec succès en 2020.

A cet effet, le président du Groupe de BID, Dr. Bandar Hajjar, a exprimé son engagement à soutenir les stratégies et initiatives qui favorisent l'autonomisation économique des femmes, considérée comme essentielle pour construire un monde plus inclusif, résilient et durable.

Ce projet BRAVE Women au Burkina Faso est financé par l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (We-Fi), un partenariat entre quatorze gouvernements donateurs (dont l'Arabie Saoudite), huit banques multilatérales de développement (dont la BID) et d'autres parties prenantes. Ce partenariat a pour principal objectif d'aider les femmes entrepreneures à surmonter les obstacles financiers et non financiers auxquels elles sont confrontées, tout en essayant de créer un meilleur climat d'affaires pour elles. Ce nouveau projet devrait donc non seulement renforcer la résilience des PME détenues / dirigées par des femmes, mais également soutenir le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) du Burkina Faso.

Selon le CEO de la SID, M. Ayman Amin Sejiny, l'implémentation du projet BRAVE au Burkina Faso fait suite à la mise en œuvre réussie des projets similaires en cours au Yémen et au Nigéria qui ont soutenu 916 PME détenues / dirigées par des femmes (à ce jour) via des formations et décaissé 6,4 millions USD de soutien financier, dont 3,2 millions USD sous forme de subventions à coûts partagés.

M. Ayman a déclaré que « La SID est ravie de jouer un rôle important dans les efforts collectifs visant à surmonter les défis auxquels sont confrontées les femmes entrepreneures dans des environnements fragiles. Nous visons à renforcer le secteur privé, en tant que moteur d'une croissance durable dans des contextes fragiles. Cette coopération vise à renforcer la résilience des PME appartenant à des femmes qui ont connu des difficultés pendant la crise actuelle. Nous prions également Allah le Tout-Puissant de nous soutenir pour mener à bien ce projet du Burkina Faso »


Distribué par APO Group pour Islamic Corporation for the Development of the Private Sector (ICD).

A propos de la Maison de l'Entreprise du Burkina Faso (MEBF):
La Maison de l'Entreprise du Burkina Faso « MEBF » est une structure d'appui au développement du secteur privé au Burkina Faso (reconnue comme Association d'utilité publique depuis 2010). Elle a été créée avec l'aide de la Banque mondiale en 2002 afin de soutenir et de développer les acteurs du secteur privé dans le pays, principalement à travers une plateforme intégrée de services à valeur ajoutée au profit des entreprises privées et des groupements professionnels. L'institution est rattachée au Ministère en charge du commerce qui relève de l'autorité gouvernementale.

A propos de la Banque islamique de développement (BID):
La Banque islamique de développement est une banque multilatérale de développement (BMD) qui s'emploie à améliorer la vie des gens en promouvant le développement social et économique dans les pays membres et les communautés musulmanes du monde entier, en produisant un impact à grande échelle.

Grâce à des partenariats de collaboration entre les communautés de nos 57 pays membres (MC), nous cherchons à donner aux personnes et aux communautés les moyens de conduire leur propre progrès économique et social à grande échelle, en mettant en place l'infrastructure pour leur permettre de réaliser leur potentiel.

Le nouveau modèle d'affaires de la Banque, « Faire en sorte que les marchés fonctionnent pour le développement », contribue à renforcer la compétitivité de nos pays membres dans les industries stratégiques pour une meilleure participation et mise à niveau au sein des chaînes de valeur mondiales. Il s'agit de l'industrie alimentaire et agroalimentaire, de l'industrie du textile, de l'habillement, du cuir et de la chaussure, de la pétrochimie et du pétrole, de la construction et de la finance islamique.

Nous encourageons également des solutions innovantes et durables aux plus grands défis de développement dans le monde, en tirant parti du potentiel de la science, de la technologie et de l'innovation en tant que moteurs stratégiques de la croissance économique, alors que nous travaillons à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.

A propos de la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID):
La Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) est une institution financière multilatérale de développement et est membre du groupe de la Banque islamique de développement (BID). La SID a été créée en novembre 1999 pour soutenir le développement économique de ses 55 pays membres en fournissant des financements pour des projets du secteur privé, en promouvant la concurrence et l'esprit d'entreprise, en fournissant des services de conseil aux gouvernements et aux entreprises privées et en encourageant les investissements transfrontaliers. La SID a eu la notation «A2 » par Moody's, « A- » par S&P et «A +» par Fitch. La SID établit et renforce des relations de coopération et de partenariat dans le but d'établir un financement conjoint ou collectif. La SID applique également la technologie financière (Fintech) pour rendre le financement plus efficace et plus complet.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Commande en ligne