Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Au Togo, les populations rurales bénéficient du programme gouvernemental de riposte au Covid-19 soutenu par la Banque africaine de développement

Dans son plan de riposte à la pandémie de Covid-19, le gouvernement du Togo a inscrit les zones rurales à son agenda. Le pays qui a bénéficié du

Dans son plan de riposte à la pandémie de Covid-19, le gouvernement du Togo a inscrit les zones rurales à son agenda. Le pays qui a bénéficié du soutien de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a couvert d'importantes charges au bénéfice des populations vulnérables, indique un rapport de la Banque sur l'état d'exécution et les résultats du programme publié le 28 avril.

Doté d'une enveloppe de 27,37 millions de dollars américains, le Programme d'appui budgétaire à la riposte au Covid-19 (PARCOVID-19 (https://bit.ly/3xHUCXn)) en faveur du Togo a été approuvé le 24 juillet 2020 par le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement.

À mi-parcours de son exécution, le programme a permis de mettre en place des transferts monétaires conséquents au bénéfice des couches sociales les plus vulnérables. Le 1er septembre 2020, quelque 572852 bénéficiaires étaient enregistrés sur un total de 1385787 personnes inscrites, dont 373858 femmes et 198994 hommes.

Le programme a soutenu l'accès gratuit à l'eau pour ces populations durant la période d'urgence sanitaire ainsi que la mise en place d'un mécanisme similaire pour soutenir les dépenses en milieu rural. Les actions prises par le gouvernement togolais à cet effet concernent les factures d'eau potable et la gratuité des bornes-fontaines publiques. Le coût du branchement a ainsi chuté d'environ 73000 à 24600 CFA (c'est-à-dire 136,36 à 45,45 dollars). Dans les zones semi-rurales, le programme a contribué à la gratuité de l'eau aux mini-réseaux d'adduction d'eau potable (mini-AEP) et aux postes d'eau autonomes. La gratuité de l'eau au niveau des forages publics a été assurée en milieu rural.

Par ailleurs, les populations vulnérables, d'une manière générale ont bénéficié de la gratuité de l'électricité pour une durée de trois mois, du 1er avril au 30 juin 2020 (clients basse tension disposant d'un équipement de comptage deux fils, réglé sur cinq ou dix ampères, pour un usage domestique), la tranche sociale de la facturation d'électricité correspondant à une consommation allant jusqu'à 40kwh. Au total, 390978 ménages avec un système de comptage en post-paiement ou prépaiement ont bénéficié au moins une fois de cette mesure.

Enfin le PARCOVID a soutenu des mesures d'atténuation de l'impact de la crise sanitaire sur le secteur privé et l'emploi. Au total, près de 13770 contribuables ont bénéficié de mesures fiscales mise en place fin octobre 2020 par le gouvernement pour une cible initiale de 5000 personnes.

Parmi les mesures adoptées figurent l'exonération des droits et taxes de douane, hors prélèvements communautaires et taxes de prestation de services sur le matériel médical et les produits utilisés exclusivement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, ou encore le report sur demande du paiement des acomptes des impôts et taxes pour les entreprises des secteurs fortement touchés par la pandémie (transports, hôtellerie-restauration, bars et lieux de loisir et de spectacle).

«La mise en œuvre du PARCOVID se poursuit, précise le rapport de la Banque africaine de développement. Les principaux résultats atteints augurent de l'atteinte des objectifs du programme, à savoir le renforcement de la résilience sanitaire et socioéconomique du pays par la mise en place des mesures de riposte sanitaire et des mesures d'atténuation des effets socioéconomiques de la pandémie.»


Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Logiciel de billetterie et d'abonnements en ligne