Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Discours de l'ambassadeur David Gilmour à  l'ouverture de la Conférence sur les données ouvertes

Remarques de l'Ambassadeur Gilmour,Conférence Open Data, Hôtel 2 Fevrier, 30 novembre 2018

Madame la ministre de l'économie numérique, Monsieur le

Remarques de l'Ambassadeur Gilmour,Conférence Open Data, Hôtel 2 Fevrier, 30 novembre 2018

Madame la ministre de l'économie numérique, Monsieur le coordinateur du système des Nations Unies au Togo, Madame l'Ambassadeur de l'Union Européenne, Représentants de différents ministères, Membres du corps diplomatique, Représentants d'organisations internationales, Distingués Invités, Mesdames et Messieurs

C'est avec grand plaisir que je prends la parole ce matin dans le cadre de cette conférence historique. Il y a à peine dix ans, le concept d'Open Data ou données ouvertes était peu connu. Aujourd'hui, l'Open Data est loué comme l'un des outils les plus puissants pour accélérer le développement durable et créer une croissance économique.

Les donnée ouvertes, généralement gouvernementales, sont des données auxquelles tout le monde peut accéder, utiliser et partager. Au cours de la conférence d'aujourd'hui, vous découvrirez comment les données ouvertes peuvent contribuer au développement en améliorant l'efficacité et en élargissant la portée des services gouvernementaux tels que les soins de santé et l'éducation. Vous entendrez également dire que les données ouvertes peuvent jouer un rôle essentiel dans l'amélioration de la gouvernance en améliorant la transparence et la participation des citoyens.

Mais, ce que je voudrais aborder, c'est le potentiel de l'Open Data à stimuler la croissance économique. Aujourd'hui, des milliers d'entreprises utilisent les données ouvertes pour améliorer l'efficacité et la rentabilité des processus existants; inventer de nouveaux produits, services et marchés; et créer de la valeur pour les consommateurs. Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Selon une étude du McKinsey Global Institute, les données ouvertes utilisées dans sept secteurs de l'économie pourraient générer de trois à cinq billions de dollars par an de valeur économique dans le monde entier.

Ces chiffres sont stupéfiant et il peut sembler incroyable que le simple fait de rendre « ouvertes» les données gouvernementales crée autant de valeur économique. Mais laissez-moi vous donner un exemple instructif de la façon dont cela se produit.

En 2009, le gouvernement américain a lancé le «Open Data Initiative» pour publier les données gouvernementales et le site Web data.gov pour diffuser les données. Le site data.gov contient maintenant plus de 200 000 ensembles de données différents, fournis par des dizaines d'agences fédérales. Cela comprend des informations de recensement, des enregistrements d'actes et de titres, des données météorologiques, des cartes et autres informations géospatiales, des données sur les routes et les transports, des registres d'entreprises, des données environnementales et agricoles et bien plus encore.

Une fois les données en ligne et ouvertes, les entreprises ont rapidement commencé à y accéder et à les utiliser pour créer de nouveaux produits. L'un d'entre eux est Zillow. En utilisant les informations disponibles auprès du Bureau of Labor Statistics, de la Federal Housing Finance Agency et du Census Bureau, Zillow propose un marché en ligne de la maison et de l'immobilier pour aider les propriétaires et les acheteurs à trouver et à partager des informations vitales sur les maisons, les biens immobiliers, les hypothèques et les rénovations. Il repose sur une base de données de plus de 110 millions de foyers américains. Aujourd'hui, Zillow représente 3 milliards de dollars et emploie près de 1 000 personnes.

L'histoire de Zillow démontre la valeur des données ouvertes, mais il existe de nombreux autres exemples. Lorsque la ville de Londres a mis les données ouvertes à la disposition de son système de transport, plus de 500 nouvelles applications mobiles ont été créées pour capitaliser sur ces données et les fournir facilement aux consommateurs.

Et ce n'est pas seulement en Occident que nous voyons ce type d'innovation. Une société appelée Esoko, située juste au-delà de la frontière ghanéenne, aide les agriculteurs en reconditionnant les données de différentes sources (y compris les données agricoles du gouvernement) et en les diffusant via des téléphones mobiles avec un centre d'appels dans les langues locales.

En bref, les données ouvertes représentent un nouveau vecteur énorme de création de croissance économique. La question que nous devons nous poser aujourd'hui est la suivante: que doit faire le Togo pour faire partie des pays qui bénéficient de la révolution des données ouvertes?

Un rapport publié en 2014 par la Banque mondiale et intitulé «des données ouvertes pour une croissance économique» expliquait que, pour promouvoir les données ouvertes, le gouvernement devait jouer deux rôles clés: fournisseur et catalyseur.

En tant que fournisseur, le gouvernement doit régulièrement publier les données et constamment en améliorer la qualité et leur accès.

En tant que catalyseurs, le gouvernements devrait s'efforcer de créer un écosystème d'utilisateurs de données, de codeurs et de développeurs d'applications et de créer de nouvelles entreprises axées sur les données.

Je crois qu'au Togo, sous la direction énergique du ministre de l'Économie numérique, le gouvernement joue déjà ces rôles. Et je félicite le gouvernement du Togo d'avoir lancé le portail national de données ouvertes, www.opendata.gouv.tg

Cependant, pour vraiment bénéficier des données ouvertes, le Togo doit aller plus loin. C'est donc dans cette optique que j'offre humblement les recommandations suivantes:

Premièrement, le gouvernement devrait investir dans l'acquisition de compétences en données ouvertes au sein de l'ensemble du gouvernement, y compris aux niveaux régional et municipal. Cela implique d'investir dans la formation et les ressources pour les points focaux gouvernementaux chargés de la collecte des données, ainsi que dans une collaboration constante entre les ministères afin de garantir la mise à jour et le partage des données.

Deuxièmement, le gouvernement devrait donner la priorité à la publication des «données de référence essentielles». Il s'agit essentiellement du sous-ensemble de données gouvernementales qui est le plus précieux pour les entreprises de toutes sortes. Des exemples typiques de telles données comprennent les cartes, les bases de données d'adresses, les données démographiques du recensement, les données sur les routes et autres liaisons de transport, les données officielles sur les entreprises enregistrées et les autres entreprises et les données sur les marchés publics. En consultation avec les entreprises, les gouvernements devraient identifier les ensembles de données qui constitueraient les «données de référence essentielles» et devraient ensuite veiller à ce que la publication de ces données soit priorisée.

Troisièmement, le gouvernement devrait soutenir activement et incuber l'innovation en utilisant les données ouvertes. Il peut le faire en créant des incitations pour les innovateurs et les entrepreneurs dans des secteurs spécifiques. Aux États-Unis, par exemple, le gouvernement a lancé le American Energy Data Challenge, qui offre 100 000 dollars à la société la plus innovante qui génère des solutions d'efficacité énergétique et d'énergie propre à l'aide de données accessibles au public. Ces défis, associés à un plus grand nombre de portails de données ouverts, stimuleront l'innovation et la croissance économique.

Enfin, le Togo devrait sérieusement envisager d'adhérer au Partenariat pour un gouvernement ouvert (Open Government Partnership – OGP), un réseau multilatéral créé en 2011, qui compte désormais 70 pays. Pour y adhérer, les pays doivent créer un plan d'action national qui s'engage à utiliser les données ouvertes pour favoriser une plus grande transparence, générer une croissance économique, responsabiliser les citoyens, lutter contre la corruption et, plus généralement, améliorer la gouvernance.

Je suis fermement convaincu qu'en prenant ces mesures, le Togo se positionnera comme un leader dans l'exploitation de la puissance des données ouvertes pour créer la croissance économique et accélérer le développement.

Je vous souhaite à tous une conférence très productive et stimulante.

Merci de votre aimable attention.


Distribué par APO Group pour Ambassade des Etats-Unis au Togo.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2018 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Catalogue de produits en ligne