Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

GSK et Novartis soutiendront ensemble la recherche scientifique sur la diversité génétique en Afrique

Le projet Africa GRADIENT appelle les chercheurs locaux à présenter des propositions d'étude sur lien entre la diversité génétique et la réponse aux

Le projet Africa GRADIENT appelle les chercheurs locaux à présenter des propositions d'étude sur lien entre la diversité génétique et la réponse aux médicaments contre le paludisme et la tuberculose chez les patients africains; le projet bénéficie d'un engagement de financement combiné de 2,8millions de livres (3,6millions de dollars) sur cinq ans; Les chercheurs rattachés à des universités, conseils scientifiques et établissements publics de recherche africains sont invités à manifester leur intention de présenter une proposition au plus tard le 1er mars 2021

GSK et Novartis (www.Novartis.com) ont annoncé aujourd'hui leur décision de soutenir les importants travaux de recherche scientifique sur le lien entre la diversité génétique des différentes régions d'Afrique et son incidence potentielle sur la réponse aux médicaments.

Doté d'un engagement de financement combiné de 2,8millions de livres (3,6millions de dollars) sur cinq ans, le projet Africa GRADIENT (Genomic Resarch Approach for Diversity and Optimising Therapeutics, ou Approche de recherche génomique pour la diversité et l'optimisation des médicaments) appelle les chercheurs africains à soumettre des propositions de recherche pertinentes sur l'importance de la diversité génétique africaine dans le traitement du paludisme et de la tuberculose.1

Pauline Williams, vice-présidente principale, Global Health Pharma chez GSK, a déclaré: «La génétique humaine est au cœur de la stratégie de R&D de GSK. La diversité génétique de la population africaine est beaucoup plus vaste que celle de toute autre population continentale, ce qui fait que la réponse de certains patients africains aux traitements est variable. Nous sommes ravis de lancer le projet Africa GRADIENT afin de mobiliser les meilleurs scientifiques du continent pour optimiser les réponses aux médicaments contre le paludisme et la tuberculose, deux maladies infectieuses qui affectent de manière disproportionnée les populations africaines.»

Le Dr Lutz Hegemann, directeur des opérations Global Health chez Novartis, a déclaré: «Novartis s'est engagé de longue date à améliorer et à prolonger la vie des patients partout dans le monde. Nos efforts incluent la recherche de moyens innovants pour améliorer la qualité des soins. C'est pourquoi nous sommes enthousiastes à l'égard de cette importante collaboration de recherche scientifique sur la diversité génétique en Afrique. Nous espérons qu'elle débouchera sur des solutions permettant d'améliorer l'efficacité et la tolérabilité des médicaments actuels et futurs, à commencer par ceux visant à traiter deux des maladies les plus meurtrières, le paludisme et la tuberculose. Dans le cadre de nos efforts actuels pour renforcer les capacités scientifiques dans des contextes où les ressources sont limitées, le projet offre également à de jeunes scientifiques africains des formations à l'utilisation de méthodes avancées de recherche et des mentorats en matière de développement de médicaments.»

Le projet Africa GRADIENT comprend trois mécanismes de financement qui soutiendront les trois volets suivants:

Bourses: un nombre limité de bourses d'études dans des établissements universitaires de renommée mondiale pour leur excellence en matière de collecte et d'analyse de données sur les déterminants de la réponse aux médicaments. Recherche parrainée par un chercheur: recherche fondamentale axée sur la compréhension des variations génétiques régionales des réponses aux médicaments. Fonds d'amorçage: en fonction des résultats des volets 1 et 2, un nombre limité de projets seront financés pour explorer de nouveaux objectifs de recherche.

Le projet sera géré par le Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC) et un comité directeur conjoint supervisera l'examen des propositions. La priorité sera donnée aux travaux de recherche visant à collecter des données dans les régions actuellement sous-représentées et à améliorer la qualité scientifique des données manquant de cohérence. Toutes les données recueillies seront rassemblées sur une base de données publique, afin de favoriser une évolution positive des méthodes de compréhension des variations de l'efficacité et de l'innocuité des traitements pour les patients dans l'ensemble du continent.

La professeure Glenda Gray, présidente et directrice générale du SAMRC, a déclaré: «Nous constatons que de plus en plus de partenaires mondiaux s'intéressent aux problèmes spécifiques à l'Afrique et cela est très prometteur. Nous sommes ravis de voir que certains parmi eux veulent maintenant relever le défi consistant à comprendre les différences fondamentales entre la génétique de l'Afrique et celle du reste du monde.»

Dans un premier temps, les chercheurs rattachés à des universités, des conseils scientifiques et autres établissements publics de recherche d'Afrique sont invités à manifester leur intention à soumissionner via le site web du SAMRC (https://bit.ly/3bS43es). Les lauréats finaux devraient être annoncés fin 2021.


Distribué par APO Group pour Novartis.

Contacts de GSK:

Relations avec les médias africains:

Relations avec les médias britanniques:

Omongiade Ehighebolo

Ben Agina

Simon Steel

+234 9087 261662

+25 4722 337072

+44 (0) 20 8047 5502

(Lagos)

(Nairobi)

(Londres)

Simon Moore

+44 (0) 20 8047 5502

(Londres)

Relations avec les médias américains:

Evan Berland

+1 215 432 0234

(Philadelphie)

Relations avec les analystes/investisseurs:

Sarah Elton-Farr

+44 (0) 208 047 5194

(Londres)

Danielle Smith

+44 (0) 20 8047 7562

(Londres)

James Dodwell

+44 (0) 20 8047 2406

(Londres)

Jeff McLaughlin

+1 215 751 7002

(Philadelphie)

Novartis - Relations avec les médias :
E-mail: media.relations@novartis.com

Antonio Ligi

Novartis - Communications externes
+41 61 324 1374 (ligne directe)
antonio.ligi@novartis.com

Eric Althoff
Novartis États-Unis - Communications externes
+1 646 438 4335
eric.althoff@novartis.com

Katerina Kontzalis
Communications Global Health & CR
+41 61 324 1631 (ligne directe)
katerina.kontzalis@novartis.com

Kara Cournoyer

Instituts Novartis de recherche biomédicale

+1 617 871 3208 (ligne directe)

kara.cournoyer@novartis.com

Novartis - Relations avec les investisseurs :
Ligne centrale des relations avec les investisseurs: +41 61 324 7944
E-mail: investor.relations@novartis.com

Central

Amérique du Nord

Samir Shah

+41 61 324 7944

Sloan Simpson

+1 862 778 5052

Pierre-Michel Bringer
Thomas Hungerbuehler
Isabella Zinck

+41 61 324 1065
+41 61 324 8425
+41 61 324 7188

Cory Twining

+1 862 778 3258

À propos du projet Africa GRADIENT:
GSK s'est engagé à améliorer la santé mondiale grâce à la R&D sur les maladies infectieuses qui affectent les enfants et les adolescents des pays en développement, en mettant notamment l'accent sur le paludisme, la tuberculose et le VIH/sida. Novartis réinvente la médecine afin d'améliorer et de prolonger la vie. La division Global Health & Corporate Responsibility de Novartis est le moteur des efforts mondiaux visant à éliminer ou contrôler quatre grandes maladies: le paludisme, la lèpre, la drépanocytose et la maladie de Chagas.

En 2018, GSK et Novartis ont signé un accord pour financer des projets d'étude sur les variations génétiques à travers l'Afrique susceptibles d'influencer la réponse aux médicaments et de générer une évolution en termes d'efficacité et d'innocuité. Les deux parties financent conjointement le projet Africa GRADIENT (Genomic Research Approach for Diversity and Optimising Therapeutics), qui commencera par étudier les deux principales maladies infectieuses affectant les populations africaines (à savoir la tuberculose et le paludisme) avec la possibilité de s'intéresser par la suite à d'autres maladies. En 2019, le Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC) a été nommé administrateur du projet par GSK et Novartis.

Le projet Africa GRADIENT s'appuie sur le laboratoire ouvert de GSK pour les maladies non transmissibles en Afrique qui facilite la recherche sur le continent et contribue à favoriser l'excellence et à créer des réseaux entre les scientifiques d'Afrique subsaharienne. Le projet s'inscrit dans la lignée de la recherche parrainée par les Instituts Novartis de recherche biomédicale sur la diversité génétique en Afrique.2

À propos de GSK:
GSK (www.GSK.com) est une entreprise mondiale de soins de santé axée sur la science qui s'est donné pour mission d'aider les personnes à être plus actives, à se sentir mieux et à vivre plus longtemps. Pour plus d'informations, visiter le site www.gsk.com/about-us.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives:
GSK avertit les investisseurs que toutes les déclarations prospectives ou projections formulées par GSK, y compris celles contenues dans le présent communiqué de presse, sont sujettes à des risques et à des incertitudes pouvant entraîner des écarts importants entre les prévisions et les résultats réels. Ces facteurs comprennent, entre autres, ceux décrits dans la section 3.D «Principal risks and uncertainties» figurant dans le rapport annuel de 2019 de la Société sur formulaire 20-F.

À propos de Novartis:
Novartis (www.Novartis.com) réinvente la médecine pour améliorer et prolonger la vie. En tant que leader mondial dans le domaine des médicaments, nous utilisons des technologies scientifique et numériques innovantes pour mettre au point des traitements révolutionnaires dans les domaines où d'importants besoins médicaux restent à combler. Animés par l'objectif de trouver de nouveaux médicaments, nous nous classons régulièrement parmi les premières sociétés mondiales en matière d'investissements dans la recherche et le développement. Les produits de Novartis touchent près de 800millions de personnes dans le monde et nous trouvons des moyens innovants pour élargir l'accès à nos derniers traitements. Environ 110000personnes de plus de 140nationalités travaillent chez Novartis dans le monde entier.

Pour plus d'informations, visitez le site www.Novartis.com ou contactez media.relations@novartis.com

Clause de non-responsabilité:
Le présent communiqué de presse peut contenir des déclarations prospectives au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prospectives peuvent généralement être identifiées par des termes tels que «potentiel», «pouvoir», «sera», «prévoit», «pourrait», «serait», «s'attendre û, «anticiper», «escompter», «penser», «engagé», «expérimental», «pipeline», «lancer», ou des termes similaires, ou par des discussions explicites ou implicites concernant des autorisations de commercialisation potentielles, de nouvelles indications ou l'étiquetage de produits expérimentaux ou approuvés décrits dans le présent communiqué de presse, ou concernant les futurs revenus potentiels que pourraient générer ces produits. Les investisseurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces déclarations. Ces déclarations prospectives sont fondées sur nos convictions et attentes actuelles concernant des événements futurs et comportent d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus. Si l'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes devaient se matérialiser ou si les hypothèses sous-jacentes s'avéraient inexactes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux mentionnés dans les déclarations prospectives. Il n'existe aucune garantie que les produits expérimentaux ou approuvés décrits dans le présent communiqué de presse seront soumis ou approuvés aux fins d'être commercialisés ou aux fins d'une indication ou d'un étiquetage supplémentaire sur un marché ou à un moment particulier. Rien ne garantit non plus que ces produits connaîtront un succès commercial à l'avenir. En particulier, nos anticipations concernant ces produits pourraient être affectées, entre autres, par les incertitudes inhérentes à la recherche et au développement, y compris les résultats des essais cliniques et les analyses complémentaires des données cliniques existantes; les dispositions et les délais réglementaires ou les réglementations gouvernementales en général; les tendances mondiales vers la maîtrise des coûts des soins de santé, y compris les pressions exercées par le gouvernement, le payeur et le public sur les prix et sur les remboursements et les exigences relatives à une transparence accrue des prix; notre capacité à obtenir ou à conserver la protection de nos droits de propriété intellectuelle; les préférences individuelles des médecins et des patients en matière de prescription; les conditions politiques, économiques et commerciales générales, y compris les effets de pandémies telles que la COVID-19 et les efforts déployés pour les atténuer; les préoccupations relatives à la sécurité, la qualité, l'intégrité des données ou de fabrication; les violations potentielles ou réelles de la sécurité des données et de la confidentialité des données, ou les perturbations de nos systèmes informatiques et les autres risques et facteurs mentionnés dans le formulaire 20-F actuel de Novartis AG déposé auprès de la Securities and Exchange Commission aux États-Unis. Novartis fournit les informations contenues dans le présent communiqué de presse en date d'aujourd'hui et ne s'engage nullement à mettre à jour les déclarations prospectives figurant dans le présent communiqué de presse à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres circonstances.

Références :

Rajman I, Della Pasqua O. Introducing Project Africa GRADIENT, Drug Discov Today (2019),24, 2229-30. https://bit.ly/3swoBPo Rajman I, Knapp L, Morgan T, Masimirembwa C. African genetic diversity: Implications for cytochrome P450-mediated drug metabolism and drug development. Ebiomedicine (2017) 17: 67-74. https://bit.ly/39Ib3Yt
Copyright 2021 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Système de gestion des commandes