Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

Sommet extraordinaire Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) - Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur la situation au Niger : Des sanctions avec effets imm

Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, a pris part ce dimanche 30 juillet 2023 à Abuja au Nigeria, au double sommet UEMOA - CEDEAO.

Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, a pris part ce dimanche 30 juillet 2023 à Abuja au Nigeria, au double sommet UEMOA - CEDEAO. Cette double Session extraordinaire des deux organisations, consacrée à la situation politique au Niger, vise un retour à l'ordre constitutionnel après le "kidnapping et la prise en otage" du Président Mohamed BAZOUM, perpétrés par des militaires le 26 juillet 2023.

En effet, pour les Chefs d'État, membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), c'est une situation inadmissible ce qu'il se passe au Niger car, Mohamed BAZOUM reste et demeure le seul Président démocratiquement élu, et donc légitime. Le ton est donc à la fermeté, le langage aussi, puisque les Chefs d'État de la CEDEAO parlent bien d'un acte de kidnapping et d'une prise d'otage du Président BAZOUM et de sa famille. Ils appellent donc à sa libération immédiate et sans condition.

Des sanctions à effets immédiats

Au terme de la rencontre d'Abuja, les Chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO ont condamné toute tentative de prise de pouvoir par les armes. C'est la raison pour laquelle ils ont pris une batterie de mesures à effets immédiats à l'encontre des auteurs de ce kidnapping. Ces mesures sont, entre autres, la fermeture des frontières aériennes et terrestres entre le Niger et les pays de l'UEMOA, l'interdiction de survol de l'espace à tout aéronef en provenance ou a destination du Niger, la suspension de toutes les transactions commerciales et financières entre les pays de l'UEMOA et le Niger y compris celles portant sur les produits pétroliers, l'électricité, les biens et services, la suspension de toutes les transactions financières entre les pays de l'UEMOA et le Niger, le gel des avoirs financiers et monétaires de l'État du Niger à la BCEAO et dans les banques commerciales des pays de l'UEMOA, le gel des avoirs financiers et monétaires des entreprises publiques et parapubliques du Niger à la BCEAO et dans les banques commerciales des pays de l'UEMOA, la suspension des opérations financières entre les banques du Niger et les banques installées dans les autres pays de l'UEMOA, la suspension de toute assistance et transaction financière en faveur du Niger par les Institutions de financement de l'UEMOA particulièrement la BOAD, l'interdiction de voyage pour les auteurs de cette tentative de coup d'État, le gel de leurs avoirs financiers et la confiscation de leur patrimoine.

L'interdiction de voyage, le gel des avoirs ainsi que la confiscation des biens s'appliquent à toutes les personnes civiles ou militaires qui participeraient à des Institutions, organes de gouvernement que tenteraient de constituer les militaires dans ce coup de force. Elles s'appliqueraient également aux familles des personnes concernées qui seraient en outre interdites de séjour dans les pays de l'espace UEMOA.

Un ultimatum d'une semaine

La libération et la réinstallation du Président Mohamed BAZOUM dans la plénitude de ses pouvoirs doivent être obtenues à l'issue de sept jours. Ce délai donné par la CEDEAO est un impératif, a souligné le Ministre béninois des Affaires Etrangères, Monsieur Olushegun ADJADI BAKARI lors d'un point de presse pour faire la restitution des conclusions issues de cette rencontre des Chefs d'État. L'Organisation sous-régionale usera de tous les moyens, y compris le recours à la force pour rétablir l'ordre constitutionnel au Niger, a-t-il précisé. Les Chefs d'État-Major de la CEDEAO doivent d'ailleurs tenir à cet effet, une réunion d'urgence pour étudier les différents cas de figure.

La main tendue de la CEDEAO

Le ton ferme de la CEDEAO est accompagné de la main tendue de l'Organisation. La Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement a désigné de nouveaux émissaires pour dialoguer avec les militaires, afin de l'amener à rétablir le Président Mohamed BAZOUM dans ses fonctions de Chef d'État.

Par ailleurs les Chefs d'État et de Gouvernement de l'UEMOA ont réaffirmé que le seul et unique Chef d'État du Niger est le Président Mohamed BAZOUM. En conséquence, seuls les actes officiels émanant de lui et de ses représentants sont reconnus par l'UEMOA. En cas d'atteinte à son intégrité physique, les auteurs seront tenus pour responsables.


Distribué par APO Group pour Présidence de la République du Bénin.

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Catalogue de produits