Nous informons, nous communiquons
Nous informons, nous communiquons

L'Égypte émet les premières obligations Panda durables d'Afrique d'une valeur de 3,5 milliards de RMB, avec le soutien de la Banque africaine de développement et de la Banque asiatique d'investissemen

L'Égypte a émis avec succès des obligations Panda durables à trois ans d'une valeur de 3,5milliards de yuans ou RMB (478,7millions de dollars).

L'Égypte a émis avec succès des obligations Panda durables à trois ans d'une valeur de 3,5milliards de yuans ou RMB (478,7millions de dollars). L'Égypte est le premier pays du continent africain à faire cette démarche, qui souligne sa volonté d'accéder à des sources de capitaux jusque-là inexploitées pour stimuler sa croissance économique.

La Banque africaine de développement et la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures ont fourni des garanties de crédit partielles pour soutenir cette émission, ouvrant la voie à d'autres pays africains pour accéder aux marchés des capitaux d'emprunt chinois qui connaissent une croissance rapide. Les obligations panda sont émises sur le marché intérieur des capitaux chinois par des émetteurs étrangers, généralement des gouvernements ou des entreprises, et sont libellées en yuan chinois.

Les garanties combinées des deux banques multilatérales de développement, notées triple A, ont permis d'attirer les investisseurs et de garantir des conditions compétitives pour la transaction. Avec le soutien de HSBC Bank (China) Company Limited, Bank of China Limited a joué le rôle de chef de file et de teneur de livres.

L'Égypte utilisera le produit de ces obligations pour réaliser des objectifs de croissance inclusive et de développement durable au titre de son Cadre souverain de financement durable. Ce Cadre, lancé avant la COP 27 qui s'est tenue l'an dernier en Égypte, cible le développement durable par le biais d'investissements dans les transports propres, les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, la gestion durable de l'eau et des eaux usées, le financement des micro, petites et moyennes entreprises et des initiatives en matière de services de santé essentiels, entre autres.

« L'Égypte est le premier pays africain à émettre des obligations Panda durables sur les marchés financiers chinois. Il s'agit d'une démarche historique, non seulement pour le pays, mais également pour l'ensemble du continent. Nous avons ouvert la voie à un financement alternatif et durable pour nos voisins africains et avons approfondi le partenariat avec nos homologues chinois. Plus qu'une simple source de financement, c'est un témoignage de l'importance de nos liens économiques et financiers avec le gouvernement chinois », a déclaré le ministre des Finances égyptien, Mohamed Maait.

Le directeur général pour l'Afrique du Nord de la Banque africaine de développement, Mohamed El Azizi, a qualifié cette émission de révolutionnaire. « Cette première émission d'obligations Panda par un pays africain est l'exemple parfait de la façon dont les pays membres régionaux de la Banque africaine de développement pourraient tirer parti de la notation de crédit AAA de la Banque pour entrer sur de nouveaux marchés et mobiliser des financements durables à des conditions compétitives auprès d'investisseurs internationaux », a-t-il déclaré.

L'Égypte a déjà eu recours aux marchés d'obligations durables. En 2020, le pays est devenu le premier de la région Moyen-Orient/Afrique du Nord à émettre des obligations vertes. En 2022, elle a été le premier pays d'Afrique et du Moyen-Orient à accéder aux marchés de capitaux japonais par le biais d'une émission obligataire Samuraide 60milliards de yens japonais (environ 500millions de dollars).

« L'émission d'obligations Panda par l'Égypte témoigne de notre engagement indéfectible à élargir l'accès du continent à un financement durable à grande échelle, lequel est à ce jour très restreint », a souligné Ahmed Attout, directeur par intérim du Département du développement du secteur financier à la Banque africaine de développement.

« L'Égypte est certes le premier pays africain à procéder à une émission d'obligations Panda, mais ce ne sera pas le dernier, car nous sommes prêts à aider les pays membres régionaux à mobiliser de nouveaux financements de développement à grande échelle sur les marchés de capitaux locaux et internationaux », a-t-il ajouté.

Le Cadre de financement souverain durable de l'Égypte s'aligne sur la stratégie pays pour l'Égypte du Groupe de la Banque africaine de développement, ainsi que sur les «High 5», ses cinq priorités opérationnelles.


Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contact média:
Olufemi Terry
Communication et relations extérieures
media@afdb.org

Contacts techniques:
Hachem RAJHI
chargé d'investissement supérieur
Département du développement du secteur financier

Albin KAKOU
chargé d'investissement principal
Département du développement du secteur financier

Akane ZOUKPO SANANKOUA
chargée d'investissement en chef
Département du développement du secteur financier

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement:
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l'Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 44 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d'information: www.AfDB.org

Les Tops Populaires


Aujourd'hui
Dernier 7 jours
Dernier 30 jours
Copyright 2024 © inf-communication.com. Tous droits réservés.
Pense Web - Panier d'achat